•                      Les mots...

     

                         "Nous nous servons des mots avec l'habileté mais aussi l'imprudence des ouvriers qui manipulent chaque jour des explosifs..Il faut avoir peur des mots..." (G. CESBRON)

     

                         Faut-il vraiment avoir peur des mots ? Et qui doit avoir peur des mots, celui qui les emploie ou celui qui les écoute ? Ils peuvent être dangereux pour l'un comme pour l'autre. Le mot qui "sort de notre bouche", doit avoir été pensé, réfléchi, de façon à bien expliquer ce qu'on veut dire mais surtout de façon à ne pas blesser celui ou celle à qui il s'adresse... Et pour celui qui "réceptionne" les mots dits, le danger est là également. Il ne faut pas toujours les "prendre aux pieds de la lettre" pour éviter les déceptions...Ces mots que j'aime et que je décortique avec bonheur seraient-ils des armes de guerre ? et comme telles, dangereux ?

     

                          Et nos mots "n'engagent que nous" le plus souvent, avec toutefois des exceptions ! Prenons nos hommes politiques qui ne sont pas avares de mots...Les doux, les cinglants, les prometteurs...tout y passe...et pour quels résultats ? Tout est question d'interprétation et d'opportunité !

     

                          Décidément oui, les mots peuvent être dangereux et doivent être manipulés avec douceur...Et les mots les plus doux, les mots d'amour...ils peuvent avoir une vie si courte, même lorsqu'ils ont été dits sincèrement....Je me souviens que je disais à mes enfants :"un mot doit exprimer vraiment ce que vous voulez dire"...Je crois qu'ils me trouvaient exigeante et ma fille me répondait "oh toi, avec tes mots !"...ça voulait tout dire : que j'étais bien compliquée et que je l'ennuyais au plus haut point !

                          

                           Pourquoi a-t-il fallu que je lise cette phrase de G. Cesbron ? Me voici en pleine période doute : les mots sont-ils dangereux ? Il y en a pourtant de si beaux et je les aime tant ! Ils m'auront tout de même donné aujourd'hui un sujet de "blog"...Merci à eux !   

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  • IMG_0004.jpgPour un petit bonjour...

     

     

                      D'après ce que j'ai cru comprendre, on serait le 29 avril ? Très franchement, j'ai bien du mal à le croire...Il fait gris et triste et...pas chaud du tout. Dans deux jours, ce sera le 1er Mai, on commencera donc ce mois au cours duquel les humains ont le droit de "faire ce qu'il leur plaît" ...enfin, pour se vêtir s'entend...Parce que pour le reste, il ne semble pas qu'ils aient le droit d'agir en toute liberté ! Moi, je vois tout ça depuis le "Paradis des animaux", et je pense...De mon temps (pour employer une expression chère aux anciens...) il me semble que les gens avaient un peu moins de soucis ? J'entendais bien Patou (mon maître) rouspéter un peu, mais il paraît que c'est le français qui est comme ça ! "Bon coeur, mais mauvais caractère"....                     

     

                        Quand même, je trouve que le temps étant déjà gris, la vie pourrait être plus souriante...Eh bien non ! il y a beaucoup de chômeurs et...ça ne s'arrange pas ! Entre les scandales, les "petites phrases assassines" des uns envers les autres, l'amitié franco-allemande qui bat de l'aile, les difficultés des uns et des autres pour essayer de vivre décemment, comment voulez-vous qu'on s'y retrouve ? Et les promesses dans tout ça ? Envolées en grande partie...Je comprends que les gens n'aient plus trop confiance. Quand j'étais sur cette terre, bien installé chez Patou et Magitte, je savais que leurs promesses étaient toujours tenues, qu'on me promette une punition ou une récompense...Et moi, j'avais confiance en eux. La confiance ? ça aide vraiment pour vivre....

     

                          Et il paraît que le muguet du 1er mai, ce brin de fleur qui est censé porter bonheur, sera rare et donc très cher ! Et pourtant, il en faudrait des brassées à offrir à tous, pour que tout le monde sur terre ait un peu de bonheur...Nous les animaux, nous n'avons pas besoin de porte-bonheur; il nous suffit qu'on nous aime...et que nous aimions nos maîtres. 

                          

                           Offrez du muguet mais surtout...aimez-vous entre vous !  Et cessez vos disputes de "clans". Je ne suis qu'un chien, mon conseil n'a peut-être pas beaucoup de valeur...Essayez quand même !

     

                                                                

    Google Bookmarks

    18 commentaires
  •                        Combien on t'apprécie !

     

                           On pourrait croire que je fais une fixation sur le sommeil....mais il n'en est rien ! Simplement, je me souviens...Moi qui depuis fort longtemps, ai quelques difficultés à m'endormir aux heures normales, j'ai toujours admiré les personnes qui n'avaient qu'un geste à faire pour "piquer" un petit somme ou s'endormir le soir..., c'est-à-dire fermer les yeux ou simplement pencher la tête. Mon mari en faisait partie...Je n'étais pas jalouse, mais...un peu plus de justice m'aurait bien arrangée ! Couché tôt, levé très tôt...Moi, je pouvais veiller très tard, mais je n'étais pas opérationnelle avant le lever du soleil (j'attendais même qu'il soit bien installé !). Je peux me lever tôt, mais alors, je marche au radar ! Quand je travaillais, je marchais au café !!! Que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde....

     

                            Nous avons eu trois enfants dont seul l'aîné me ressemblait ! Quant aux deux autres, tout comme leur père, se lever à 4 heures ne les gène pas, mais se coucher à minuit leur coûte beaucoup. Je me souviens de mon plus jeune fils, alors qu'il avait environ 6 ans et n'était plus astreint à la sieste des petits. Rentrant de l'école vers 17 heures, il s'était approché de moi et m'avait dit "Ben moi, si le dîner était prêt, je mangerais bien et j'irais bien au lit après" !!! Au moins, c'était franc !Et il dormait bien....et moi j'admirais !

     

                             Mon père, avait besoin disait-il, de "perdre connaissance" un petit instant après déjeuner...quelques minutes seulement et il était prêt à repartir ! Et voilà que maintenant, moi qui ai tellement de mal à dormir la nuit, j'éprouve le besoin de m'asseoir dans mon fauteuil après déjeuner également et de....m'endormir comme un sénateur ! Si ce n'est pas la sieste, ça y ressemble un peu ! Et pendant ce temps, la télé diffuse ce qu'elle veut, je deviens sourde ! Si la nuit est faite pour dormir, le jour est fait pour travailler ou s'occuper...Mais voilà, je ne travaille plus depuis bien longtemps !

     

                               Avouez que mon esprit travaille beaucoup ! Pour avoir vu hier des sénateurs dormant sans complexes pendant une séance au Sénat, j'ai repensé à ce sommeil qui nous visite les uns et les autres selon des critères mal définis....Quand je dis qu'il suffit de me donner le "la" !

     

                              

     

                             

     

                             

     

                             

     

                            

     

                           

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                       En passant...                                                      

           IMG_0005.jpg                       Ce n'est même pas en passant, puisque, suivant ma bonne habitude, je dormais ! Il parait que j'ai bien de la chance, Magitte elle, n'a pas dormi cette nuit et bien sûr, elle est un peu fatiguée. Je suis donc arrivé du Paradis des animaux pour vous faire la causette à sa place.

     

                          Cela doit être dur de ne pas dormir ? Quand nous étions tous ensemble, je pouvais dormir partout ! quand Patou m'emmenait en promenade, s'il s'arrêtait deux minutes, je ne perdais pas de temps, je m'allongeais à ses pieds et hop ! c'était parti ! Mais si j'étais courageux ! je pouvais marcher pendant des kilomètres, mais un petit somme réparateur était toujours le bienvenu. Les labradors passent pour être un peu paresseux...le mot n'est pas très exact...Nous aimons les jeux, nous nous remuons, nous nous baignons pendant des heures même ... Et si nous résistons à tout ça, c'est bien parce que nos dormons beaucoup !!!!

     

                           Ceci étant, je crois que Magitte fera une petite sieste cet après-midi.....sans penser à rien ! elle vous retrouvera demain...

     

                           A une autre fois....

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                     Mais quoi donc ?

     

                        Mais le temps bien sûr ! Moi, je me souviens d'un temps, quand j'allais à l'école, où la course matinale faisait partie de mes occupations de rattrapage ! Toujours en retard, je partais en courant ce qui ne m'empêchait pas de rester à la porte de la classe...J'étais alors dans une école libre et on faisait la prière avant de commencer la journée...Cette prière, je la faisais presque toujours dans le vestiaire, toute seule...Pas le droit de déranger...et en plus, il y avait une punition à la clé ! Je croyais toujours que "j'avais le temps"...et il m'arrivait de partir en même temps que mon père qui allait travailler à PARIS en voiture...J'avais beau lui faire les yeux doux, lui dire que j'allais me faire punir, il était intransigeant et ne voulait pas me véhiculer ! Ah à cette époque, les parents ne vous conduisaient pas en voiture...il nous fallait marcher ou...courir suivant le cas ! Question de génération...

     

                        Je me souviens de cette formule "le temps perdu ne se rattrape jamais"...Et c'est tellement vrai ! Alors que nous habitions en banlieue et que nous travaillions à PARIS, mon mari (toujours en avance lui !) me disait "c'est curieux, tu ne prends jamais le train que tu voulais prendre, tu prends celui d'après"....Mon frère, alors que nous étions étudiants, me faisait à peu près le même reproche !"Les gens sont méchants vous savez..." Est-ce que je perdais vraiment mon temps alors ? Non, je croyais que j'avais "toujours le temps d'entreprendre quelque chose avant de partir"...nuance...Défaut d'évaluation...il faut dire que les maths et moi ... ça n'est pas le grand amour... Ah par exemple, être en retard à un rendez-vous de médecin ou autre, je n'admets pas...Je pense aux personnes qui me suivent et qui ont sûrement aussi des obligations...Penser aux autres, c'est ce qu'on m'avait appris jadis...Etre en retard n'est pas toujours perdre son temps, mais c'est souvent le faire perdre aux autres...

     

                         Ce temps qui nous est imparti et dont je profite il faut bien l'admettre (!), dès ma plus tendre enfance on me recommandait de ne pas le perdre...On ne peut pas le rattraper paraît-il...

     

                          Mais qu'est-ce qui a bien pu me faire penser à tout ça aujourd'hui ? Peut-être le temps que j'ai perdu hier soir en essayant de mettre en route ma télévision ? Puis mon téléphone ? puis Internet ? Rien ne marchait...J'ai "raté" les nouvelles à la télé (mais ça ce n'est pas grave...les mêmes sont reproduites à diverses heures...). Je n'ai pas pu téléphoner...(pas drôle quand on est bavarde !), je n'ai pas pu aller sur les blogs et ça, c'est dramatique ! Je me rattrape aujourd'hui, histoire de faire mentir cette expression....


    Google Bookmarks

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique