• Comment c'était avant ?....

                        Racontes-nous...

     

                        Bonne question ! Comment c'était avant...J'ai souvent envie de raconter ma vie de petite fille, puis d'adolescente, puis de jeune maman, à l'intention de mes arrières-petits-enfants ... J'ai déjà écrit sur ce blog, puis j'ai même eu l'audace de faire éditer un livre concernant mes souvenirs de cette période de guerre qui me revient souvent à l'esprit.

     

                         Mais, je crois qu'il serait bon que les enfants "de maintenant" sachent comment nous vivions à leur âge...Non pas pour faire du misérabilisme car nous n'étions pas malheureux; simplement, nous vivions autrement, avec les moyens techniques mis à notre disposition et à celle de nos parents !

     

                         Une année, j'avais dit à l'aînée de mes arrières-petites-filles que lorsque j'étais jeune, les progrès n'étaient pas encore arrivés et que les machines à laver, aspirateurs etc...n'existaient pas et que tout le monde n'avait pas de voiture. C'est cela qu'elle a retenu puisqu'elle a dit à sa maman "Tu te rends compte maman, quand Magitte était petite, "ils" n'avaient même pas de voiture" ! A croire que la voiture a été la chose la plus importante, le plus grand bonheur pour les générations de mon temps ! Bien que mon père ait eu une voiture alors que j'atteignais 8 ou 9 ans, celle-ci n'était pas à ma disposition, surtout pour m'éviter toute peine même légère ! Elle servait à mon père et à nous promener le dimanche...(c'était déjà beaucoup) et cela nous rendait très heureux.

     

                           Pour tout le reste, nous n'étions pas envieux, puisque nous ne connaissions pas ! et on se contentait de ce qu'on avait. Mon frère et moi avions la chance d'être gâtés pour l'époque, mais pas outrageusement .    C'était ainsi, et nous acceptions....Nous étions éduqués dès notre petite enfance, à la maison et à l'école...ce qui ne faisait pas de nous obligatoirement des petits robots, chacun avait son caractère...mais il y avait ce qui se faisait et ce qui ne se faisait pas !

     

                           J'aurais trop de choses à raconter...Tiens, une bonne idée, si on m'en laisse le temps, un petit memento pourrait voir le jour...J'aurais déjà au moins sept lecteurs, puisque j'ai sept arrières-petits-enfants ! Je vois leur tête d'ici en lisant "tout ce que nous n'avions pas" et qui leur semble indispensable !

     

                          

     

                        

    « Quand verrons-nous ?Et si on riait un peu..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Septembre 2012 à 18:17

    Il y a beaucoup de choses que nous n'avions pas, mais nous n'étions pas pour autant malheureux.

    Nous jouions à d'autres jeux, et aux jeux de société ce qui, c'est bien dommage, s'est perdu.

    J'ai hâte de voir le memento 

     

    2
    Samedi 29 Septembre 2012 à 20:53

    Le mémento est un vague projet dans ma tête...je crois qu'il faut qu'ils "sachent" tous ces petits de la nouvelle génération... Soyez persuadée que lorsque ces souvenirs auront vu le jour (!!!) vous en serez avisée et vous pourrez lire !
    Bonne soirée.

    3
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 09:08

    c' est je crois le problème de notre époque du toujours plus, et ce dans bien des domaines.

    Ainsi, 5 semaines de congés ne suffisent ils plus, pas plus que  35 heures par semaine !

    et cette volonté d' avoir le dernier cri, le dernier sorti est devenu de mise sous peine de passer pour arriéré !

    Vanitas vanitatis, lorsqu' on constate l' évolution constatante.

    Les publicistes ont hélas du succès !

    bon dimanche

     bisous

    4
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 09:23

    Les publicistes ? et si le mal venait un peu de la publicité qui prend une place trop importante dans la vie ? Je sais bien que nous avions les bonnes vieilles réclames, mais alors pas tant de "matraquage"
    Bonne journée.

    5
    Dimanche 30 Septembre 2012 à 23:40

    Parfois les aléas de la vie nous contraignent à nous passer du superflu que nous considérions comme indispensable : quelle belle cure de désintoxification.

    6
    Lundi 1er Octobre 2012 à 08:34

    Il fut un temps où on s'est passé de beaucoup de choses....Mais nous avons survécu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :