• C'était "ton heure"....

                        11 h.45...le 9 juin 1940.

     

                        Il semble que tes minutes étaient comptées...Tu étais pris dans cette épouvantable fournaise, avec des camarades dont certains venaient de si loin puisque "tirailleurs marocains, tirailleurs sénégalais" ont été tes hommes, ceux que tu avais choisis.

     

                        Contrairement à ce qu'ont bien voulu dire certains, tous les soldats ne se sont pas rendus, n'ont pas capitulé devant ces troupes allemandes qui avançaient inexorablement...La Somme, l'Oise, c'est là que vous étiez...que de morts ! Vous manquiez d'équipements et de tant de choses. Tout allait de travers...Mais vous aviez tous votre courage et celui-ci n'a pas failli. Votre jeunesse "fougueuse" ne voulait pas accepter de "vivre allemands", tu nous l'avais écrit dans une de tes dernières lettres...

     

                        A midi, ta montre s'est arrêtée...celle de tes camarades aussi. Vous étiez enfermés dans la gare de Maignelay-Montigny et vous avez refusé de vous rendre...Les grenades ennemies vous ont fait taire à tout jamais...

     

                        Tu étais mon grand frère que j'admirais tant ! et pourtant, ce que tu pouvais me taquiner...Ah, tu l'exerçais ton rôle de frère, tu le revendiquais, tu me promettais même "de me faire le caractère afin que je te remercie plus tard" ! Voilà, c'est fait : Merci mon frère...Tous les ans, le 9 juin, je pense à ce garçon si plein de vie, si gai, si plein de projets pour l'avenir...Et même si je "me répète", je te revois tellement comme tu étais alors, juste avant la guerre.

     

                         Le temps a passé, nous sommes devenus amis avec l'Allemagne et je sais que tu en aurais été heureux. Et j'espère bien que plus jamais nous ne reverrons de guerre et que nos jeunes vivront dans le calme...Vos sacrifices ne peuvent pas avoir été vains..Peut-être y-a-t-il lieu de rester vigilants pour ça ?

     

                        

    « Une page en moins....Travail partagé... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Juin 2012 à 15:26

    bonjour, oui ce ne sont pas de bons souvenirs tout ça.

    j'espère que nous n'aurons plus de guerre, enfin pas comme celles-cis, les nouvelles seront plus sournoises mais feront autant sinon plus de morts..

    j'ai ouvert un blog sur O B, en cliquant sur mon pseudo, tu y tombes dessus.

    bonne journée et ne sois pas trop triste dans tes souvenirs c'est la vie...

    2
    Samedi 9 Juin 2012 à 15:47

    Je ne suis pas triste...je me souviens de mon frère avec nostalgie et émotion. Cette date du 9 juin avait tellement marqué mes parents..et je crois que c'est rendre justice à tous les soldats morts en 1940 et qui ont été "oubliés". Ils s'étaient défendus "Comme des Lions" (lire le livre de Dominique LORMIER qui raconte cette période de mai/juin 1940 et le sacrifice de l'armée française..C'est une réhabilitation..)
    Plus jamais de guerre, c'est le rêve que nous faisons tous. Espérons que les hommes seront assez raisonnables...

    3
    Samedi 9 Juin 2012 à 16:54

    Un pacte d'amitié avec l'Allemagne, pour que plus jamais les horreurs reprennent

    Un hommage émouvant au courage des combattants

    4
    Samedi 9 Juin 2012 à 18:34

    ce qui me chagrine toujours, c' est qu' il suffit de quelques  dirigeants, pour envoyer à la mort des jeunes, qui meurent tandis que les autres jouent à la guerre !

    d' ailleurs, qui est félicité ?le général ou le soldat ?

    inquiétant de voit  les verts comme madame  Taubira vouloir diminuer le buget d' une armée déjà bien réduite !

     bonne soirée

     bisous

    5
    Samedi 9 Juin 2012 à 19:00

    Mon frère et plusieurs de ses amis ont été tués entre mai et juin 1940...Et les prisonniers, ils ne se sont pas tous rendus de leur plein gré...

    6
    Samedi 9 Juin 2012 à 19:03

    Le général commande et reçoit les honneurs ! Pour notre armée, je suis bien d'accord avec vous...quelle utopie !
    Bonne soirée.

    7
    Samedi 9 Juin 2012 à 19:07

    Des dates que l'on n'oublie pas.

    Douce soirée à vous

    8
    Samedi 9 Juin 2012 à 22:42

    Des dates comme celle-ci vous marquent pour toujours.
    Bonne nuit !

    9
    Samedi 9 Juin 2012 à 22:46

    Toute cette période est tellement ancrée dans mes souvenirs lointains que je ne crois plus pouvoir l'effacer...

    10
    Lundi 11 Juin 2012 à 15:50

    Malheureusement, c'est ça la guerre...Si les hommes pouvaient y renoncer une bonne fois...

    11
    Mardi 12 Juin 2012 à 09:05

    Le rire vient toujours après les larmes. Pour le coup, votre article m'a fait verser une, non des larmes. Le temps n'efface pas le chagrin. Quelle saleté la guerre ! La vie continue malgré tout.

    J'attends la page suivante de votre blog.

    12
    Mardi 12 Juin 2012 à 11:07

    Je ne suis pas certaine de faire "ma page" aujourd'hui ! levée de très bonne heure pour recevoir le médecin (qui se lève tôt...très tôt...et commence sa journée illico...) j'ai pris rendez-vous avec mon fauteuil qui doit me recevoir dans ses bras après déjeuner ! Alors, repos obligatoire....
    et pourquoi pas, petite sieste !!!

    13
    Jean-François
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:48

    Le temps n'efface rien apparemment. Ni l'amour ni la guerre.

    14
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:48

    désolée,MAGITTE    ce sera mon 3eme commentaire posté depuis ,hier    pas forcément une erreur d'O B     Je préfère écrire ,sous l'émotionnel... MAGITTE ,J'ai beaucoup pensé à la petite soeur ,mais aussi aux parents qui perdent un enfant!  Et toute cette douleur pourquoi? et des fous ,il y en a encore!   De nos jours des familles pleurent ,et toujours à cause des fous : religion ,petrole  fric et perversité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :