• "Et avec ça Madame ?....

                  C'était au temps...jadis ? Quand les commerçants "soignaient leurs clients" et essayaient de les fidéliser....Tout a bien changé....L'amabilité et le sourire étaient de rigueur dans les boutiques. Il est vrai que les supermarchés et les hypermarchés n'étaient pas encore nés. Non, on allait faire ses courses chez le boulanger, le crémier, le boucher, le charcutier et tous les autres "petits commerces" qui existaient...C'était sympathique, convivial, presque familial...

                  Je me souviens notamment de cette charcutière que j'avais toujours connue et chez laquelle je continuais d'aller lorsque j'ai eu des enfants...Ma fille, alors âgée de 3 ou 4 ans et qui parlait à la perfection...aimait y aller également. Pourquoi ? simplement parce que cette dame, lorsqu'elle vous avait servi, vous disait avec son plus beau sourire..."Et avec ça Madame ?"...ce qui voulait dire notamment qu'elle était toujours à votre disposition, quels que soient vos désirs....Elle y mettait le ton...Habitude certainement, mais aussi façon de faire voir que vous étiez cliente et que la cliente alors était respectée ! Ma fille imitait alors très facilement les petits travers de chacun, malgré nos remontrances... Un jour que cette commerçante avait peut-être des tracas (ce qui peut arriver dans un commerce...) elle nous sert avec sa gentillesse habituelle, mais sans ajouter cette phrase qui plaisait tant à Anne-Marie. On voit alors celle-ci se "planter" devant la commerçante et lui dire, sans écorcher aucun mot: "Et avec ça Madame ?..."Tout y était...le ton, les mots et la façon un peu "obséquieuse" il faut bien l'avouer ! Si la commerçante a ri, moi je me sentais gênée et j'avais très envie de donner une fessée à ma fille ! La leçon de morale a été administrée dès que nous sommes arrivées sur le trottoir... Mon imitatrice avait-elle compris ? Je ne pense pas...Elle se sentait lésée, à croire qu'elle n'allait là que pour entendre cette phrase !

                  Combien de fois mon mari et moi avons été "en transe" en regardant notre fille. Pourquoi fallait-il qu'elle imite tous les petits tics des uns et des autres ?Sans vraiment écouter, j'ai entendu cette phrase à la télévision et il n'en faut pas plus pour me souvenir ! C'était juste pour sourire en ces jours faits pour oublier un peu les aléas de la vie !

     

                 

    « Premier Noël....orthographe...mon beau souci... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 15:58

    Marrante votre fille, la mienne était pareille, très spontanée et je pense que LOLA en suivra le chemin, avez vous passé de bonnes fêtes de noël?

    2
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 16:43

    Oui, j'ai passé de très bonnes fêtes de Noël avec mon fils et sa femme. Et j'ai eu plein de coups de fil, de mails, de visites...
    Et pour vous ? la petite Lola, encore bien jeune, a-t-elle pu admirer ?
    Passez une bonne soirée.

    3
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 16:57

    De bonnes fêtes et on a ma belle mère jusqu'au 2 janvier et le 3 on reverra LOLA qui ne pouvait passer noel avec nous, bonne soirée à vous aussi

    4
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 18:10

    et oui, les enfants sont " nature "  !

     Ils n' ont pas encore appris  la comédie humaine, mais il est vrai, que parfois ça nous met dans des situations embarrassantes.

     Quand aux petits commerces, tout le monde se connaissait, et c' était bien plus convivial que dans les grandes surfaces !

     Bonne soirée

     Bisous

    5
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 18:12

    Des fêtes en perspective alors....Joyeuses fêtes !

    6
    Vendredi 26 Décembre 2014 à 18:31

    @ Trublion - Nature ? oh combien ! ça fait partie du charme des enfants, même si les parents sont parfois un peu gênés ! Moi, je n'aime pas les grandes surfaces..C'est trop impersonnel !
    Bonne soirée à vous.

    7
    Samedi 27 Décembre 2014 à 01:22

    Le commerce des grandes surfaces que vous qualifiez à justes propos "impersonnel", est à l'image du capitalisme que l'on nous impose depuis plusieurs décennies. Tant que nos politiques n'intégreront pas, que la concurrence s'exerce sur un marché régi par des règles et que la compétitivité est une forme exacerbée de concurrence qui s'exerce au détriment des conditions de travail au sein des entreprises, elle conduit aux licenciements, lesquels accroissent la charge de travail des non-licenciés. Comme la compétitivité se justifie par la nécessité de répondre au bas prix de marchandises importées, il serait utile de taxer la surexploitation de travailleurs privés de libertés comme en Chine, au prorata de sa différence par rapport au prix des marchandises nationales. C'est ainsi qu'on pourrait sauver aussi les petits commerces.

    Cet(te) après-midi, j'ai passé mon après-midi à Montmartre. J'ai acheté des voilages pour ma belle-mère chez Dreyfus, qui trouvait que les miens étaient magnifiques. Et puis après, j'ai visité "le musée de Montmartre" où ont vécu de nombreux artistes au XIX siècle et première partie du XX siècle, et incite à découvrir l'histoire de ses bâtiments et de ses jardins, de ses artistes, Emile Bernard, Suzanne Valandon et Maurice Utrillo. Une magnifique collection ! Et puis il était temps d'aller voir mon époux, en passant par les vignes. Montmartre est un vrai village. Bonne nuit car il est tard. Gros bisous. Pimprenelle.

    8
    Samedi 27 Décembre 2014 à 09:09

    Bonjour et merci pour ce commentaire avec lequel je suis bien d'accord ! Et merci pour la promenade à Montmartre...souvenirs...souvenirs !
    Et tout simplement "merci" pour être présente ces jours-ci. J'espère que votre mari sera bientôt sorti de l'hôpital et qu'il sera chez lui pour le 1er janvier.
    Mes enfants sont repartis dans leur campagne...je m'étais un peu habituée à n'être pas seule chez moi...Mais il faut bien admettre que le temps passe !
    Je vous embrasse très amicalement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :