• A la manière de....

                                          Parole de plombier...

     

                       Il y a une bonne cinquantaine d'années, mes plus jeunes enfants jouaient à la maison...il y avait le père (mon plus jeune fils), la mère (ma fille) et les poupées qui représentaient les enfants ... Le père, qui prenait son rôle au sérieux, donne ses instructions à sa femme avant de partir au travail et lui dit en lui tendant un objet :"tiens, mets ça sur c'te table"...et il croit bon d'ajouter:"je parle comme ça, parce que je serais plombier et les plombiers disent c'te table" !!! Est-ce que cette façon de parler lui avait semblé plus élégante ? ou bien posait-elle "son homme" ? Ce qui est certain, c'est que cela lui avait servi de leçon ! Il était un travailleur et il connaissait les bonnes manières...

     

                        Cette petite anecdote m'est revenue hier soir, lorsque j'ai entendu un journaliste commenter les élections au Sénat et, parlant du palais du Sénat, disant dans "c'te maison"...Oui, mais voilà, il n'avait pas 4 ans lui ! il était censé avoir fait un minimum d'études et connaître le français...Sûr, on va trouver que je chipote et c'est sans doute vrai...Je sais bien, il y a le parler français, le parler des régions où certaines expressions ont la vie dure, ce qui n'empêche pas celui qui les emploie d'écrire un français correct si dans une conversation se glissent quelques mots de terroir...Mais un journaliste à la télévision, entendu par des millions de personnes, devrait se surveiller.....ça m'a un peu gênée et peut-être d'autres personnes ?

     

                          Heureusement que, comme toujours, un mot entendu me ramène à des années-lumière en arrière ! Cela m'a permis de revoir mes enfants dans ce petit appartement à PARIS...et de me souvenir...Alors, rien que pour ça, merci Monsieur ! Mais, tout de même....

    « Afin de ne pas oublier.....Floralies Internationales de PARIS...1969 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Septembre 2011 à 17:08

    Mais tout de même... Oui, vous avez raison. Il devrait exister un devoir d'exemple, chez les journalistes, qu'ils interviennent dans l'écrit ou l'oral. Mais, les langues peuvent fourcher ou le naturel peut revenir au galop ! Qu'importe, pour moi, c'est une question de respect du lecteur, de l'auditeur ou du télespectateur... et pourtant, je devrais être plus effacé moi, qui ne suis pas toujours "copain" avec l'orthographe. Avec mon amitié. Loic

    2
    Lundi 26 Septembre 2011 à 17:15

    Jolie anecdote, Geneviève que celle des jeux d'enfants, jeux surveillés et vivants. Nous sommes bien loin des jeux sur consoles, jeux souvent en solo. On ne se parle plus et de toutes façons, on ne s'entend pas, chacun dans sa bulle.

    Il est vrai que la grammaire, le vocabulaire sont malmenés; heureusement que tous ceux qui passent à l'antenne n'écrivent pas. Je crains le pire. Il suffit de lire journaux, magazines et même livres quelquefois pour être effondré devant l'orthographe massacrée.

    Je vous embrasse. Bonne soirée et à bientôt.

    3
    Lundi 26 Septembre 2011 à 18:20

    Je suis trop facilement "choquable" ! C'te maison m'avait un peu écorché les oreilles...mais c'est exact, ça m'a rappelé mes enfants et leurs jeux !

    4
    Lundi 26 Septembre 2011 à 18:26

    Ce n'est même plus une question d'orthographe dans ce cas...Ce n'est pas grave bien sûr...Il y a pire !
    Bonne soirée.

    5
    Lundi 26 Septembre 2011 à 23:36

    Oui, notre langue est difficile, mais elle est si belle ! Mon "c'te" entendu hier, avait un accent du...Sud-Ouest ! (je ne voudrais pas me faire d'ennemis dans la région !)
    Bonne soirée et même bonne nuit !

    6
    Mardi 27 Septembre 2011 à 10:46

    je n' arrête pas de bougonner en écoutant les médias !

    et combien de fois entend on j' ai convenu, au lieu de je suis convenu !

    et mon article de ce jour, est un peu un coup de gueule comme le tien !

     bonne journée

     bisous

    7
    Mardi 27 Septembre 2011 à 11:24

    Et encore ! je n'ose pas dire tout ce que je pense....mais je pense très fort !

    8
    Pimprenelle Des Hèch
    Mardi 11 Mars 2014 à 20:53

    Très drôle votre histoire. Les Européens s'étonnent de la complexité des écritures asiatiques. Les Chinois ou les Thaïs pourraient de la même manière, s'étonner de l'extrême difficulté de la grammaire française, russe ou italienne, et auraient beau jeu de montrer, la divine simplicité de la leur : pas d'article, pas de genre, pas de forme du pluriel, pas de conjugaison et donc pas de verbes irréguliers. Notre belle langue est difficile. Le français que nous parlons d'après Michel Renouard, est issu du dialecte de l'Ile de France. Mais c'te c'est peut-être du Picard ou du Tchi ? Allez donc savoir ? Très bonne soirée à vous. Amicalement. Pimprenelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :