• Electro-ménager.....tous usages...

                          On ne te remerciera jamais assez !

     

                           Inutile de dire combien j'ai apprécié, comme toutes les femmes, les progrès qui nous sont arrivés depuis la guerre ! Depuis l'aspirateur jusqu'à la machine à laver et au lave-vaisselle, sans oublier le "petit électro-ménager", celui qui presse, émulsionne, moud, tranche, râpe, cuit des oeufs, chauffe de l'eau, grille le pain, repasse à la vapeur et exécute combien d'autres choses encore...Ah, ces aides culinaires et ménagères inventées par des hommes...pour des femmes surtout ! ça, c'est bien connu, il n'y a qu'à aller dans un grand magasin au moment de Noël ou de la fête des mères pour s'en convaincre !

     

                           Et la famille des indispensables, j'ai nommé réfrigérateur et congélateur...Que ferait-on sans ces "meubles de cuisine" qui ont remplacé avantageusement le garde-manger de ma jeunesse, et évitent (en principe) le gaspillage de nourriture....Aussi indispensable que le lit dans une maison, il fait souvent partie des priorités à acheter quand "on se met en ménage". Le congélateur est "entré dans les moeurs" un peu plus tard que le réfrigérateur. Il est maintenant souvent "combiné" avec ce dernier de façon à prendre moins de place, mais il reste très utile, même en modèle réduit !

     

                            Mais il y a une chose que je ne savais pas...Qu'on pouvait y garder des nouveaux-nés...quelle horreur qu'une mère ait cette réaction ! on en avait déjà entendu parler ces dernières années, et à nouveau hier...Et dans ce dernier cas, il s'agit de récidive...Comment est-ce possible ? Folie passagère ? négation de la grossesse, refus d'un enfant, manque de maturité ?... on se sent déjà mère pendant cette longue attente...Je me souviendrai toujours que lors de la naissance de notre deuxième enfant, mort-né, se trouvait dans une chambre à côté de la mienne, une jeune femme qui venait d'accoucher et criait: "je n'en veux pas de cet enfant, je n'en ai jamais voulu"...et moi, j'avais perdu le mien....

     

                              Pourquoi tous ces progrès faits pour rendre la vie plus facile, sont-ils parfois détournés à des fins dramatiques ? A vos réflexions....

     

     

     

     

     

    « Une façon de voir....Le temps des cloches...jadis... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mars 2013 à 21:10

    c'est un principe....

    2
    Jeudi 28 Mars 2013 à 10:26

    On peut aussi se demander comment faisaient  nos ancêtres , avant que l' électricité  n' existe !

    Parce qu' aujourd' hui, nous sommes surtout dépendant d' Edf !

    il suffit d' une panne pour s' en rendre compte !

    bonne journée

     bisous


    3
    Jeudi 28 Mars 2013 à 10:59

    Bonjour Josette,

    Exact, on ne sait quoi en penser....

    Bonne journée à vous. Ici...gris, frais, pluvieux...."Ya pas de printemps pour moi" !

    4
    Jeudi 28 Mars 2013 à 11:04

    Le progrès a allégé les tâches ménagères mais les femmes font de plus en plus souvent deux journées dans une. Travail à l'extérieur et domestique à la maison. Les hommes qui participent sont encore rares et souvent le peu qu'ils font leur parait énorme. L'idéal est de les laisser de temps en temps seuls pour qu'ils comprennent.

    C'est vrai que ce sont des hommes qui ont fait les inventions qui nious simplifient la vie mais a-t-on laissé aux femmes la chance d'être aussi créatives ?

    Je fais une crise féministe. Non, je souris. J'aime surtout votre pirouette sur le congélateur. Vous êtes une acrobate, chère Geneviève.

    Les problèmes des femmes face à la maternité sont nombreux : du déni de grossesse au rejet de l'enfant en passant par l'amour excessif. Pas facile d'être mère dans une société évoluée.

    J'ai une fois de plus eu les larmes aux yeux en imaginant votre souffrance, vous qui veniez de perdre votre bébé en entendant votre voisine qui refusait le sien. Chez les humains, la morale empêche de rétablir un équilibre qui parait juste (au moins pour le petit).

    Bonne journée. Bisous et à bientôt.

    5
    Jeudi 28 Mars 2013 à 16:12

    une coupure et...plus rien ne fonctionne ! Je me souviens pendant la guerre quand nous avions droit au courant que pendant quelques heures par jour....Et encore à cette époque, il y avait très peu d'appareils électriques chez le "commun des mortels" !
    Bonne fin de journée.

    6
    Jeudi 28 Mars 2013 à 16:19

    C'est cette histoire de bébés mis au congélateur qui m'avait amenée à écrire l'article ! C'était mon "la" comme en musique !
    Je n'ai jamais pu oublier ce jour de juillet 1949 et notre grande peine, alors que le bébé de la chambre à côté de la mienne n'était pas désiré....et même il était rejeté...
    A bientôt Françoise. Bises.

     

    7
    Samedi 30 Mars 2013 à 09:02

    Il y a bien des possibilités légales à notre époque pour refuser un enfant...pour toutes sortes de raisons sans doute valables. Pourquoi attendre la naissance et tuer ?
    Vous avez peut-être raison en ce qui concerne les guerres. C'est une bien grave et importante question.

    Bonne journée.

    8
    Mercredi 3 Avril 2013 à 18:33

    Je crois vraiment qu'elle est atteinte de maladie mentale....Ressentir de la haine ? je ne pense pas que ça soit la solution...

    9
    cotentine
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:43

    Tant de couples se désolent de ne pas pouvoir être parents !!!!!  Quelle cruauté ,quelle perversité ! cette femme est malade  et c'est une récidiviste ,mal suivie probablement. D emain ,je vais  " ROUSPETER "  vous savez chez le MONSIEUR  ,qui offre le champagne ,si l'on trouve moins cher ailleurs  ILS  sont prévenus ,je casse TOUT !!!!  J'admets ,la malfaçon ,l'intérieur de la cabine du combiné qui se fissure ,bon il est encore sous garentie ! Ce que je n'admets pas ,c'est que le même article est encore sur la page internet ,et que l'on m'oblige à me déplacer  ,pour  choisir un autre modèle !!! 20 KM PLUS FRAIS D'ACCOMPAGNEMENT.... IL paraît que ce modèle n'existe plus ....  pub mensongère !!!! J e penserai à vous chez ce MONSIEUR  ;;;; ECOLE MAGITTE ,NE PAS SE LAISSER FAIRE     ah mais ;

    10
    josette bazan
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:43

    Cruelle et perverse ? je ne crois pas. Cette femme n'est pas faite comme nous, tout simplement.. quelque chose dans son cerveau est détraqué... détraqué ? ou inexistant ? 

    Congélateur... feu de cheminée dans le salon, comme une certaine Dame dont on a beaucoup parlé... ou enterrement dans le jardin....

    c'est tellement, tellement au-dessus de tout , qu'on ne sait plus quoi en dire, ni même surtout quoi penser....

    bonne journée, Geneviève -ici, gris et froid...zut alors, ce printemps ne veut pas arriver ...

    11
    Pimprenelle
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:43

    C'est une pratique d'un autre âge, mais aussi de notre âge. Il y a eu des infanticides pour des raisons économiques, pour des raisons de misère, des mères, des médecins parfois tuaient nombre d'enfants non désirés et cela a beaucoup compté quand on a légiféré sur la contraception et l'avortement. dans certains pays, on tue les filles parce qu'elles ne sont pas désirées, parce qu'on oblige les parents à n'avoir qu'un enfant....Est-ce un acte d'animalité ? Une déviation ? Bien qu'il soit tard, je pense aussi à une déclaration de guerre. C'est : "je vais tuer tes enfants, tu vas tuer les miens". D'une certaine façon, la guerre est un infanticide. Nous ressemblons donc à des animaux et l'hominisation consiste justement à quitter ce type de pratique. Hélas quand on s'attaque aux êtres les plus faibles, c'est particulièrement choquant, mais la guerre est bien un gigantesque infanticide. Le meurtre des fils par les pères. Bonne nuit. Amicalement, Pimprenelle.

    12
    Brigitte
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:43

    La réalité est bien plus simpliste : maladie mentale. cette jeune femme est une inadaptée . Sa place n'était pas en liberté et encore moins en prison. Elle n'a aucune conscience de ce qu'elle a fait.

    Elle a pourtant été aidée, punie, mais elle aurait dû être prise en charge constamment. Je ne sais pas s'il y a un jour une possibilité pour qu'elle s'assume.

    La société entière est responsable, nous avons trop de fous en liberté ! On dirait que cela nous soulage de pouvoir haïr ces gens-là.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :