• Deux étés bien différents.....


                             Eté 1940...été 1944...

                             Si l'été 1940 avait apporté la désolation dans notre pauvre pays vaincu, meurtri, occupé, l'été 1944 au contraire a été celui de l'espoir...Espoir de voir enfin l'occupant quitter le sol de notre France, espoir de voir enfin les prisonniers revenir, espoir de retrouver, peut-être ceux qui avaient été déportés et dont on était sans nouvelles, espoir de voir cette guerre se terminer plus ou moins rapidement...

                             L'été 1940, nous ne pourrons jamais l'oublier totalement. La débâcle des soldats, l'exode des civils sur les routes, la peur des avions, la peur de l'avenir...Vivre dans la peur, tel était notre lot quotidien. Même avec une bonne dose d'optimisme, nous étions bien obligés de craindre...De ce côté, nous n'avons pas été déçus ! Avions-nous seulement envisagé ce qui nous attendait ? Pas tout à fait ! L'occupant, vainqueur alors, avait "fait fort" ! Adieu notre liberté...Adieu notre vie douce quoiqu'on en dise (nous avons vu tellement pire par la suite). Pour les gens de mon âge, Adieu notre jeunesse, avant même qu'elle ait commencé...

                             Pendant quatre ans, nous avons survécu et non pas vécu! Les français humiliés, déchirés entre leur vie à sauvegarder et le refus d'obéissance à l'occupant, ont agi suivant leur conscience pour certains, suivant leurs intérêts pour d'autres...Ces derniers n'ayant pas de cas de conscience, seulement des "cas de portefeuilles". Et il y eut aussi ceux, moins nombreux, qui ont agi par idéologie, acceptant tout de l'occupant parce qu'ils approuvaient ! Et il y eut heureusement ceux qui ont agi dans l'ombre, au risque de leur vie et de celle de leur famille...Et c'est à ceux-là que l'on doit cette période d'espoir,

                             L'été 1944! Il faut avoir vécu cette période pour comprendre d'abord l'enthousiasme exprimé lors du débarquement des troupes alliées en Normandie ! Cet été 1944, nous ne pourrons jamais l'oublier non plus...Ce jour du 6 juin nous redonnait espoir ! Je me souviens de ce matin au cours duquel nous avons appris cette nouvelle incroyable ! Nous étions tous tellement joyeux et excités au travail ! tout le monde s'embrassait...et il faut bien avouer que nous n'avions pas envie de travailler plus que nécessaire ! Enfin, ce n'était pas la victoire bien sûr, mais un coin de ciel bleu se dégageait..et on y croyait ferme...Deux mois après, c'était une certitude, nous étions libérés ! Grâce aux soldats, aux résistants, à tous ceux qui n'avaient pas voulu que notre pays meure, eux donnant leur vie pour arriver à ce résultat. Nous pouvions enfin redresser la tête...La fin de la guerre était proche, quelques mois encore, très durs, mais avec tant de courage et d'espoir. Ne dit-on pas que "l'espoir fait vivre" ?

                             Oui, l'été 1940 et l'été 1944 furent des étés bien différents....

                             

                             

                            

    « Eté 1944....que voulaient-ils prouver ?Une pensée pour eux.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Juin 2009 à 19:16
    Le calme après la tempête, chacun comptant ses os, j'imagine
    2
    Samedi 6 Juin 2009 à 12:01

    Bonjour,

    Ce sont ces constatations sur les temps passés qui doivent nous soutenir dans le présent et pour l’avenir. Il n’y a jamais de calme parfait, cela n’existe pas. Les vies passent par des moments différents qui ne sont jamais en sens unique. Ces moments sont tels le balancier ou le ressort : un mouvement en entraine un autre de sens contraire. L’orage dégage le temps, l’assaini.

    Soyons donc plein d’espoir et d’optimisme quand à la fin de nos soucis de crise et pensons que les temps qui suivront tiendront compte de cet orage et donc, seront meilleurs et plus sains. Amitiés. Loic

    3
    Samedi 6 Juin 2009 à 22:05
    "Après la pluie, le beau temps"...il faut toujours garder espoir.
    Amicalement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :