• Couleur "bleu horizon"....

                        "Poilus" de 1914/1918...

     

                        Aujourd'hui 11 novembre, on parlera de vous...On se souviendra de toutes ces misères qui auront été les vôtres pendant quatre longues années, des années qui, pour la plupart de vous, auraient dû être celles de votre jeunesse...Comment avez-vous fait pour vivre sous les obus, dans les tranchées ? Vous n'étiez que des hommes qui se sont souvent surpassés...

     

                         Je me souviens de tout ce que nous racontait mon père...il voulait qu'on sache et qu'on comprenne ce qu'était une guerre, pour que ça ne se renouvelle pas ! Un peu raté non ? Mon frère et moi étions nés 3 et 4 ans après la fin de la guerre. Elle était encore dans toutes les conversations et les hommes que nous croisions dans la rue avaient encore bien souvent des marques indélébiles...Blessés de guerre...un bras ou une jambe en moins...ou des "gueules cassées"....Ou comme mon père, brûlés à l'intérieur par les gaz....Il n'y avait pas que les blessures apparentes, mais aussi les blessures morales...On ne vit pas cette vie pendant plusieurs mois ou années sans qu'il en reste quelque chose.

     

                           En 1931 je crois, mon père nous a emmenés "visiter" les champs de bataille. Cela nous avait marqués (trop peut-être...nous étions bien jeunes). VERDUN, DOUAUMONT, Le Chemin des Dames, les forts de VAUX, de la POMPELLE....Nous étions accompagnés d'amis de tranchées de mon père, ceux qu'il appelait "ses frères" et que j'ai toujours connus. Ils étaient de la famille...de cette grande famille des "anciens combattants".

     

                            Mon père éprouvait le besoin d'en parler de cette horreur, contrairement au père de mon mari, "blessé de guerre"..Il faisait son service militaire au moment de la déclaration de guerre, (3 ans dans la marine comme tout bon breton...)Il a donc totalisé 7 ans de guerre, en France, aux Dardanelles et...dans les hôpitaux. Il ne voulait pas en parler...sauf avec mon père ! Il voulait garder pour lui toutes ces images horribles...

     

                            Il n'y aura plus aucun "poilu" de la guerre de 1914 pour assister aux cérémonies du souvenir...Mon père aurait eu 115 ans le 8 novembre ! ..et il était un des plus jeunes à avoir été appelés...18 ans et 2 mois...Je crois que le dernier soldat est décédé l'année dernière....Mais ça n'empêchera pas de penser à tous et de réfléchir...

                             Une pensée pour tous....gars de tous pays...

     

                           

     

     

    « Parents d'hier...parents d'aujourd'hui...En écoutant cette chanson.... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 17:11

    Vous avez dit le mot juste !
    Un souvenir à garder que cette carte de "votre soldat inconnu". Elle est touchante. ...

     

    2
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 17:14

    Je n'étais pas là à midi et n'ai pas regardé la télévision...Les programmes scolaires sont déjà bien allégés concernant l'histoire notamment ...
    Bonne soirée.

    3
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 20:09

    Mon grand père maternel qui s'est distingué sur le Chemin des Dames, n'a jamais voulu évoquer les horreurs vécues...

    4
    Dimanche 11 Novembre 2012 à 20:24

    Tout comme mon beau-père....

    5
    Lundi 12 Novembre 2012 à 09:21

    j' ai vu qu' on rendait son honneur, à un poilu fusillé par les gradés !

    et je constate que ces fameux gradés envoyaient leurs hommes à la boucherie.

    Mais sur les monuments aux morts, des gradés, on en voit quasiment pas !

     bonne journée

     bisous

    6
    Lundi 12 Novembre 2012 à 17:13

    Bonjour

    Comme tout bonne épouse (de militaire) qui se respecte j'ai donc accompagné mon mari à deux céremonies militaires ,une le matin en ville et l'autre en fin de journée à le campagne .

    Il ne faut pas oublier bien sûr ,on ne peut pas oublier même si je n'ai connu que  la guerre du Golfe en 1990 . Les guerres d'antan je ne  me souviens de ce que ma famille racontait .

    Mais je ne trouve pas très bien d'emmener les enfants des écoles en l'occurence, visiter les camps de concentration.J'admet qu'on en parle mais aller sur le terrain je ne trouve pas ça enrichissant .

    Ce n'est que mon point de vue  !  

    Bonne soirée

     

    7
    Lundi 12 Novembre 2012 à 18:10

    Je ne suis pas assez au courant pour vous répondre ! Et je n'ai pas regardé hier la retransmission des cérémonies...j'étais absente.
    Bonne soirée.

    8
    Lundi 12 Novembre 2012 à 18:14

    C'est une question que je me suis toujours posée :"est-ce que mon père avait eu raison de nous emmener visiter les champs de bataille ?" mon frère et moi avions 9 et 8 ans...ça nous avait beaucoup marqués.
    Bonne soirée.

    9
    Mardi 13 Novembre 2012 à 07:21

    Bel hommage à tous ces soldats disparus aujourd'hui. Les Polius ont vu bien des horreurs  qu'ils voulaient taire souvent, mais je crois que les petits jeunes en Algérie ont souffert aussi. Quelle connerie la guerre comme l'a dit Prévert.

    Quant à montrer aux enfants, je crois qu'il faut choisir l'âge ; trop tôt, c'est trop dur ! A l'adolescence pour des groupes, ce ne serait pas si mal de leur mettre sous le nez ce qui a été.  Qu'ils comprennent et se souviennent.

    A la Réunion, le 11 novembre est aussi le souvenir de l'engagsime et je crois que je vais en faire un article. Dès que possible...

    Journées toujours trop bien remplies pour moi.

    Je vous embrasse et à bientôt.

    10
    Mardi 13 Novembre 2012 à 08:50

    D'accord avec Prévert !
    Je pense aussi qu'il y a un âge pour montrer aux adolescents (et c'est indispensable) ce qu'est une guerre...Devoir de souvenir...et de compréhension.
    A bientôt Françoise.

    11
    Mardi 13 Novembre 2012 à 10:54

    je passe te remercier, pour ton souhait.

    en fait, je suis né en  44, le 14 de ce mois !

    un scorpion

    je te souhaite une bonne journée

     bisous


    12
    Mardi 13 Novembre 2012 à 13:27

    Mon Dieu, que vous êtes jeune !!! Même un peu en avance, mes voeux étaient sincères !
    Bonne journée.

    13
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 05:47

    Bonjour Geneviève,

    Votre article m'a inspirée pour un autre 11 novembre. Je viens de publier un article avec un lien vers le votre.

    Je vous embrasse et vous souhaite une excellente journée.

    14
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 09:05

    Bonjour Françoise et...merci de faire la promotion de mon blog ! Si je vous ai "inspirée", c'est un honneur pour moi !
    Bonne journée. Bises.

    15
    Dimanche 25 Novembre 2012 à 23:38

    Bonsoir !

    Je réagis un peu tard à la lecture de votre article, car j'ai été très occupée. Moi aussi, je suis touchée par cette guerre. Un frère de ma grand-mère a dû quitter son Algérie natale pour défendre son pays et il n'est jamais revenu. Pire, il s'est volatilisé comme bien d'autres, l'ambulance qui le transportait a été pulvérisée par un obus. Pas de chance ! Il avait vingt ans. Il n'est resté de lui que quelques pauvres lettres qu'il écrivait pour rassurer sa mère et peut-être essayer de se convaincre que la France allait bientôt gagner la guerre. J'ai trouvé dernièrement dans la famille de mon mari de nombreuses cartes postales anciennes et je viens de terminer un hommage à ces soldats illustré de cartes postales susceptible de vous intéresser. Je vais le publier dans la communauté "Cultureux éclectiques". Aussi, je vous donne l'adresse de mon blog : morvane.over-blog.com ou le blog de morvane. Merci de votre article et à bientôt de vous lire !

    16
    Lundi 26 Novembre 2012 à 09:12

    Cette guerre avait été très meurtrière.
    Merci pour votre adresse. Je ne manquerai pas de vous rendre une petite visite.
    Bonne journée.

    17
    Jean-François
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    Première ou deuxième, quelle connerie la guerre !

    "Gardez ce souvenir, ca vient d'un poilu qui a fait depuis le début "La Chipotte, la Marne 1914, Artois 1915, Verdun 1916, et maintenant le Bois de Mort-Mare, et ce n'est pas fini. Bon baiser à tous"

    Une carte trouvée en brocante, que j'ai fait plastifier et que je tiens toujours avec moi dans mon  portefeuille. C'est mon soldat inconnu.

    18
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:45

    MAGITTE ,j'ai bien peur que d'ici quelques années ,on allège ,les programmes scolaires ! QU'adviendra t'i L de cette triste guerre ,des noms de rues 'comme dans tout mon quartier (j'ai de la chance ,j'habite rue de rethondes !) combien de fois ai je du expliquer ,ce nom ! AVEZ vous regardé la 2 , ,débat entre PEILLON , PICOULY et JARDIN  ,ce midi ?  bonne fin de journée !MA FILLE , est née un 11 novembre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :