• Cinq fautes = zéro....

                    Nous n'en sommes plus là ! Il y en aurait des zéros à notre époque, s'il fallait appliquer ce précepte ! Il ne faut pas décourager les enfants et leur mettre des mauvaises notes (même s'ils les ont méritées). Et ils "traînent" ça toute leur vie d'écoliers, de collégiens, de lycéens et pourquoi pas? d'étudiants ! Les notes sont "gonflées", enseignants de tous grades reçoivent bien quelques recommandations à cet égard...Il faut qu'il y ait un pourcentage élevé de reçus, même si...Alors, vous pensez, si on appliquait ce zéro qui était éliminatoire, nous ne sortirions pas de ces déceptions....

                Là n'est pas la question et revenons-en à la simple dictée non préparée comme c'était le cas jadis...La préparation ? mais elle était remplacée par la réflexion, tout bêtement. Les maîtres et maîtresses nous apprenaient à réfléchir pour appliquer les règles de grammaire que nous avions apprises...Ah dame, il y avait un peu de travail personnel...on ne peut tout avoir, le beurre et l'argent du beurre !

                 Hier, à la télévision, j'ai entendu dire que maintenant, existaient des personnes qui "aident" les chefs d'entreprise, les DRH, en un mot les têtes pensantes des employeurs, à écrire correctement en bon français et avec une orthographe correcte. On se serait enfin rendu compte que le client qui reçoit une lettre truffée de mots mal écrits, n'est pas content, mais pas content du tout et n'a qu'un désir : aller voir ailleurs ! En un mot, on s'en méfie et une simple commande peut vous passer sous le nez, uniquement pour cette raison...Bon, on peut être bon ouvrier et mettre 3 p à papa ! ça se discute !

                  Il est bien vrai que lire une lettre écrite avec l'orthographe telle qu'on la pratique actuellement, peut vous mettre mal à l'aise. Que dire, quand il s'agit d'articles de journaux connus et appréciés ? que les journalistes ne sont plus ce qu'ils étaient...Rien n'est plus comme avant, pour le meilleur et pour le pire ! Mais il semble que le pire l'emporte un peu trop !

                  Je suis encore de cette génération qui "fait attention à ça"! Si je ne juge pas officiellement, je pense ! et surtout je réfléchis ! Notre langue est belle mais difficile. C'est pourquoi il vaut mieux s'y prendre très tôt pour que les enfants la maîtrisent. Plus tard, on a déjà assez tendance à "laisser courir" sa plume (ou son clavier d'ordinateur) sans trop se préoccuper des règles orthographiques et grammaticales ! N'anticipons pas...les mauvaises habitudes viennent assez vite !

                  Et pour finir, je vais vous citer cette phrase d'une jeune fille que je connaissais il y a très longtemps et qui avait voulu prendre des cours de sténo-dactylographie et français et à laquelle j'avais demandé "et l'orthographe, ça va?". Elle m'a fait cette réponse "ah oui, pour l'orthographe, ça va...mais c'est les fautes!!!"  Et voilà, c'est bien du côté des fautes qu'il y a problème !

                

    « Un jour d'avril 1944...."L'entêtement des maîtres d'école, jadis..." »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Avril 2014 à 16:41

    Quand mon fils est entré au cours préparatoire, il a trouvé la solution ! Non, non, ce n'est pas lui qui faisait les fautes, c'était le stylo !!!

    Nouveau stylo, ok, mais plus droit aux fautes car il était magique, et si il y en avait une, ce serait lui le coupable, le pire c'est que cela a fonctionné,!!!

    Je bondis souvent en lisant certains articles bourrés de fautes, une faute de frappe est pardonnable mais d'autres pas trop!!!

    2
    Jeudi 10 Avril 2014 à 17:05

    Alors, vous pensez bien que moi, à mon âge, je bondis encore plus !

    Bonne idée le stylo de votre fils ! Je pense que les sms n'ont rien arrangé...et le laxisme non plus...

    3
    Jeudi 10 Avril 2014 à 17:36

    IL me semble que c' est depuis mai 68 que les choses ont mal tourné, avec ce je- m' en- foutisme, ces enfants rois !

    On joue avec les apparences, en voulant faire croire qu' au contraire, les examens voient de plus en plus de réussites, alors que c' est l' examen qui baisse, et finit par ne plus rien valoir !

    Niveler par le bas semble bien être la volonté  des politiques de gauche, comme le changement de population, probablement pour  garder plus facilement la main mise.

    On en revient aux riches pouvant se payer des écoles privées, pendant que les autres sont dans des classes où les enfants  étrangers handicapent l' ensemble.

    Bonne soirée

    bisous

    4
    Jeudi 10 Avril 2014 à 19:01

    Je crois que vous avez raison (malheureusement) ! le nivellement par le bas a lieu de plus en plus. Jadis, c'était peut-être un peu trop strict, mais maintenant...on laisse aller. Mais pourquoi a-t-on supprimé le certificat d'études ? Au moins, les élèves savaient lire, écrire, compter...ce qui leur fait défaut actuellement.

    5
    Jeudi 10 Avril 2014 à 22:24

    Rhôlala les dictées préparées, les dictées non préparées, je m'en souviens, mais ça se passait bien j'étais bonne en français !!

    Bonne fin de soirée

    6
    Jeudi 10 Avril 2014 à 22:51

    Pour moi, pas de dictées préparées...ça ne se faisait pas encore !
    Bonne nuit !

    7
    Cotentine
    Vendredi 11 Avril 2014 à 13:51

    comme vous ,MAGITTE      Je regrette le bon vieux temps ,des images ,de la distribution des prix ,tout la famille était là ,quelle fierté de monter sur l'estrade  .... MAI 68  a fait beaucoup de mal !  Nous ne sommes pas tous égaux ,mais chacun a son intelligence personnelle ,intellectuelle ou manuelle ,il faut simplement ,de la réflexion ,du courage et bien sûr un peu de chance  ....Les différents gouvernements ,ont oublié que la "carotte " était un vecteur indispensable  vers la réussite ,de la naissance à la mort ,la vie est un combat et ce ,dans tous les domaines  ... surtout ,ne pas faire de mal aux autres et être honnête ...  Des efforts sont programmés ,pour aider les jeunes en difficulté   ,troubles de langage ou autre ,en essayant de leur inculquer les notions de base ,pour se débrouiller dans la vie  le mieux possible  .

    8
    Vendredi 11 Avril 2014 à 14:55

    mais ils sont tous en difficulté les jeunes (ou le seront un jour ou l'autre)..c'est le début qu'ils n'ont pas...Il leur manque quelque chose, c'est flagrant !!!
    Ils "font des maths et du français" dès la toute petite classe. Et s'ils "faisaient du calcul et des dictées " ça serait mieux !

     

    9
    Mercredi 16 Avril 2014 à 00:05

    Je n'ai jamais connu les dictées préparées, pour moi, ce fut toujours "dictée-surprise" et ma foi, ces surprises m'ont laissé quelques souvenirs. J'ai découvert, dans l'une d'elles, le soc des charrues, moi la citadine, de même que le vin "pelure d'oignons", le schnaps, le moucharabieh et autres joyeusetés.

    Je me souviens que dans la bouche d'un de mes profs de français le tramway était devenu "tranvée" et que nous avions ainsi perdu 4 points ne saisissant pas le mot, l'engin nous étant aussi inconnu au demeurant..

    10
    Mercredi 16 Avril 2014 à 08:40

    Sport cérébral sans doute, mais efficace ! pas de dictées préparées qui faussent tout ! C'était l'apprentissage du français..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :