• AAA....Ah bon !

                        

                          "Zaurez un point de moins...

     

                         Depuis le temps que cette menace planait au-dessus de nos têtes, il fallait bien que ça nous arrive ! après un "tir rectificatif" dû à une erreur (!), cette fois-ci l'agence de notation a déclaré que nous n'étions pas un assez bon élève...Pas de "zéro" mais une mise en garde pour nous et d'autres pays européens...Ne comprenant pas grand-chose à l'économie, je ne peux discuter du sujet, mais je pense tout de même que ce n'est pas très bon pour nous...Que d'autres pays aient droit à la même sanction ne change rien à l'affaire !

     

                          Quand j'étais jeune et que je rapportais à la maison un livret scolaire un peu..."scabreux" disons, mon excuse en le donnant à mon père était :"il n'y a pas que moi qui ai obtenu ces notes..." Ce à quoi mon père répondait "Oui, mais les autres ne sont pas ma fille"...Un peu simpliste peut-être, voire même égoïste (?), mais je comprenais bien ce qu'il voulait dire, que "ce n'était pas une excuse"....

     

                           Mais au fait, cette agence de notation qui semble "faire la pluie et le beau temps", je ne me souviens pas qu'on en parlait il y a...disons quelques années ? C'est nouveau, ça vient de sortir ? (Faut-il que je sois troublée pour employer les formules "jeunes" !) .

     

                            Quoiqu'il en soit, nos lendemains sont un peu incertains ... comment allons-nous être mangés ? Parce qu'il faut bien que quelqu'un paie et, habituellement, lorsqu'il y a à payer, ben...c'est nous qui sommes visés...Comme disait un de mes anciens collègues "c'est nous qu'on paie"....Nos gouvernants de tous bords ne s'y trompent jamais ! Et comme nos revenus ne sont pas extensibles, ils sont vite repartis...Je sens que les robes qui me serraient un peu, vont m'aller de mieux en mieux...Entre ce que nous aurons en moins et ce que nous paierons en plus, l'équilibre sera instable....

     

                             Oh ! ces "sous" sans lesquels nous ne pouvons vivre dans la majorité des cas, et que d'autres n'arrivent pas à dépenser parce qu'ils en ont trop ! Où est le principe des vases communicants ?

     

     

    « La laïcité et son avenir...Et si je vous racontais...... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Janvier 2012 à 22:37

    Je n'ai reçu aucun message...ne vous inquiétez pas, ça arrive ! Internet agit selon son bon plaisir...
    Merci pour la bonne nuit !

    2
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 11:40

    Cette fois, on perd vraiment pieds ! Attendons la suite...brrr !!!!!
    Bon dimanche "quand même" !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 11:44

    Et moi aussi, j'ai mal à ma France ! Que faire ? (si ce n'est payer !...)Et ça dure depuis des décennies déjà...

    4
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 16:14

    Comme vous, je me demande ce qui va se passer : peut-être RIEN., Si  nous devenions tous lucides, nous n'aurions que faire de l'avis des agences de notation. Pour l'heure, une seule a dégradé la France, celle-là même qui n'a rien vu en 2008. C'était le sujet de mon article du samedi 14.

    Je suis rentrée à Toulouse hier au soir et la matinée a été bien remplie, je vous appelle dans un instant après avoir fait un peu de lecture et d'écriture.

    A plus tard.

     

    5
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 16:51

    Tous lucides ? quel beau rêve !

    6
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:51

    Mon message,né vers 19H 30 semble s être égaré dans les méandres d'INTERNET. Je pense qu'il est un peu tard pour le reéditer ce soir ,mais pas trop tard pour vous souhaiter une bonne nuit .COTENTINE

    7
    COTENTINE
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:51

    Il a vraiment disparu........ Mais je suis put être la seule fautive !excuses à internet    1646 milliards d'euros de dette!.Incapable de rembourser le moindre cm d'euros!LA FRANCE ,est obligée d'emprunter pour régler les intérêtsde cette dette.Nous afions l'habitude en tant qu'individus d' emprunter,que si nous étions certains de pouvoir honorer nos échéances .Les interêts etaent fixés  à 18 OU20% !Nous étions fiers et nous acceptions les privations.Notre seule ambition:rmbourser et assurer l 'avenir de nos enfants. Les temps ont changés...dépenser à tort et à travers! Nos parents administratifs,n'ont pas su gérer notre capital. J' ai mal à la FRANCE  COTENTINE

    8
    josette bazan
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:51

    Bonjour Genevuève...

     

    tout comme vous, je me sens chouée et désemparée...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :