•               Entre deux contrariétés...je reprends ce blog...Des contrariétés ? à mon âge ? mais oui ! je n'arrive pas à me faire à  cette nouvelle façon de travailler ! Ainsi, en allant consulter l'état de mes remboursements Sécurité Sociale sur le site Amélie, j'ai pu constater que non seulement il m'était retenu les divers forfaits de 50 centimes ou 1 euro bien connus, ce qui est normal puisque la LOI est là ! mais quand je m'aperçois que mes règlements sont égaux à 0,00 au motif d'une "récupération d'indu", sans autre explication, je vois rouge ! Qu'Est-ce que cette "récupération d'indu" et quand ai-je touché indûment des remboursements non avenus ? Dépendant d'un régime spécial de Sécurité sociale, la CRPCEN, je me suis donc dirigée vers le service maladie de cette caisse, celle qui "donne les ordres" de règlements...Pas d'autre réponse, que: "Madame, on a dû vous écrire" ! à ma réponse négative, j'ai obtenu cette autre réponse :"on fait des recherches" et on vous tiendra au courant ! C'est bien le moins ! Pour l'instant, aucun remboursement de visites ou consultations médicales ! Alors, j'attends, sans rien y comprendre !

                  Il y a eu erreur, mais où ? quand, comment ? J'ai fait quand même remarquer - et ça ce n'était sans doute pas gentil de ma part - qu'en une bonne quarantaine d'années, il n'y avait jamais eu d'erreurs de leur part et que depuis plusieurs mois, ça n'arrêtait pas...Ma sortie d'hôpital s'est révélée être un vrai parcours du combattant ! Et toujours, sans que je ne reçoive une lettre en réponse à mes réclamations ... (ça ne se fait plus sans doute) ! Moi, on m'avait toujours appris que "toute lettre méritait une réponse"...Mais, ça, c'était jadis quand on avait un peu de considération pour clients ou interlocuteurs ! Les temps changent...et je le déplore ! mais qu'on touche à mon porte-monnaie, alors là...comme je le disais plus haut, je vois rouge ! Je sais, je sais, les régimes spéciaux de Sécurité sociale semblent avoir vécu...Tous à la Sécu ! Tous les employés et les adhérents deviennent fonctionnaires pour les premiers, et....aidés pour les autres ! Aidés ? ah non, je n'accepte pas ! Pendant des années, nous avons cotisé bien au-dessus du plafond sécurité sociale....Courant 1981, sans que cela fasse de bruit, notre Caisse a été intégrée, bien qu'elle s'en défende, à la Sécu et on nous a imposé les règlements de cette dernière...qui nous sont appliqués en grande partie. La réception du public s'en est ressentie...

                  Je fouille et farfouille dans mes dossiers, et entre temps, j'essaie de me concentrer sur un article...Mais à l'intérieur de moi, je "rouspète" ... Que faire d'autre ? Ah, si j'étais plus jeune ! Je me sens une âme de combattante, mais me voyez-vous aller défiler dans les rues ? à mon âge ? vous n'y pensez pas ! Mes jambes ne veulent pas et...je n'ai pas de banderole "adéquate" !

                  Il ne me reste qu'à accepter ? Je ne suis pas prête !

                  

    Google Bookmarks

    13 commentaires
  •               Rien de mieux à faire  ! Transmettre des "potins" qui circulent en ces jours de repos, c'est tout de même travailler...un peu !

