• Aujourd'hui 6 février 2014...

                          Je me souviens...

     

                          Me souvenir...ça m'arrive souvent...Que voulez-vous, on ne peut avoir accumulé les années, sans qu'il en reste quelque chose qu'on appelle souvenirs et qui peuvent être bons ou...moins bons !

     

                          6 février 1934 ... La République avait tremblé sur ses bases... Des émeutes dans PARIS avaient lieu depuis plusieurs jours...Et moi, très jeune encore, j'avais peur ! Mon père travaillait à PARIS alors que nous habitions en banlieue et il nous racontait les échauffourées dans PARIS, les autobus renversés puis brûlés...Nous avions peur pour lui de cette "révolution" qui, sans dire vraiment son nom, était le reflet du mécontentement et du "ras-le-bol" du peuple. Que de scandales (affaire STAVISKY dans laquelle avaient trempé bon nombre de nos représentants). Mais au fait, je vous ai déjà raconté tout ça dans un article écrit en 2009...et que vous pouvez relire en feuilletant mon blog, à cette adresse:

     

     

     

                           La relecture de ce souvenir permet de constater que "Rien n'a changé" en 80 ans...Toujours des arnaqueurs, toujours des gens malhonnêtes, toujours des pauvres, toujours des trop riches, toujours du chômage, toujours la crise...cette crise qui n'est plus la même...on efface tout et on recommence ! Et, toujours des extrémistes de tous horizons...Ce qui a changé, c'est que nous sommes arrivés à la Vème République, que le président de la République est élu par le peuple, qu'il n'y a plus de président du Conseil...pour des résultats...hum ! peut-on dire identiques ? disons "pas tellement mieux...J'étais bien jeune en 1934, mais mes oreilles traînaient et j'entendais ce qui se disait autour de moi. Si mon père était encore là, il ne décolèrerait toujours pas ! Pauvre Papa qui n'aimait pas la politique et m'a transmis son aversion pour elle !

     

                            Mais quand donc les hommes s'entendront-ils, non pas "sur notre dos", mais pour notre plus grand bien ? Je rêve et j'espère...

     

     

     

     

     

     

     

    « Décidément, le temps est gris !Souvenirs .... de PARIS ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Février 2014 à 09:35

    je dois dire que le pouvoir d' achat baissant drastiquement, et la république s' apparentant de plus en plus à une dictature, on ne peut que craindre ou souhaiter une révolution qui fera qu' on repartira à zéro !

    D' autant  qu' il ne semble pas que les politiqes ne semblent pas se préoccuper  de la révolte qui gronde, mais au ontraire, veut uniformiser par le bas !

     j' ai bien peur pour mes enfants et petits enfants

     bonne journée

     bisous


    2
    Vendredi 7 Février 2014 à 16:54

    Le 6 février 1934, des événements graves et 15 morts lors de manifestations qui exprimaient sans doute le même ras-le-bol qu'aujourd'hui.

    Quand Valérie Trieveiler a saccagé le bureau de François (même si cela a été démenti), je n'ai pu m'empêcher de penser à l'affaire Caillaux. Ah les journaux qui foutent la pagaille !

    Bonne journée encore, Geneviève.

    3
    Vendredi 7 Février 2014 à 19:13

    Repartir de zéro...c'est un rêve...Nous en sommes arrivés à rêver, àdéfaut d'espoir.
    Moi aussi, je pense à mes petits-enfants...
    Bonne soirée.

    4
    Vendredi 7 Février 2014 à 19:22

    Ras-le-bol...c'était un peu ça...Et, rien n'a changé...

    Re-bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :