•               Le respect à l'école ! On s'aperçoit avec retard que les élèves...ne sont plus ce qu'ils étaient jadis ! ils ne respectent plus rien ni personne...Les parents, les maîtres...pfutt ! "foutaise" que tout cela ! Depuis qu'on a décidé qu'il "était interdit d'interdire", tout et même beaucoup plus (!) a été permis...Oh, mon père, si tu revenais sur terre... "tu en mourrais" ! Il est vrai que, tout comme moi, tu n'avais connu que des instituteurs qui "en imposaient"...Leur tenue en premier lieu était exemplaire...blouse grise pour les hommes, blouses de couleur bleue ou grège pour les femmes...Nos enseignants et enseignantes (qu'on appelait alors Instituteur ou institutrice) s'habillaient comme ils le désiraient sous la blouse. Pour les hommes, on apercevait le col de chemise et la cravate, pour les femmes, pas de tenues trop décolletées ou "froufroutantes". L'école n'en était pas plus triste et rébarbative, mais la tenue "en imposait" ! Allez donc être incorrect, ou manquer de respect, lorsque votre interlocuteur vous en impose !!! Et si leurs prénoms nous étaient connus parfois, on se gardait bien de les utiliser...Madame, Mademoiselle, Monsieur étaient toujours employés ! C'était ainsi ! On les admirait ces enseignants, pour le savoir qu'ils nous transmettaient...et s'ils nous punissaient, nous n'avions pas intérêt à nous plaindre chez nous ! On ne voyait aucun parent aller les trouver à l'école  et leur distribuer "une rouste" en guise de "règlement pour solde de tout compte" !

                  Une fois de plus, je pense que notre éducation rigide avait besoin d'être revue. Mais à ce point, certainement pas ! Nous avions des cours de morale, d'instruction civique...On nous apprenait ce qu'était la laïcité et ce qu'on lui devait !Les couleurs de notre drapeau nous étaient connues, et notre hymne national, LA MARSEILLAISE appris en classe, était connu de tout un chacun...Nous n'avions pas honte de le chanter...

                  Que s'est-il passé pour que nous en arrivions à ce stade d'ignorance de la plus élémentaire marque de respect, que ce soit envers les parents, les maîtres, la Patrie ? Les progrès ont bon dos ! Je crois que c'est le laxisme des dirigeants de tous horizons qui nous a amenés là. Faut-il légiférer pour obtenir un monde meilleur? Nous n'avons déjà que trop de lois dont certaines n'ont jamais de décret d'application....On laisse courir....

                  Bien entendu que je suis "pour" toutes ces mesures dites nouvelles.Pourvu que ce ne soit pas "qu'un feu de paille".... On s'aperçoit qu'il y a des lacunes dans l'éducation et c'est très bien....Attendre et voir la suite !

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •               Il y a de quoi être inquiet, pour peu qu'on soit épris de liberté ! Celle-ci, malmenée par des esprits obtus voulant imposer leur vision utopiste à chaque français (peut-être seulement aux français d'origine) semble nous filer entre les doigts ! Je m'explique : Le titre d'un article d'un quotidien me donne des frissons "Un Tribunal interdit la Crèche de Noël au Conseil Général de la Vendée"...le tribunal administratif de La Roche-sur-Yon a jugé cette pratique (instaurée depuis une vingtaine d'années) incompatible avec l'idée de neutralité du service public ...Comme disait ma grand-mère, "où ça va se nicher "!

                 Neutralité, mon beau souci...Est-ce au nom de la neutralité qu'on construit des Mosquées, qu'on a laissé s'installer dans les supermarchés des rayons Hallal, qu'on laisse des personnes prier dans la rue certains jours de la semaine etc...Non, je pense tout bêtement qu'on a la volonté de permettre aux divers immigrés que nous recevons, de ne pas perdre leurs racines, ni leur religion...ni leurs habitudes !
    N'est-il pas normal que chez nous, la fête de Noël étant une grande fête, soit suivie par tous, croyants ou non ! La France n'est-elle pas "la fille aînée de l'Eglise", n'en déplaise aux esprits chagrins et dirigistes qui voudraient nous voir tous arriver du "même moule" et peut-être même abdiquer notre liberté de pensée ? Que celui qui n'est jamais entré dans une église au moment de Noël, pour admirer la crèche, lève le doigt !

                  Je suis outrée et tellement peinée...Que fait-on de notre pauvre France ?

                   Et en plus, j'avais fait il y a une heure un article sur ce sujet, article "disparu sans laisser de traces". Que des contrariétés aujourd'hui !

                  Bon, je vais me contenter de ce billet d'humeur, vous permettant de constater à quel point je suis "déboussolée". Nos dirigeants nous prennent nos sous dont ils auraient un besoin urgent...Mais qu'ils ne nous obligent pas à modifier notre pensée et à rejeter nos origines....Les roses ont des épines...

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •               "La vengeance est un plat qui se mange froid" dit-on...Alors Madame TRIERWELER doit aimer les repas froids...Elle les déguste, s'en pourlèche, nous les ressert et ... les exporte ! Mais, tout cela n'est pas gratuit et ses gains sont certainement très appréciables...

                  Je suis horrifiée par son machiavélisme ! Que notre président n'ait pas bien agi envers elle, c'est un fait...Mais elle le connaissait et, sauf erreur de ma part, elle-même l'avait "soulevé" à une autre qui avait eu 4 enfants de ce même homme ! Je ne me souviens pas qu'alors Ségolène ROYAL avait voulu, coûte que coûte lui faire du tort...Si je me souviens bien, elle était restée digne ! Voilà le grand mot lâché...manque de dignité de la part de celle qui s'était propulsée "première dame de France" ! Mais Madame, une première dame reste digne quelles que soient les circonstances et peut être admirée...Nous en avons eu bien des exemples...

                  Votre manque de dignité (je me répète), vous a conduite à écrire ce livre dont vous étiez certaine qu'il "ferait mal" à votre ancien compagnon. S'il ne vous grandit pas, il a fait mouche et c'est ce que vous désiriez. Je vous croyais méchante, mais je crois que...monstre serait plus adapté. Vous savez où vous voulez en venir et pour ça, vous ne reculez devant rien, même pas devant le respect de la France qui, pendant un temps, vous a nourrie vous et votre famille. Et vous frappez encore plus fort, puisque vous "exportez" votre prose et vous accordez des interviews à l'étranger... Cette France que j'aime depuis toujours comme beaucoup de ses habitants, je me demande si nous pourrons vous pardonner de la donner en pâture et de la ridiculiser... Qu'on aime ou non votre ex-compagnon, il est le Président de la France et de ses habitants, et à ce titre, nous lui devons un certain respect, y compris vous Madame. Et même, surtout vous !

                  Vous vouliez marquer votre passage ? C'est fait et nous n'avons pas à nous en glorifier....Et je vous donne une idée : si tout cet argent que vous allez recevoir, vous le rendiez à la France ? Ce serait un juste retour...

     

    Google Bookmarks

    9 commentaires
  •               Mais, je ne suis pas convaincue ! Décidément, notre Président n'est pas un grand orateur...il cherche ses mots et il faut bien reconnaître que suivant la formule un peu bas de gamme, "ça se bouscule au portillon" ! "Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément"...Bon, cette maxime apprise à l'école jadis, ne lui est pas restée en tête...Il semble n'avoir toujours rien compris...

                  Pas clair du tout, il a répondu aux différentes personnes venant, en toute simplicité (?) discuter avec lui. Promesses, promesses, comme toujours, il n'est pas avare de promesses. Il est vrai qu'il ne se sent pas tenu à les respecter "puisqu'il est le chef..." Ah bon ! Avec l'innocence qui me caractérise, je croyais qu'un chef, mieux que tout autre, se devait de respecter ses promesses...Me serais-je trompée ? Chef, il nous a affirmé qu'il l'était...Faisons semblant de le croire.

                  Personnellement, je ne l'ai pas trouvé à l'aise que ce soit devant cette dame âgée de 60 ans, au chômage depuis deux ans je crois, ou devant cette "chef d'entreprise familiale" qui ne mâchait pas ses mots et semblait bien évaluer les problèmes des PME, ou encore devant ce jeune venant de MARSEILLE pour exposer les difficultés des jeunes même diplômés devant la recherche d'un premier emploi...Là, avec ce jeune, le "chef" a été plus souriant et même parfois plus moqueur m'a-t-il semblé....Tout le monde n'a pas fait l'ENA...

                  Les journalistes qui lui étaient opposés en ont-ils "eu pour leur argent" ? je ne le pense pas. Par contre, celui qui a reçu, sans pouvoir répondre, quelques coups de griffes, en douceur ? allez savoir , fut Nicolas SARKOZY...Les absents ont toujours tort, c'est bien connu...Et l'oubli venant très vite de la part de quelqu'un qui la niait "avant", la crise a été accusée de tous les maux...Sans commentaires...

                  En résumé, je pense qu'on restait "sur sa faim"...

                 

    Google Bookmarks

    18 commentaires
  •               Après quelques jours de souvenirs agréables, "j'y vais" d'un petit billet d'humeur...

                   Depuis hier, j'entends qu'on énonce les différentes augmentations qui vont nous tomber sur le dos, ceci afin de diminuer la dette de l'état ! Augmentation du prix des timbres, augmentation du gaz, augmentation du gas-oil et peut-être d'autres produits ? Je ne suis pas "pendue" à la radio, et ne reste pas toute la journée devant la télé ! Après la non-augmentation des retraites, les diverses taxes auxquelles nous sommes assujettis, ceci "gonflant" la part dépenses dans un budget, nos revenus en prennent un coup...Et encore, je n'ai pas parlé des impôts.....

                   Notre pays est endetté, ça, nous le savions ! Qu'on essaie de faire des économies, c'est de bonne guerre et on n'a jamais rien trouvé de mieux pour combler les dettes, que faire des économies "tous azimuts" ! Mais, quelque chose me trouble : alors qu'on demande à tous de faire des sacrifices, je n'ai pas entendu ni lu quelque part, qu'il était question de demander aux "donneurs d'ordres" de faire un sacrifice également ! Ont-ils vu leurs revenus baisser même de quelques centimes ? Je crois que nous aurions été tenus au courant...Nos ministres, députés, sénateurs et tous ceux qui gravitent autour d'eux, touchent je crois de substantiels subsides et sont dans leurs voyages "défrayés de tout". Même chose pour le "dirigeant" de toute cette équipe (vous savez, celui qui ne voulait plus prendre l'avion parce que trop cher, qui voyageait au milieu du peuple). Il voulait donner l'exemple...Nous en sommes restés là...la suite nous la connaissons ! Mauvais esprit moi ? mais non...Constatations diverses...

                  Je sais qu'à mon âge, la vue et l'ouïe ont quelques défaillances...Mais ni vu, ni entendu quoi que ce soit à cet égard. Curieux non ? "Tout le monde au régime sec, sauf nous" ! Telle semble être devenue la devise de nos dirigeants...

                  Déception ? même pas !

    Google Bookmarks

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique