• Enseignants d'hier et...d'aujourd'hui...

                  Et voilà ! elle est faite cette rentrée des classes...dans la sérénité ? Peut-être pas partout ! Faite pour les élèves, faite pour les enseignants...ce qui m'amène à "reparler" de ces enseignants que nous avions jadis...

                  Nous les appelions "instituteurs" "institutrices" et comme nous les aimions ! Ils étaient issus à peu près tous, de "l'Ecole Normale d'instituteurs"...Belle école qui leur apprenait la fréquentation des enfants et les formait au mieux ! Pas de "professeurs des écoles" alors...Si leur titre était moins "ronflant", leurs capacités et leur savoir étaient immenses...Dévoués au maximum, admirés par leurs élèves qui oubliaient souvent leur sévérité indispensable...Nous les appelions "Monsieur" ou "Madame"...ça forçait le respect. On savait qu'ils détenaient le "SAVOIR" et que leur rôle était de nous le transmettre...Les parents ne venaient pas les "attendre à la sortie" pour leur faire des reproches ou...leur taper dessus ! J'ai le souvenir d'institutrices sévères, mais à qui je dois beaucoup ! Elles m'ont fait aimer le calcul, la grammaire, la lecture (oh combien !), la poésie...Leur devoir beaucoup ? mais c'est tout que je leur dois...Puis vinrent les professeurs...plus spécialisés mais tellement "calés"...A eux aussi je dois beaucoup tout ! J'ai le souvenir d'un professeur de français qui m'a tellement fait aimer la littérature et les "classiques" en particulier ! Elle était très, très, très sévère et ne laissait rien passer. Et quand elle vous disait en vous rendant un devoir "ça, c'est de la littérature à 5 sous le mètre"...vous n'aviez pas envie de pavoiser  ni surtout de vous rebeller !

                  Je crois que dans les classes élémentaires, il y avait parfois des "remplaçants" qui n'étaient pas passés par l'Ecole Normale. Mais si je me souviens bien, il fallait avoir obtenu le Brevet Supérieur pour postuler...Personnellement, je n'ai jamais eu de remplaçantes...

                   Je parle bien sûr de ce que j'ai connu et également de ce que mes enfants ont connu...C'était jadis...

                   Je pense que ce n'est plus tout à fait la même chose. Les "enseignants" comme on les appelle maintenant, sont des "Professeurs des Ecoles"...ça "en jette" comme disent les jeunes...Est-ce que l'enseignement est meilleur ? Est-ce qu'ils sont autant aimés et respectés par leurs élèves qui les appellent souvent par leur prénom ? J'ai oublié de parler de la tenue impeccable de nos anciens maîtres et maîtresses...Actuellement, quand je vois à la télévision des reportages sur l'école, je suis souvent choquée de la tenue des enseignants...Laisser-aller semble être le maître-mot ! Il y a certainement des exceptions, mais on nous présente plutôt des personnes avec cheveux longs, gras et tenue "décontractée"...Je sais, moi je ne suis pas de l'époque actuelle, et il m'est pénible de constater ce laisser-aller...Comment respecter ses supérieurs dans ce cas ?

                    Et puisque l'école est "aussi" faite pour instruire, que dire de ces enfants qui lisent avec tant de difficultés et qui arrivent souvent en 6ème sans pouvoir comprendre un texte, parce que mal lu ! Le calcul ? malgré son appellation de "maths"...il n'a pas plus de chance que la lecture souvent ! Bien entendu, il y a des enfants doués qui "arrivent" ! ils ont bien du mérite !

                    Notre école a été...ce qu'elle était ! mais pour la plupart des anciens elle s'est révélée efficace. Instruction et éducation étaient bien présentes. Et maintenant ?

    « C'était...il y a 75 ans ! Vengeance et....vie privée .... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 11:57
    je suis presque tenté de dire : Tel enseignant, tel élève !
    Il n' y a plus la présentation des instituteurs de notre époque, il n' y a plus le respect des élèves et des parents envers celui qui enseigne !
    Tous les ministres ont absolument voulu laisser leur empreinte, au lieu de laisser ce qui marchait si bien !
    Quand on voit qu' en deux ans, on en est au troisième ministre !!!!
    Bonne journée
    bisous
    2
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 12:17

    Je n'aime pourtant pas dire "de mon temps, tout était mieux" ce qui est faux, mais concernant l'enseignement, c'était infiniment mieux ! Nous étions en classe pour apprendre, pas pour nous faire garder ! Et les maîtres étaient respectés parce que "respectables" dans leur manière d'être. Et quel enseignement nous avions ! maintenant, il y a des "manques". Et ça ne date pas d'aujourd'hui, malheureusement !
    C'est un vrai désastre !
    Bonne journée !

     

    3
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 14:57

    La scolarité n'est plus ce qu'elle était. Les élèves avaient le respect des instituteurs/trices et des enseignants. Une période dont je garde de bons souvenirs. Bon mercredi 

    4
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 15:43

    On est bien obligés de constater que "rien ne va plus" dans l'enseignement !
    De l'enseignement lui-même en passant par les enseignants qui ne sont plus ce qu'ils étaient ...Signe des temps hélas !
    Bonne journée !

    5
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 14:15

    Il y a quand même des enseignants qui ont plaisir à exercer leur métier. Heureusement ! Bon jeudi Geneviève toujours avec beaucoup de soleil ici.

    6
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 16:09

    C'est bien ce qui console un peu actuellement ! Les vocations existent toujours dans les différents métiers..."L'exception qui confirme la règle"...
             Bon jeudi (déjà bien entamé !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :