• Ces magasins à "prix unique"...une révolution ?


                                          C'était dans les années 1930....

                                          Avant la guerre de 1939, vers la deuxième moitié des années 1930, petite révolution ! Des magasins ont commencé à voir le jour, pour essayer de combattre vraisemblablement la crise qui sévissait ...Je ne me souviens plus très bien, étant encore un peu jeune pour m'occuper de ces questions, mais j'entendais parler autour de moi et j'écoutais ! Il y avait beaucoup de chômeurs, les ouvriers n'étaient pas très heureux...la vie était difficile pour tout le monde. Des grands magasins comme le Printemps, les Galeries Lafayette, d'autres aussi sans doute, ont lancé les "MAGASINS A PRIX UNIQUES". Des succursales ? non pas du tout, c'était autre chose..vraiment un prix unique pour tout un tas de choses : tout à DIX FRANCS de l'époque, c'est ce qui me reste en mémoire. Je revois ces gondoles avec des vêtements, de la vaisselle et bien d'autres objets. Si mes souvenirs sont bons, Le PRINTEMPS avait créé PRISUNIC et les GALERIES LAFAYETTE l'enseigne MONOPRIX. Il y avait aussi LANOMA je crois, appartenant à quelle grande enseigne ? Je n'en sais plus rien.

                                           J'habitais alors en banlieue de PARIS et je n'avais pas trop l'occasion de venir dans la capitale, sauf à partir de l'année scolaire 1938/1939. C'est à ce moment que j'ai vu mon premier "Prisunic"comme on disait alors, sans distinction. C'était à l'angle de l'Avenue Ledru-Rollin et de l'avenue du Faubourg St Antoine. Il me semble qu'il s'appelait LANOMA, mais il avait d'abord été un PRISUNIC....d'après les dires d'une amie qui vantait ce genre de commerce, et pour cause ! pas besoin de vendeuse...On se servait seul...c'était l'ancêtre des super-marchés, à quelque chose près ! J'avais été subjuguée par ce genre de commerce tout à fait inhabituel et tellement pratique. Et les prix défiaient toute concurrence. C'était devenu un but de promenade. Ces magasins étaient agréables, bien éclairés et il y avait du choix pour ceux dont le porte-monnaie se contentait de peu...par obligation !

                                           Ah oui, ça a été vraiment une révolution à cette époque. Dix francs ! je me souviens que c'était ce que mon père nous donnait comme argent de poche pour la semaine, en 1939 pour payer nos menus frais, y compris cahiers, feuilles de copies et éventuellement métro ! et surtout "au cas où il nous arriverait quelque chose" suivant la formule consacrée ! C'était plus une sécurité qu'un cadeau ! Dix francs pour acheter un sous-vêtement, une paire de bas ou autres...ce n'était pas cher du tout et ces magasins rendaient de grands services ... Ils ont continué à ouvrir pendant la guerre je crois, mais travaillant en banlieue, je ne leur rendais pas visite ! Et très souvent les tickets ou bons divers manquaient...

                                            Quelques années après la guerre, fin des années 1950, on a commencé à voir les magasins "libre-service" pour l'alimentation surtout, puis les supermarchés, les hypermarchés, magasins qui ont eu et ont encore un grand succès et où on trouve tout, de l'outillage à la paire de chaussure indispensable, en passant par le pain, le beurre, la viande,les fruits et légumes, les gâteaux , l'électroménager et même...l'achat de voyages organisés ! Plus beaucoup d'âme dans tout ça...Il faut aller vite, le temps presse ! Mais c'est pratique même si ça ne doit jamais remplacer les contacts parfois amicaux avec les commerçants...

                                            Ainsi va la vie et le progrès.........

    « "Au plaisir de vous lire"....ou le plaisir partagé..Mangez vous qui êtes privée ...oui mais ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Janvier 2009 à 10:17
    Les magasins à prix unique, je ne connais pas, mais à présent on voit les magasins 1, 2, 3 €.
    C'est sûr ce n'est pas de la grande qualité mais pour certains articles c'est intéressant et cela permet aux personnes qui ont des petits revenus de faire des achats.
     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :