•               Je viens de décider que je n'allais pas faire "ma mauvaise tête" et me mettre aux nouvelles règles de grammaire me semble judicieux !

                  Voici donc un petit aperçu de ce que donnera ce blog, si je veux être lue par (mais au fait par qui ? Les anciens, habitués à notre ancien vocabulaire, devront se munir d'une nouvelle grammaire ou d'un tout nouveau dictionnaire ! Quant aux jeunes, je les entends d'ici "cé ka sa ?" Ni français, ni anglais, ni espagnol, ni allemand, ni chinois "mes en ka q'elle nous cose la meuf ? "J'exagère? mais non, il faut que je me rôde ! L'apprentissage, vous connaissez ? on en parle beaucoup en ce moment !

                  Chose promise, chose due... Le voici ce texte qui va révolutionner ma vie et celle des lecteurs qui ont le tort de vouloir comprendre !

                  "Il ete une foua une ma mi tres age; elle etet ,q'elle diset, amoureuse de tou lé mos frances ! Elle emet ecrire set sou venir et lé rat konte ! Aure, l ave bocou de mal a redactionné !"

                   Et puis zut (c'est français ça), je n'y arrive pas ! Ce charabia me navre et me fatigue....Pour une fois, il me faudra faire un brouillon ! mais ça sera pour une autre fois !

                   Je ne peux que constater qu'il est bien difficile de se "mettre au goût du jour" quand on est une z'âgée...Mais que je suis donc bête ! il paraît qu'on gardera le droit d'écrire comme on veut .... Voulez-vous manger une soupe à l'oignon que vous pourrez écrire ognon ? si elle est bien faite, elle gardera le même goût (ces accents circonflexes, vous pourrez les faire valser ou les garder... Plus de règles ni de points en moins....C'est-y pas beau ça ? La Liberté, on ne connaîtra que ça ! Si seulement !!!

                   Mon expérience de grand-mère "dans le vent" s'arrête ici...Je ne peux pas suivre.....Dommage, c'était "rigolo" !

     

    Google Bookmarks

    23 commentaires
  •               On peut toujours "parodier" ces vers de RONSARD qui ont fait le "bonheur de ma jeunesse" ! Et je vous le demande, qu'en restera-t-il aux jeunes de notre époque, lorsqu'ils seront en âge de s'asseoir au coin du feu ? Ils sembleront tellement désuets qu'ils seront bons à expédier dans les oubliettes ! D'ici là, notre vocabulaire (vous savez, celui qui nous a occasionné jadis des punitions, des points en moins, et j'en passe...) aura cessé de vivre. Au train où vont les réformes, il n'en restera rien ! Peut-être un langage informatique subsistera-t-il ? Et encore...les progrès dans ce domaine vont si vite que les nouveaux termes sont vite obsolètes !

                  Les "pauvres vieilles" de RONSARD et même celles des siècles suivants, n'auront connu que des changements...Nous ne les verrons plus "devisant et filant", puisque cela leur sera devenu impossible : pour deviser, il faut avoir appris un minimum de mots, et pour filer ou même coudre, tricoter, broder, elles poseront la question de savoir ce "que ça veut dire" ! Devenir des occupations "anciennes" inconnues des femmes du XXI°siècle et des suivants, tel sera leur devenir ! "On ne fait plus, on jette et on rachète....Quand je pense qu'à l'école, j'avais appris à coudre des brassières, des tabliers...et à raccommoder (!) je me dis que les élèves et leur institutrice avaient bien du temps à perdre ! Encore que...j'ai pu faire une partie de la layette de mes trois enfants et coudre des robes pour ma fille à une époque où tout était tellement cher que s'abstenir ressemblait à se...suicider !

                  Mais, pauvres vieilles, que vous restera-t-il ? De par la volonté de nos dirigeants et pour des raisons méconnues du simple mortel, nous ne saurons plus rien ! Ni lire correctement, ni écrire encore plus correctement...Quelle tristesse ! Nous faut-il subir ? Et notre liberté, tant prônée par les politiques, que devient-elle ? Nous ne décidons plus de ce qui est bien pour les jeunes...Mettre au monde un enfant, c'est parfait ! mais pourvoir à son éducation dans la foulée, ne serait-ce pas bien aussi ? Je suis "indécrottable" (comme ce n'est pas un mot très beau, il est sûrement appris à l'école encore à notre époque !) . Il n'en sera que mieux compris et retenu....

                  Mon Dieu, que je suis donc triste ! qui viendra à mon secours ?

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •               Mais de qui est cette idée ? Que ce soit par nos origines, notre orthographe, je me rends bien compte que nous gênons de plus en plus ! à tel point que nous devions supprimer tout ce qui gêne ! Il paraîtrait (remarquez bien que j'emploie le conditionnel) qu'une partie de notre orthographe est "gênante" pour une partie des élèves essayant d'apprendre notre langue ! Vous savez, cette partie qui faisait baisser votre note dans une dictée ou un devoir de français ! je veux parler des différentes sortes d'accents "obligatoires" à déposer avec plus ou moins de parcimonie sur mots ou lettres ! Qu'ils soient graves, aigus ou circonflexes, ils vous coûtaient de 1 à 5 points, en moins bien entendu...La moyenne s'en ressentait !

                   Nous arrivons à une époque où "bien maîtriser le français" correspond à envoyer promener toutes les règles de grammaire, difficiles peut-être, mais qui arrivaient à faire admirer notre langue ! Et conduisaient bien des enfants à l'obtention du Certificat d'Etudes (disparu lui aussi) Bien entendu, avoir obtenu le CERTIF, faisait "moins bien" que de dire "avoir son BAC et ce à notre époque ! Ce pauvre examen qui prouvait que vous saviez parfaitement lire, écrire, compter, a été supprimé. Peut-être faisait-il de l'ombre ? mais à qui ? Le BAC jadis avait une valeur et "ouvrait la porte des facultés et des Grandes Ecoles". Avoir son BAC n'est pas une fin en soi, c'est plutôt une "ouverture" sur des Etudes supérieures. Quand acceptera-t-on cette idée ? ce qui éviterait tous ces échecs de la vie courante !

                  J'en reviens aux accents et autres projets de disparition. Aimez-vous les OIGNONS ? Vous serez libres de mettre le "i" ou non ! ça sera suivant votre bon vouloir et bien entendu, le goût n'en sera pas changé ! Parlant de ce goût (et surtout l'écrivant), vous pourrez mettre ou non l'accent circonflexe ! C'est-y pas beau la liberté à ce point ? Je ne suis pas sûre (ou certaine) que ce "c'est-y" soit admis par l'Education Nationale, mais puisque la règle est de faire "comme on veut, quand on veut" je ne vois pas pourquoi je me serais torturé les neurones ! Moi aussi, je fais ma "petite révolution"  . Et je crois que j'ai fort à faire....

                  L'école est obligatoire en France et c'est très bien ainsi...Mais devons-nous accepter pour nos enfants ces changements néfastes ? France, où est ton devoir : apprendre "un peu" de tout aux enfants qui te sont confiés, ou leur apprendre "à fond" ce qui avait toujours fait notre richesse, c'est-à-dire la langue française et les règles de grammaire ?      

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •               Je veux parler de la "publicité", moi qui n'avais connu jadis que les "réclames"...Elles se contentaient d'être affichées sur certains murs (je me souviens particulièrement du "Bébé CADUM" et aussi, perce que j'étais gourmande, de la réclame du "Chocolat Meunier". Oh, il y en avait bien d'autres, par exemple celle du métro-parisien pour cet apéritif le Dubonnet ! Entre deux stations, on pouvait lire "Du Bo"..."Du Bon"...."Dubonnet" ... A la troisième, nous arrivions à la station ! ça faisait tenir les enfants tranquilles, puisqu'ils s'amusaient à lire !Et la TSF d'alors avait trouvé cette voie pour transmettre les réclames...Mais peu de gens avaient la TSF...et les réclames étaient "en chansons", musique et paroles ! C'était plus gai !

                  Actuellement, nous avons "droit" à la PUBLICITE ! A la radio, à la télévision , et même au téléphone et par mails ! Radio et télévision...Passe encore, quoique ça soit un peu gênant de nous couper des émissions pour nous faire écouter des "posts" publicitaires qui nous semblent durer....mais durer .... Comme il s'agit d'un métier, on ne peut tout supprimer à une époque où le chômage progresse ! Et nous gardons la liberté de "couper" radio ou télévision.... Quant au téléphone, si nous sommes libres de ne pas répondre, personnellement je reproche aux "correspondants" de ne pas choisir leur heure afin de ne pas déranger la personne appelée ! Au contraire, ils lancent leurs appels à l'heure des repas le plus souvent, quand ce n'est pas à l'heure de la douche ! Autrement dit, ils suivent leur bon vouloir puisque "c'est comme ils veulent, quand ils veulent" ! Quelle époque où le sans-gêne est roi.

                  Le plus agaçant à mon avis, c'est ce que vous trouvez dans votre boîte-mails le matin ! Quel travail délicat en perspective ! il faut trier, supprimer (se désabonner souvent d'un truc auquel vous ne vous étiez jamais abonné !) et tout ça en faisant attention qu'un message personnel ne soit pas jeté dans la foulée ! Dieu, quel travail ! Je comprends très bien que des gens vivent des revenus que ça leur procure, mais je n'admets pas ce manque de politesse ! Serais-je "vieux jeu" ? J'avoue ne pas avoir de patience et être astreinte à ce tri journalier si je ne veux pas me retrouver submergée par des offres de Mutuelles, de voyagistes, de soldes diverses.....

                  Les temps sont durs ! faut-il tout accepter de ceux qui veulent gagner un peu d'argent ? Je me souviens d'une chanson de Fernand Raynaud "S'il m'avait dit gentiment, s'il m'avait dit poliment....mais voilà, c'est la manière qu'il n'a pas" C'est exactement ce que je reproche à ceux qui veulent absolument me vendre quelque chose !

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •               Je ne pensais pas écrire sur ce blog aujourd'hui, différentes occupations me tenant compagnie ! pas les plus drôles...puisqu'il s'agissait pour moi de payer ma facture EDF et d'envoyer à mes "amis" des impôts mon tiers provisionnel !

                  Je viens d'être dérangée dans mon travail obligatoire par un coup de téléphone...d'une femme qui m'a semblé assez correcte, puisqu'elle s'est annoncée (ce qui n'est pas toujours le cas !) comme étant Nathalie de la Société Un tel....Elle demandait à parler à Monsieur ou Madame COTTY, les deux devant être retraités !!! Quand je lui ai répondu qu'effectivement, j'étais retraitée et ce depuis un certain nombre d'années déjà, elle a marqué un temps d'arrêt et m'a demandé mon âge...Ma réponse l'a laissée sans voix...elle n'a su que me dire "ah oui, je vois" et elle a raccroché purement et simplement son téléphone ! J'ai bien compris qu'elle devait travailler pour une Assurance quelconque et que "ma date limite de péremption devait être atteinte". Pas d'excuses, pas d'au revoir...rien ! Correcte la dame ? Si peu.....

                  Et voilà toutes mes illusions envolées ! Je suis toujours de ce monde, astreinte aux taxes, impôts obligatoires, mais je n'ai plus droit à rien !!! On ne me dit pas "sois belle et tais-toi", ce qui serait impossible ! Etre belle à mon âge serait une gageure, et que je me taise relèverait des choses impossibles ! Je dois donc me faire une raison et accepter les réalités de l'époque ! Bonne pour payer, mais...pas pour encaisser ou profiter de tarifs avantageux notamment par des assurances qui ne vous assurent que si vous ne dépassez pas un certain âge ! Et l'âge requis, je l'ai amplement dépassé !

                  Après ce petit récit, je retourne à mes obligations envers les impôts....j'ai jusqu'au 15 février, mais cette date arrive à grands pas....

                  A très bientôt j'espère.

    Google Bookmarks

    14 commentaires