                  Pour m'occuper, je viens de lire les titres de journaux sur mon ordinateur. Certains ont retenu mon attention...En tout premier lieu, j'ai lu que Mr. Valéry Giscard d'Estaing qui fut à une époque notre Président, trouvait que le 8 mai ne devrait pas être un jour chômé..., donc qu'il devrait être "un jour comme un autre". Alors qu'il était Président, je crois me souvenir qu'il avait supprimé les commémorations pour ce jour... C'est son idée...mais je crois que les associations de résistants n'avaient pas été d'accord. A partir de 1981, le président suivant a tout rétabli...Personnellement, je l'ai dit - trop souvent peut-être - ce jour me rappelle la fin d'un cauchemar de plusieurs années, après capitulation de l'Allemagne nazie...C'est un jour à ne pas oublier...et lorsqu'on a entendu hier les réponses de certains élèves à la demande qui leur était faite, à savoir: "que vous rappelle le 8 mai"? on pense que c'est indispensable de le crier haut et fort ! Non, les jeunes, si vous avez congé ce jour, ce n'est pas parce que les enseignants sont en grève, ou pour des raisons aussi inadaptées...Mais au fait, ils ne savaient pas tous qu'il y avait eu une guerre ! Sans commentaires....Pauvre France....

                   Puisque nous sommes dans les "potins du jour", j'ai lu, et cela n'a rien à voir avec le sujet précédent, que "l'ère des chapeaux" était relancée  ! Tant qu'on ne relance pas le chapeau melon et le haut de forme...je ne suis pas contre ! On en voit déjà beaucoup sur la tête des hommes ! Et ils y tiennent tellement à leurs chapeaux, que certains les gardent bien vissés sur leur tête...alors que jadis, quand j'étais jeune, ce n'était pas correct. Les temps changent. Pour les femmes, quoi de plus mignon qu'un petit "bibi" posé fièrement sur une tête ? J'ai aimé les chapeaux...et on me disait que "j'avais une tête à chapeaux"...jusqu'à un certain jour de 1965, jour de la 1ère communion de notre plus jeune fils...

                   La veille de ce grand jour, mon fils m'a demandé : "dis maman, est-ce que tu mets pour aller à ma communion, le chapeau que tu avais l'année dernière pour la communion de ma sœur ?...Parce que, si tu le mets, moi, je ne vais pas à ma communion"....Il était pourtant si joli ce chapeau ! mais les femmes n'en portaient plus beaucoup...Bien entendu, je n'ai plus jamais mis de chapeau depuis ce jour....Et moi qui me croyais belle avec ! Tête à chapeaux ou pas, je ne voulais pas faire les frais des moqueries de la famille ! et chez moi, les "bretons" étaient bien présents et ils sont tellement moqueurs !

                    Je voulais simplement terminer ce tour des "potins du jour" par une note souriante.

     

    Google Bookmarks

    11 commentaires
  •            

                   Et voilà ! "il est revenu le temps du muguet"...Porte-bonheur ou pas, il est de tradition d'en offrir un brin à sa famille, à ses amis ! Alors, à tous, je vous offre ces quelques brins en espérant que l'ensemble vous porte bonheur ! Je sais à quel point, même virtuellement, ce muguet peut faire plaisir.

                Ces petites clochettes odorantes, j'en ai quelques brins chez moi et cela me rappelle l'époque où mes enfants, tôt levés en ce jour de 1er mai, venaient m'en apporter...accompagnés d'une tasse de café ! Ils étaient contents et moi aussi...

               Cette tradition remonte à bien longtemps sans aucun doute...Je me souviens aussi que lorsque nous habitions dans le Vaucluse, nous en avions dans notre jardin...Mais il était pressé ce muguet et ouvrait ses clochettes dès avril...au 1er mai, il n'y en avait plus ! Ah, ce temps du muguet est bien court mais puisqu'il est censé donner du bonheur pour une année, ne soyons pas trop exigeant ! Et surtout, ne travaillons pas trop en ce jour "chômé et payé", puisque ce 1er mai est aussi la fête du travail. C'est ce que je me suis dit ce matin...et je ne me fatigue pas aujourd'hui ! De plus, le temps ici est gris, un peu tristounet...Il me souvient que le 1er mai 1945, alors que nous habitions la région parisienne, ma mère est venue me réveiller le matin en me demandant de me mettre à la fenêtre ! Là, j'ai eu la "surprise de ma vie" ! tout était recouvert d'unebelle petite couche de neige et de jolis petits flocons voletaient dans le ciel. De quoi se remettre vite fait sous les couvertures...ce que j'avais fait alors ! Nous n'en sommes pas là aujourd'hui, mais la pluie nous rend visite. Le temps ne respecte plus rien !

                  A tous, avec ou sans soleil, passez un bon 1er mai et que le bonheur vous accompagne ...

     

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •             Mais, quel bazar aujourd'hui ! Impossible de m'y retrouver ! Je voudrais bien écrire un article et le publier, mais...j'aimerais qu'il soit visible et surtout "lisible" !

                Or, depuis ce matin, je crois avoir tout déréglé sur cet ordinateur prévu à l'origine pour me distraire ! Ben, c'est pas le cas, en ce vendredi 4 avril 2014 ! Comme j'avais des problèmes avec mes mails, ceux venant de chez EkLA, et que je suis têtue, j'ai voulu jouer à l'informaticienne chevronnée et....le résultat n'a pas été ce que j'escomptais !

                 Tout d'abord, j'ai cliqué sur un "truc" et me suis trouvée embarquée dans une mise à jour qui a duré...3 heures ! J'ai pu récupérer mon ordi au bout de ce temps, mais tous mes paramètres sont à revoir ! Qu'à cela ne tienne, je croyais y arriver...Mais non ! ou les lettres sont trop petites ou trop grandes . Dans ce dernier cas, mon écran n'est pas assez extensible  ! forcément, avec trois mots par ligne (!) ce n'est pas facile ! Quant aux lettres trop petites, elles sont presque illisibles et...personnes mal voyantes s'abstenir !...

                 Que faire ? pleurer ou démissionner ? Je crois que pour l'instant, je vais démissionner et vous donner rendez-vous à demain, si possible !

                  Désolée....

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                       Petite conversation...

     

                          C'est dimanche, jour de relâche, notamment pour les soucis, les ennuis...Mais de quoi pourrais-je vous parler ? J'ai "remisé" mes petites misères qui semblent si peu importantes comparées à toutes nos misères d'habitants de cette France que nous aimons malgré tout ... Malgré tout ? c'est-à-dire malgré tous ses défauts, les dits et non-dits de ses dirigeants, les idées concernant son avenir, idées rapidement démenties (heureusement pour certaines) et qui prouvent que nos têtes pensantes ne sont pas à l'unisson !

     

                           L'unisson ! que voilà un grand mot qui semble bien désuet...Qui est à l'unisson et de quoi ? Avons-nous un exemple venant de plus haut et que nous pourrions suivre ? Chacun parle comme il veut, quand il veut...Les paroles s'envolent c'est bien connu, mais il en reste toujours quelque chose. Comment suivre une voie quand elle vous indique des chemins erronés ? Entre les "non je n'ai pas dit ça" et les "moi je veux", comment pouvons-nous nous y retrouver ? La vie n'est pas facile...Qui croire ?

     

                           Nous jouons sur une corde raide, trop tendue...Et cette corde-là pourrait bien se rompre ! Et j'en viens à mes souvenirs...toujours eux ! Il fut un temps horrible pendant lequel nous avons essayé de survivre, portés par l'espoir qui nous était apporté par un homme. Et nous avons survécu grâce surtout à l'Unité qui s'était révélée à l'époque...alors qu'il y avait "ceux qui croyaient au ciel" et "ceux qui n'y croyaient pas". Tous ensemble nous pouvons y arriver, telle était la pensée de chacun alors...Et le résultat a été magnifique...Si on pouvait laisser de côté les luttes de partis, les couleurs des uns et des autres, et ne penser qu'à la France, à sa continuité, à ses origines, à sa culture et essayer de la rendre plus belle, plus attirante, sans rien renier de ses racines !

     

                            C'était une conversation à "bâtons rompus", conversation d'un dimanche d'hiver...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique