• Des lavoirs multiservices....

                  Une photo, une carte postale ancienne, et me voilà repartie dans un temps que les moins de...70 ans ne peuvent pas connaître  ! Et ce matin, le "la" m'a été donné par un article lu "quelque part" sur le Net !

                  Habitant la région parisienne dans ma jeunesse, dans une maison assez confortable, je n'ai pas vraiment connu les lavoirs...Bien sûr, il y en avait un à Juvisy où j'ai passé mon enfance, lavoir situé au bord de l'Orge, cette rivière affluent de la Seine. Et je me souviens qu'il y avait quelques femmes qui allaient y laver leur linge fin des années 1920 début des années 1930... Mais "mon" lavoir, celui que j'ai vu souvent en action, se trouvait à Affracourt, petit village lorrain où nous passions nos vacances à cette époque et surtout où habitaient mes grands-parents maternels...Alors là, ce lavoir, je le revois encore !

                  Il était situé près de chez mes grands-parents, en haut d'une petite rue...ce qui obligeait les femmes à pousser un peu plus sur la brouette sur laquelle se trouvaient baquet, lessiveuse, brosse, lessive, savon...enfin tout l'attirail obligatoire...sans oublier le linge à rendre "plus blanc que blanc" !...Et, c'était le point de rencontre de "ces dames" transformées pour un jour en lavandières...

                  Non seulement, on y lavait son linge, mais on y apprenait "les dernières nouvelles du village...et des alentours" ! Si les bras allaient bon train, avec ardeur, les langues en faisaient autant ! Que de nouvelles ont été colportées de cet endroit où tout le monde semblait joyeux !

                  On lavait, on battait, on rinçait, on tordait son linge avec courage et bonne humeur. C'était si bon de se retrouver entre femmes un "peu" bavardes ! Et dans la soirée, quand arrivait l'heure du retour des champs pour les vaches, celles-ci venaient, non pas écouter ce qui se disait, mais se désaltérer dans cette eau un brin savonneuse ! Pour nous, enfants de la ville, nous trouvions ça extraordinaire !

                   Lavoirs d'antan, votre utilité n'est plus à prouver ! En plus de participer à la blancheur du linge, vous permettiez aux langues de se délier (en bien ou...en mal), et aux animaux de se désaltérer ! Essayez avec un lave-linge moderne ! il n'y a pas plus impersonnel...Mais ils sont tellement utiles aussi et eux au moins, permettent de se reposer pendant que le travail se fait "tout seul" . ! L'ambiance n'est pas la même, tout comme la fatigue...

                  

    « Ceux qui nous ont fait rire.....Souvenirs de "leur enfance".... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Avril 2014 à 15:19

    Bonjour Geneviève,


    Chez nous il y en avait un aussi et j'admirais ces femmes qui lavaient leur linge tout en discutant.


    Heureusement qu'il y a eu le progrès et l'arrivée de la machine à laver.


    Bon mardi avec du soleil

    2
    Mardi 29 Avril 2014 à 15:24

    Je n'avais guère vu les lavoirs utilisés en métropole sauf celui de la Mère Denis à la télévision mais à La Réunion, je les ai vus à la fin des années 70, il y en avait un au centre de Saint-Denis.

    Pour tout vous dire, plus souvent encore, j'ai vus les "lavandières" (les ménagères) à la rivière, à genoux sur les galets avec la lessive de la famille : séchage au soleil sur les cailloux et bien sûr bavardages à la clé.

     

     

    3
    Mardi 29 Avril 2014 à 15:30

    Ah, j'ai repris votre idée "théorie et pratique" (avec un lien vers votre blog) pour mon billet du jour, tout ça pour arriver à l'économie française. 

    Bonne fin de journée.

    Je vous embrasse et retourne à mon bricolage.

    4
    Mardi 29 Avril 2014 à 17:28

    C' était une époque où on prenait le temps qu' il fallait, et quand aux résultats, je ne crois pas qu' une machine à laver soit capable de donner autant de blancheur, qu' un lavage au lavoir!

    et aussi, le modernisme consomme de l' énergie

    Bonne soirée

     bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mardi 29 Avril 2014 à 18:18

    @ Chris - belle invention la machine à laver ! mais pour les papotages...zéro !
    Bonne soirée.

    @ - Françoise - quel que soit le mode de lavage jadis...les bavardages allaient bon train ! la position "à genoux" n'empêche pas les langues de marcher !!!
    Je reviens de chez l'ophtalmo. je verrai votre blog un peu plus tard ...
    Bon bricolage et bonne soirée.
    Bises.

    @ - Trublion - Le linge lavé au lavoir et mis ensuite à sécher sur le pré, était très blanc, et à part "l'huile de bras", du savon et de la lessive, pas besoin d'un tas de produits !
    Mais les femmes étaient bien fatiguées les jours de lessive !
    Bonne soirée.

     

    6
    Cotentine
    Mardi 29 Avril 2014 à 18:33

    EVREUX  ,est une ville ,qui réhabilite les lavoirs ,la petite rivière qui l'arrose,,l'ITON a de nombreux bras qui hébergent ces lavoirs  ....  un peintre ASTON KNIGT  en a fait un très joli tableau , que je me suis empressée de 'copier" ..Le .Souvenir de la mère DENIS  est situé à quelques K M  de ma maison de cœur ,il fait donc partie du circuit de promenade offert aux  amis ,qui viennent me rendre visite  FRANCOISE  si vous voulez ,entendre les coups de battoirs de cette dame ,vous serez la bienvenue ,dans ma COTENTINE .  MAGITTE  encore des souvenirs d'enfance  ,en 44 nous étions ,en" sécurité"  .,dans un petit village ,à quelques KM de MANTES ,ma cousine et moi allions au lavoir . lavoir ,très ancien et très beau,une eau fraîche arrivait des collines et s'écoulait ensuite dans une grande mare (GABIN  a figuré un chauffeur routier ,près de cet endroit ,abreuvoir des chevaux et des vaches . Comme les femmes du village ,nous avions nos ustensiles  ,caisse en bois ,qui nous meutrissait les genoux ,battoirs et savon de Marseille et pan ,pan  ,pour nous c'était un jeu ,mais les vraies lavandières ,transpiraient et papotaient ...MAGITTE  ,malgré les 52 bombardements ,sur MANTES ,nous étions inconscientes des drames qui se passaient à une dizaine de KM de nous et nous nous amusions bien, j'ai acheté en brocante ,tout ce matériel et le garde précieusement dans mon sous sol MERCI  à vous et à la C P .

    7
    Mardi 29 Avril 2014 à 19:37

    Tous ces souvenirs me reviennent au détour d'une photo, d'une carte ancienne. En écrivant cet article, je "revoyais" ma grand-mère lorraine allant au lavoir ! et je revoyais les vaches de retour dans la soirée et s'arrêtant boire un petit coup dans le lavoir ! Le bruit du battoir, quel souvenir !

    Passez une bonne soirée.

    8
    Mardi 29 Avril 2014 à 19:42

    ARRGH.... J'ai vu... horreur avec un S ! j'ai vu les lavandières... Pff ! c'est le doigt qui a fait une bêtise tout seul.

    9
    Mardi 29 Avril 2014 à 23:30

    Pas grave, on en voit bien d'autres ! c'est ça le partage du travail : vous pensez, vos doigts font les bêtises ! chacun y met du sien ...

    Bonne nuit !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :