• Au temps de l'innocence ....


                              Les petites filles de jadis....

                              Il faut bien le reconnaître, nous ne "connaissions rien à rien" ! Nous étions tellement protégées (si c'est bien le mot qui convient), que nous étions un peu niaises... Quand je dis que nous ne connaissions rien, je parle bien sûr de la vie, de celle qui attend les jeunes filles et les femmes en particulier ! Combien de filles arrivaient à 16 voire même 18 ans, sans avoir jamais eu une conversation sérieuse avec leur mère ? C'était très courant, les mères, par pudeur et par timidité, n'avaient pas avec leurs filles de conversations sur des sujets "tabous" !Ceci ne se faisait pas, ça leur semblait déplacé ! Les roses, les choux, la cigogne, avaient bon dos et étaient toujours responsables de l'arrivée des bébés....Et ça, encore dans les années trente et quarante ! Bien évidemment, entre filles, on se posait des questions...et comme toujours dans ce cas, on y répondait de travers, souvent en riant sous cape (puisque ça n'était pas permis, c'est que c'était mal)...et de là à imaginer, le pas était vite franchi !

                              Je me souviens d'une conversation "sérieuse" que j'avais eue en vacances avec une petite amie, alors qu'un soir nos parents jouaient aux cartes...Nous avions chacune 9 ou 10 ans et étions installées derrière nos parents, trop occupés pour écouter notre conversation, que je rapporte ici : Micheline, mon amie qui était habituellement pensionnaire et donc plus délurée que moi (!!!) me dit "Est-ce que tu sais comment on a des enfants ?"...Ben non, je n'étais pas curieuse et ne m'étais pas posée la question...un peu retardée alors la grand-mère d'aujourd'hui ! Et mon amie me dit, pas trop fort pour que les parents n'entendent pas :"A la pension, les grandes m'ont raconté..." et elle me transmet le renseignement comme elle l'avait compris...Et elle ajoute "je ne sais pas ce que tu en penses, mais moi, je trouve ça dégoûtant" !!! Je n'en pensais pas grand-chose, ce que j'avais juste retenu, c'est qu'il était dangereux d'embrasser un garçon, car vous pouviez vous retrouver avec des langes à laver !!!

                               Etions-nous bêtes ou innocentes ? Je crois surtout que les parents d'alors étaient fautifs, et que cette façon d'élever les filles notamment, était dangereuse...Combien de jeunes filles se sont retrouvées avec des brassières à tricoter parce que justement, elles étaient trop innocentes...Si je déplore parfois cette trop grande liberté de moeurs qui se pratique actuellement, je suis heureuse que les temps aient changé et que les mères osent parler à leurs filles de ce qui est naturel. Les jeunes ne sont pas si compliqués...il suffit de parler avec franchise et simplement de choses simples...Mais les choses simples semblent souvent très compliquées ! Et on peut, même avec pudeur, avoir des conversations qui auraient paru osées jadis...Il y a toujours des mots pour tout, on n'est pas obligé de parler crûment...Un juste milieu à respecter....

    « Encore des souvenirs d'école....Le résultat sera le même...payez ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Mai 2009 à 08:42
    Plus heureuses maintenant ? je ne le pense pas ! c'est autre chose...moins hypocrites peut-être ?
    2
    Samedi 16 Mai 2009 à 09:01

    Il y a eu une sacrée évolution depuis jadis.
    Ce qui est sûr c'est que l'on abordait pas par nos parents ce genre de discussion.
    Après la pluie d’hier, le soleil est revenu avec un beau ciel bleu <o:p></o:p>

    Passez un bon week-end<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    3
    Samedi 16 Mai 2009 à 10:33
    Oui, tout est question de mesure....on peut, sans rien cacher d'essentiel, "adapter" les conversations...J'ai un peu peur que maintenant il y ait un peu trop de laxisme parfois...La vie change, les mentalités aussi...Mais l'hypocrisie qui règnait jadis, n'était pas trop bonne...Et puis, ce qui peut me choquer maintenant, ne choque pas forcément les générations qui me suivent ...je suis un peu "vieux jeu" !(enfin pas trop !)
    Bonnes vacances !
    4
    Samedi 16 Mai 2009 à 11:58
    Il semble qu'OVER BLOG ait bien des problèmes ! les commentaires n'apparaissent pas tous à la suite de cet article (par contre j'ai pu les voir et y répondre en cliquant sur "administration" ! C'est la pagaille en ce moment !
    5
    Samedi 16 Mai 2009 à 12:11
    Tout arrive ! L'équipe OB ressucite et mes commentaires sont publiés !
    6
    Samedi 16 Mai 2009 à 12:13
    Ca y est, je vois !!!!
    Je ne sais pas s'il s'agit d'un phénomène "vieux jeu". Bien entendu, la société a évolué, mais tout de même, comme je le disais plus haut, les personnalités AUSSI sont à prendre en compte. Je vais peut-être choquer, mais je n'aurais jamais pu avoir avec aucun de mes enfants , fille et garçons. Je me considère pourtant come une personne plutôt ouverte et "relativement" tolérante, mais encore une fois, on ne peut pas tenir n'importe quel propos, quand bien même il s'agit de ses enfants. Chacun a sa sensibilité et il est important d'en tenir compte, particulièrement dans ce domaine et particulièrement à l'âge où les enfants questionnent.
    Cette fois-ci, je coupe vraiment. A très bientôt.
    7
    Samedi 16 Mai 2009 à 12:23
    Mais non vous ne choquez pas (surtout pas moi) ! il y a des conversations qui ne sont pas faciles à avoir !
    8
    Samedi 16 Mai 2009 à 16:57
    Merci pour ce long commentaire ! Je sais que les jeunes maintenant sont éduqués à l'école et aussi par leurs parents, ce qui était tout à fait impensable de mon temps ! Maintenant, c'est peut-être un peu trop, jadis, c'était pas assez ! Ce que j'ai voulu par cet article, ce n'est pas critiquer l'époque actuelle, mais au contraire faire remarquer qu'il y avait peut-être un peu trop de rigueur (et d'hypocrisie) jadis. Un peu dangereux non ?
    Je t'embrasse Michaël.
    9
    Dimanche 17 Mai 2009 à 00:53
    je ne sais pas si c'était de la rigueur ou de la pudibonderie autrefois.. en tout cas, oui, à coup sûr, c'était dangereux au final !
    Véro a dit plus haut que son fils a étudié la contraception en classe de terminale, et bien chez moi, c'est en classe de 4ème cette année qu'une de mes filles a étudié tout ça : ils s'y prennent de plus en plus tôt ; dans le fond, c'est peut-être pas si mal..
    10
    Dimanche 17 Mai 2009 à 09:04
    Entre jadis et maintenant...il y a un monde ! je crois qu'en effet jadis il y avait non seulement de la rigueur, mais un peu de pudibonderie. Maintenant, ça va un peu trop loin parfois, mais je ne saurais dire si c'est mieux. Le danger a peut-être un peu changé de place...
    Merci pour vos passages et vos commentaires.
    11
    Dimanche 17 Mai 2009 à 19:55
    Ma tante inquiéte la veille de son mariagé, à sa soeur : "Tu crois que cela se passe avec la chemise de nuit ?
    12
    morsli
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Les temps ont bien changé Geneviève et je peux vous assurer, pour les entendre parler dans la rue, que les gamins et gamines d'aujourd'hui n'ont besoin d'aucune leçon.C'est même halluinant : internet et certaines radios sont passés par là.
    Bonne soirée.
    13
    juvisienne
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Bonjour Geneviève..
    oui, tout ce qui est naturel nous était caché... à tel point que nous ne pouvions en tirer qu'une conclusion : l'amour est une chose dégoûtante, imposée par les hommes, subie par les femmes...
    Lamartine, Musset, Vigny... pour nous , n'étaient que de purs esprits .
    Et pourtant !
    et d'un excès de pruderie, on est tombé dans un excès de liberté..
    Les jeunes filles actuelles sont elles plus heureuses que celles d'il y a 60 ou 70 ans? Pas sûr...
    bonne journée.
    14
    VERO
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Comme par hasard, c'est le pervers qui répond en premier....
    Tu sais, Momo, il n'y a pas que Internet, la radio etc.... certains profs sont aussi plus "ouvert" et les cours ne se pratiquent plus de la même façon .
    L'un de mes fils, aujourd'hui en terminale, étudie la procréation ce trimestre, en SVT (Traduction pour Geneviève: hier---> sciences naturelles/ aujourd'hui---> Sciences et Vie de la Terre ).
    Il y a deux jours, il M'a expliqué à MOI le fonctionnement du stérilet !!!! et il a bien tout compris le bougre. Alors que moi, j'ai attendu d'avoir 45 ans pour en voir un "en life", lui, à 17 ans, il sait tout du sujet et de tous les moyens de contraception, etc....

    Je suis pour. Mais en même temps il faut que tout le monde se respecte. Il y a des enfants (et des parents) très pudiques et il faut respecter leur rythme et leur sensibilité....

    Geneviève, je vous bise, je pars quelques jours au pays de Dostoievski... soyez sage en mon absence, je vérifierai à mon retour....
    15
    VERO
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Geneviève ! Aurais-je subi votre courroux ?????? je ne vois pas votre réponse, ni mon précédent commentaire. Non pas qu'il soit super intéressant mais cette semaine, j'ai vécu cette situation sur différents blogs et je commence à me demander si cela ne vient pas tout bêtement de chez moi.... au fait: votre téléphone marche-t-il correctement maintenant?
    16
    VERO
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Il faut croire que ma mère m'a vraiment traumatisée puisque j'en ai oublié d'écrire la fin de ma phrase. Je voulais donc dire que je n'aurais jamais pu tenir avec mes enfants les propos que ma mère engageait avec moi. C'est tout.
    17
    michael
    Mardi 11 Mars 2014 à 21:11
    Bonjour Magitte
    comme je te l'ai dit je ne réagis pas souvent a tes articles car beaucoup ne me "parlent" pas. J'y apprend énormément sur le passé mais mon avis de jeune homme sur les sujets traités ne seraient pas opportun.
    Je ne savais pas que les filles a l'époque recevaient un tel "non -enseignement" !
    Pas étonnant dès lors de voir nombre d'entre elles se retrouver avec un ballon en guise de ventre. Et par rapport a aujourd'hui l'évolution est flagrante en effet. Mais est ce vraiment du a un seul changement du comportement des parents ? Pas si sur d'après moi.
    Mes souvenirs de scolarité ne sont pas si vieux et je peux vous dire que ce ne sont pas mes parents qui m'ont "éduquer" de ce point de vu la. D'abord les cours de sciences naturelles sont très complets et ramenent les cigognes, choux et roses au rang de simples légendes :-)
    De plus les "gamins" on évolués et les livres X tournent dans les cours d'écoles, histoire d'illustrer les cours de sciences.
    Les parents n'ont pas réellement besoin de parler a leurs enfants de ce sujet a notre époque, la sexualité n'a plus de secret pour eux des qu'ils sont en age d'accéder a internet ou a la télévision tard le soir ( Pour ma part je trouve cela anormal, vive les filtres parentaux )
    Les filles sont elles plus heureuses maintenant ? Pas si sur ! Si le sexe est devenu une manière de s'affirmer chez les jeunes, il ne faut pas oublier que la venue d'un nouveau né n'est plu le seul "désagrément" qu'une jeune fille peut subir, en rapport aux MST de tout genre et notament le sida....
    J'espère donc que les parents parlent d'avantage a leur progéniture, l'époque y est favorable et si on osait pas du temps de nos grand parents, les enfants posent d'avantage de questions de nos jours sur ce qu'ils voient et entendent ce qui peut faciliter la tache.
    Bisous Magitte
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :