• C'était....il y a soixante-dix ans !

                             En cette fin d'été 1939...

                             Les vacances 1939 se terminaient comme on le craignait : mal ! Même en étant optimiste on ne pouvait que craindre la guerre dont on parlait tant depuis plus d'un an déjà (et qu'on évoquait même depuis très longtemps). Trop de réservistes avaient été rappelés, puis libérés, puis à nouveau rappelés. Cette valse-hésitation n'indiquait rien de bon.

                             Cette fin de semaine correspondant avec le début du mois de septembre était des plus sombres : Le ler, les troupes allemandes envahissaient la Pologne, le 2 l'ordre de Mobilisation Générale était affiché partout en France...Le 3 septembre, plus rien n'était à espérer et c'était la Déclaration de guerre à l'Allemagne par la France et l'Angleterre. Tout s'était précipité...

                              Quelle allait être notre vie  ? Il fallait l'organiser pour compenser, si cela était possible, l'absence des hommes de leurs foyers ! L'ère de la débrouillardise, de la peur, des pleurs, des deuils commençait. En étions-nous parfaitement conscients ? Les plus anciens qui avaient connu la Grande Guerre, étaient plus pessimistes que les jeunes, persuadés, tant on le leur avait répété, que nous étions les plus forts (!), et que cette guerre qui serait courte, serait une victoire pour la France et ses alliés ! Cherchez l'erreur....C'est que nous avions des chars et la Ligne Maginot réputée imprenable ! Tous les calculs étaient faux, comme dirait Anne Roumanoff maintenant "On ne nous avait pas tout dit"....

                               La suite, on la connaît, on l'a subie...Des millions de prisonniers, des morts, des disparus,des déportés, des crimes atroces, l'occupation et ses contraintes, des bombardements, des ruines ... Guerre mondiale ...

                               Puisque ce début septembre est un anniversaire, faisons un voeu : qu'on ne revoie jamais une telle horreur et qu'on ne laisse personne mener le monde dans cette voie. Ce que les générations d'alors ont vu est un exemple à ne pas suivre

                              Que tous les hommes se mettent un peu "de plomb dans la tête" avant de s'en envoyer par machines de guerre interposées ! Il y a tant à faire pacifiquement...Ces journées, que ni moi ni les gens de ma génération ne pouvons oublier, faisons en sorte qu'elles ne se renouvellent pas. Six années de notre vie, de notre jeunesse, ont été passées par "pertes" mais non par "profits". Plus rien n'a été comme avant. Même sans vouloir faire de misérabilisme, on se souvient...

                              C'était il y a soixante dix ans...

    « Un grand jour se prépare....Serais-je "bénie des dieux" ?..... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Septembre 2009 à 10:01
    Merci ma "grande petite fille"! trop de guerres encore...je suis bien d'accord avec toi !
    Bonne journée.
    2
    Mercredi 2 Septembre 2009 à 12:08
    J'espère de tout coeur que nous ne connaîtrons pas de conflit comme celui-ci....Ni nous, ni nos enfants, petits-enfants.....
    Mais aujourd'hui encore, la guerre et ses atrocités sont présents dans bien des endroits du monde et des vies sont ravagées par l'orgueil et la cruauté humaine.
    Et c'est comme ça depuis que le monde est monde !!!!
    Bonne après-midi Geneviève.....Pensées d'ici.......
    3
    Mercredi 2 Septembre 2009 à 15:29
    Triste souvenir,
    et puis il y a encore tant de conflits, de souffrances sur notre planète...
    Bon mercredi 
    4
    Mercredi 2 Septembre 2009 à 23:43
    Les hommes s'entretuent...malheureusement.
    5
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 18:38

    Sans doute a-t-on oublié cet anniversaire. Mais, on est toujours gouverné par des hommes et femmes qui savent et qui affirment sans savoir ou en sachant maie en pensant que nous serons dupes ! Amitiés. Loic

    6
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 22:29
    Et dire quand j'étais jeune que certains employaient l'expression "s'en ficher comme de l'an 40" : ça se voyait qu'ils ne l'avaient pas vécu.A mon avis, si les alliés avaient bien gagné 14-18, ils n'avaient pas su finir la paix.L'humiliation d'un peuple ouvre la porte aux leaders populistes.Bonne soirée Geneviève.
    7
    Vendredi 4 Septembre 2009 à 23:14
    Cette expression avait cours également quand j'étais très jeune. Je ne sais pas d'où elle vient ! J'ai déjà écrit quelque chose là-dessus il y a quelques mois ...Cet "an 40" n'a pas été drôle !
    8
    Samedi 19 Septembre 2009 à 22:36
    J'avais fait des recherches aussi; l'expression date de bien avant le 19ème siècle...très ancien.
    9
    ta grande petite fil
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:09
    Je souhaite tout comme toi, que personne n'ait plus à revivre ces horreurs. 
    Nous ne devons cependant pas oublier que certaines régions du monde subissent encore de trop grandes pressions et agressions en tout genre certainement similaires à ces drames du passé mais encore trop réelles dans ce temps présent !
    Bonne journée ma petite grand-mère.
    10
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:09
    oui... bien d'accord avec tout ce qui est dit ici..
    .
    en 40, "ils" ont contourné notre célèbrissime Ligne Maginot, l'Imprenable!!!

    Aucun fair-play, ces Prussiens !
    11
    Lanaud
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:09
    Bonsoir
    Je me suis renseigné: Il ne s'agit pas de l'année 1940...L'expression était employée déjà au XiX ième siècle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :