• Bourreau d'enfant ?.....

                         C'était jadis !

     

                         J'avais des parents aimants, mais...On ne pouvait pas tout faire. Il y avait ce qui était permis et ce qui était défendu ! Normal, ça fait partie de l'éducation...Et nous devions faire attention à nos vêtements qui devaient avoir une certaine "espérance de vie"...

     

                          Je devais avoir environ 8 ans...je me revois vers 16h.30 dans la cour de l'école, attendant ma mère...Que faire en attendant ? le pitre bien sûr, histoire d'amuser les copines surtout quand on n'est pas une enfant de tout repos. Une de mes chaussures à brides et boutons, venait de perdre ce fameux bouton, et la chaussure avait des envies d'évasion ! Tiens, voilà un jeu...Je m'aperçois que je pouvais lancer la chaussure le plus haut possible, en m'y prenant bien ! Et v'lan, avec un peu d'élan ma chaussure était partie pour atteindre au moins le ciel !!! Admiration des filles (il ne nous fallait pas grand-chose...) Et v'lan !!! je reçois une gifle arrivant par derrière moi...Plus personne ne riait...je me retourne et me trouve nez à nez avec ma mère...j'avais oublié qu'elle avait rendez-vous avec mon institutrice et qu'elle pénétrerait donc dans la cour....Je n'avais rien vu venir, je n'avais pas été prévenue...et j'étais honteuse ! Et bien sûr, je pensais aux suites ! On en parlait à mon père, là c'était plus grave...et même s'il ne sévissait pas, la punition ayant déjà été donnée, il y avait une leçon de morale à la clé !

     

                             Quand je repense à des petites histoires de ce genre, je me dis qu'à l'époque actuelle, on parlerait de "mauvais traitements à enfants" ! Les parents étaient sévères peut-être, mais absolument pas des bourreaux d'enfants ! On nous habituait à respecter tout et tout le monde....Chacun avait son truc : ma mère nous promettait des gifles qu'en principe elle ne donnait pas...Mon père ne promettait rien, mais agissait en distribuant des punitions (les verbes surtout, c'était sa spécialité...). Mais comme nous étions heureux !

     

                              C'est de l'histoire ancienne !

     

                        

    « Que de questions.....Métiers à risques ou ?.......... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Juin 2011 à 09:20

    Bonjour Geneviève,

    Des petites histoires comme je les aime.

    Moi aussi j'aimais bien faire le pitre...

    Passes un bon samedi

    2
    Samedi 25 Juin 2011 à 09:39

    une histoire toute "bête"...mais de son temps !
    bon samedi .

    3
    Samedi 25 Juin 2011 à 12:09

    et je pense que ceux qui ont lancé " l' enfant roi " , pensent exactement la m^me chose, ce qui est bien la p^reuve qu' ils sont de mauvaise foi !

     bonne journée

     amitiés

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 25 Juin 2011 à 12:58

    Ah, bêtises et punitions ! On savait en ce temps-là que lorsqu'on prenait des risques, il fallait assumer les conséquences, ce qui était un bon moyen de nous mettre du plomb dans la tête.

    On n'évaluait pas toujours correctement les sottises ou on bravait volontairement les interdits mais il y avait toujours des "résultats". Le plaisir d'avoir fait le mariole sans se faire prendre, par exemple.

    Et les fesses qui rosissent c'était bon pour la circulation du sang, pas vrai ?

    Bonne journée. Bises et à bientôt.

     

    5
    Samedi 25 Juin 2011 à 13:26

    Il y a ce qu'on dit et...ce qu'on pense !

    6
    Samedi 25 Juin 2011 à 13:26

    Personnellement, je pensais aux risques...après ! mais faire la mariole devant les autres filles, ça avait son charme !!!

    Bonne journée.

    7
    Dimanche 26 Juin 2011 à 12:48

    J'ai en mémoire des souvenirs douloureux de ces fameux boutons de chaussures à brides vernies qui sautaient régulièrement. Se prêtaient-elles au jeu ? Certainement pas ! Et les soquettes blanches qui se ratatinaient invariablement et devaient rester immaculées ; quelles tortures !

    Heureusement, il y a moyen aujourd'hui d'habiller les enfants avec un minimum de contraintes. On peut malheureusement constater des dérives.

    Quant aux gifles, je ne suis pas convaincue de leur effet éducatif, surtout devant d'autres petits camarades. Les punitions faisant appel à la réflexion me paraissent davantage porter leurs fruits.

    De la violence au laxisme irresponsable, trouvons le juste milieu.

    8
    Dimanche 26 Juin 2011 à 13:57

    ces chaussures dont le bouton partait juste avant de départ à l'école ! Moi aussi, j'en ai un mauvais souvenir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :