• De "l'apparence" à la "tenue"...

                                            Jeunes filles de jadis....

                                            Coquettes, bien chaussées, bien coiffées, bien maquillées parfois....à partir d'un certain âge ! ça, on n'y avait pas droit trop jeunes !  Les jeunes filles d'avant-guerre et même d'après guerre jusqu'à une certaine époque, devaient impérativement remplir ces conditions si elles voulaient qu'on les remarque ! Et quelle jeune fille ne le voudrait pas, même à notre époque ? Attirer les regards masculins surtout, c'est un jeu et souvent un art !

                                             L'époque de ma jeunesse n'était pas à la décontraction...Il fallait souvent "savoir souffrir pour être belle" ! C'est ce qu'on appelait l'apparence ! Il fallait avoir bonne apparence, ce qui vous menait vers la "bonne tenue", indispensable alors ! La coquetterie, l'élégance (ou ce qu'on croyait telle), dirigeaient notre vie. Il fallait "bien présenter".... Des chaussures au chapeau, ça devait être joli à regarder, même si les finances n'étaient pas extraordinaires...Il y avait toujours un petit "truc" personnel qui faisait que vous étiez "vous" avec votre élégance particulière et très souvent bon marché. Ce qui comptait, c'était le regard que les autres vous portaient....et que vous vous portiez ! Uniquement pour les filles ? que non pas ! les garçons aussi aimaient être à leur avantage....C'était ainsi....Les chaussures devaient briller, bien cirées avec ardeur au moyen de cirage, brosses et chiffons ! Gare à celui ou celle qui avait des chaussures un peu sales, cela dénotait un manque de soin évident ! Des mèches rebelles qui s'échappaient d'un chapeau ? même diagnostic !

                                               Est-ce que tout cela semblait contraignant ? non, nous n'y pensions pas ! c'était comme ça ! Il s'agissait d'un plaisir personnel et en même temps d'une marque de respect pour les autres ; ça faisait partie de l'éducation !  Que vous alliez à un bal ou vous présenter chez un nouveau patron, ce qui comptait, c'était LA TENUE ! Qu'importait alors si votre chapeau vous tenait un peu chaud, si vos chaussures vous serraient un peu les pieds !, si vous n'étiez pas trop à l'aise pour courir après un train ou le métro, ou l'autobus ! Au nom de "ce qui se faisait", on acceptait tout...ou presque !

                                               C'était jadis, et c'était un peu trop peut-être....Mais maintenant, quand je vois des personnes assises, un peu avachies sur une banquette de tram, les pieds aux chaussures douteuses posées sur la banquette d'en face, je me demande qui est le plus heureux ? Le "cool" ou celui qui pensait à "l'autre" ? Et je revois ces jeunes filles si jolies, chaussées de chaussures fines qui leur donnaient une allure dansante....La petite "midinette" était élégante....c'était la jeunesse heureuse de vivre. Je me dis que les temps ont changé...bien ou mal ? Trop de contraintes avant, plus assez maintenant !

                                                Allez, soyons "cool"......mais ça n'empêche pas la nostalgie !

    « Souvenir....et souvenirs....Visite d'un pigeon voyageur...... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Novembre 2009 à 21:16
    Oui les temps ont bien changé.
    Et puis je me rappelle aussi quand j'étais petite, nous avions les habits de la semaine et les habits du dimanche
    Belle soirée
    2
    Mardi 3 Novembre 2009 à 22:18
    Je m'habille "cool" (pull over, jeans (!!!) classiques :non délavés, non effrangés, pas de taille basse - et...bonnes chaussures de marche). Je m'habille pour vivre à mon rythme et non l'inverse... Mais j'aime terminer par quelques pshitt d'eau de toilette au goût fruité et par une paire de boucles d'oreilles (sobres).

     Je me plie volontiers aux codes de la "bonne tenue" selon la destination où je m'achemine (tenue classique pour le bureau, tenue habillée aux occasions spéciales) :  les circonstances orientent mon choix.

    Mais je déplore le "crado"-systématique qui a valeur de credo (pieds sur les banquettes notamment)
    Bonne soirée à vous.
    3
    Mardi 3 Novembre 2009 à 22:58

    Ah ! ces habits du dimanche ! ...servitude, mais on se trouvait belle (ou beau) !

    4
    Mardi 3 Novembre 2009 à 23:01
    Bien d'accord avec vous sur tout !
    5
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 17:26

    Ah, trouver le juste milieu ! Bien difficile, bien vrai…

    Nostalgie ? Un peu, sans doute. Bon sens, sûrement beaucoup.

    Mais l’apparence avait son importance !

    Amitiés. Loic

    6
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 18:04
    Au fait, où se trouve-t-il ce milieu ? Ce qui compte maintenant, c'est d'être "bien dans ses basckets" ...c'est pour ça que tout le monde en porte ou presque !
    7
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 19:09
    Le plus important est d'être et de paraître propre ! de ne pas sentir mauvais ! c'est mon avis ! je me souviendrai toute ma vie de ce jour où entré dans un supermarché pour acheter une bricole, et voyant une caisse avec un couple seul contrairement à l'autre caisse très achalandée, je m'installais derrière la dame et le monsieur.Pour vous donner une idée du parfum de la dame, Geneviève, imaginez du pipi de chat mélangé à de l'oignon mis à macérer dans du vinaigre, le tout aromatisé de quelques gouttes d'ammoniac.Je prétextai un oubli et changeai de caisse.
    C'est vrai que les images des citadins des années 40, montrent des coiffures et des tenues soignées.Bonne soirée Geneviève. 
    8
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 19:41
    J'ai des souvenirs de l'odeur du métro à PARIS, aux heures de pointe !!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :