•               Lorsque je prenais une décision "un peu rapidement", mon père me citait ce vieil adage populaire :"ne pas confondre vitesse et précipitation" ! Alors là, notre premier ministre et son ministre de l'Education Nationale, sans tenir compte de cette maxime "ont fait fort" ! Le décret a été publié cette nuit au Journal Officiel ? quel décret, mais celui de la réforme de l'enseignement bien sûr ! A se demander quels intérêts ils avaient à activer les opérations ? Ce n'est pas clair....Simple orgueil ? on ne bouscule par tout et tous pour une question d'orgueil...ça serait enfantin et tellement "nul" ! non, des intérêts sont en jeu, mais lesquels ? il serait bon de nous les faire connaître, quoique.....

                  Les syndicats d'enseignants crient à la provocation ! et je crois qu'ils ont raison...Enseignants, parents d'élèves et anonymes étaient contre ce projet...Je me souviens de F. MITTERRAND qui avait voulu toucher à l'Ecole Libre et qui avait dû y renoncer par suite de la réaction du "peuple" (car il faut tout de même compter sur celui-là !).

                 Je pense que ces dirigeants qui ont fait des études en France (?) ne veulent pas se "mettre à dos" les pauvres petits français que nous sommes....Quand donc nous prendrons-nous "en mains" ? Il n'est que temps...Sommes-nous des idiots pour que des illuminés décident et agissent pour nous ? L'enseignement en France, après avoir été excellent, est devenu ce qu'il est actuellement ! Ne nivelons pas par le bas....Tirons les classes vers le haut, bien au contraire ! On va passer l'histoire des Lumières pour remplacer par l'histoire de l'Islam....Je sais bien que nous avons beaucoup d'élèves d'origine différente de la nôtre, mais c'est à eux de se mettre "à la hauteur de l'enseignement français"....Qu'ils se tranquillisent, il n'en restera bientôt plus rien, même pas le BA = ba, et le calcul si simple: 1 + 1 = 2 ! Je n'ai jamais fait de latin et l'ai toujours regretté. N'enlevons rien à notre enseignement au prétexte de l'égalité des chances...C'est archi-faux ! L'égalité voudrait que tous les cerveaux soient identiques. Mais n'est pas EINSTEIN qui veut !

                  Au secours ! Aberration et utopie sont devenues les "deux mamelles de la France" !

     

                 

    Google Bookmarks

    9 commentaires
  • Un brin de "causette" en passant....Le moins qu'on puisse dire, c'est que Magitte délègue ses pouvoirs ! Manque de courage de sa part, manque d'idées ? allez savoir ! Moi, je crois qu'elle a pris de mauvaises habitudes avec tous ces jours de congé dont viennent de disposer les personnes qui travaillent ! Elle se croit toujours dimanche...Et pourtant, il y a si longtemps qu'elle ne travaille plus qu'elle ne devrait pas être concernée ! C'est bien connu, les humains font comme ils veulent !

     Me voici donc "de service" et très heureux de venir vous parler "de la pluie et du beau temps" ! Rien de spécial à l'horizon ! On parle beaucoup de la réforme de l'enseignement et ça, je sais que ça contrarie Magitte... (parmi tant d'autres choses)... Elle parle beaucoup aussi des impôts, ces trucs que les humains sont obligés de payer sans plaisir après avoir fait un récapitulatif de leurs revenus...il semble que ce soit une punition pour tout le monde ce travail ! "déclarer et payer" sont les deux obligations actuelles ! Heureusement que nous autres animaux ne soyons pas assujettis à ce genre de travail... Nous n'y connaissons rien ! Mais savez-vous, il parait qu'il fut un temps où les "propriétaires" de chiens devaient payer une taxe ?  Même chose pour les propriétaires de piano...et aussi de vélos....Moi, je constate seulement que pour faire payer les humains, leurs représentants ne sont jamais à court d'idées !

                  Je suis très content de n'être qu'un chien puisqu'on ne me réclame rien ! Mes maîtres s'occupaient de tout...J'étais "logé et nourri" et pour ça, je n'avais pas besoin de contrat écrit...Confiance réciproque ça s'appelle !

                  Je voulais vous parler de la pluie et du beau temps ! Nous serons bientôt en été, mais un jour il fait frais, un jour il fait chaud ! Là aussi, le temps ne sait pas ce qu'il veut faire .... Le vent souffle....mais le soleil se montre...De quoi y perdre son latin...tiens, au fait, celui-là semble avoir des problèmes aussi ! Restera, ne restera pas ? Il faut attendre et...voir ! Remue-ménage pour tout !

                  Mon "brin de causette" touche à sa fin ! Je souhaite à tous une bonne semaine et à Magitte...un peu de courage !

                  A bientôt....

        

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •               Avez-vous remarqué ? le calcul a disparu du vocabulaire des écoles et par ricochet de celui des enseignants...Est-ce depuis qu'il n'y a plus d'instituteurs et institutrices dont le nom a été remplacé par celui beaucoup plus pompeux de "professeurs des écoles"?

                  Mais le bon vieux calcul que nous apprenions jadis et qui faisait partie au même titre que la lecture, l'écriture, de tout ce qu'on devait apprendre dans les classes élémentaires et surtout avant l'entrée en 6ème, est devenu "mathématiques"...Et le moins qu'on puisse dire c'est que son apprentissage ne semble pas être mathématique ! Depuis hier, on en parle même à la télévision ! Un exemple a même été donné hier soir d'un calcul hyper-simple que des jeunes de 6ème à 3ème, ne peuvent pas résoudre ! Horreur et désespoir !

                  Les enfants (car il s'agit d'enfants), s'ils savent comment "on fait les enfants", ne savent plus compter ! Qu'on leur enlève les calculettes et qu'ils reprennent le simple calcul "à la base"...là serait peut-être la solution. Et même, il existait jadis pour les plus récalcitrants, des bûchettes.... Sont-elles au rayon des oubliettes ? Ou bien pourraient elles  éventuellement servir ? S'il faut appeler un chat un chat, appelons le calcul par son nom...et non plus mathématiques ! Le calcul comme on l'appelait jadis, rejoignait tout bêtement l'arithmétique...les mathématiques arrivant plus tard ... ah! ces inconnues ! quels souvenirs....

                  Ni lire, ni écrire, ni compter ? alors que savent-ils nos enfants ? Comment peuvent-ils entamer des études secondaires si, arrivés au CM2 ils ne savent rien de ce qui est la base du savoir ? Et on veut réformer l'école ? Qu'on commence par le début....

                  Revenons à plus de simplicité. Tout n'était pas mauvais dans l'enseignement au temps de ma jeunesse. On a vu des gens de l'époque faire de grandes choses, devenir des "cerveaux"....Et pourtant, ils avaient démarré à l'école par apprendre à lire, à écrire et à compter.... Du calcul, ils étaient passés aux mathématiques et bien au-delà ! sans problèmes....Faisons travailler l'esprit de nos enfants.

                 Revenir au calcul d'antan ? Pourquoi pas ?

                 

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •               Terrible constat !

                  Je viens de lire qu'au Lycée Montaigne à PARIS, des élèves de 6ème (11 à 13 ans) ? Venaient de passer en conseil de discipline et avaient été sanctionnés pour avoir lu des revues pornographiques et procédé à des attouchements sur des copines de classe ! On aura tout vu ... Les sanctions (exclusion pour certains je crois) sont à la hauteur de la faute commise par ces "gosses" ! Mais quels sont les responsables ?  Depuis plusieurs années on a fait "entrer le sexe" à l'école ! Peut-on laisser toucher impunément à l'innocence de nos petits ? Les enseignants sont là pour "enseigner" les matières principales (lecture, écriture, calcul) et cela leur cause déjà bien des problèmes ! Et ils doivent surveiller les enfants...Est-ce que ça enlève pour autant une part de responsabilité aux parents ? Eux aussi ont un devoir de surveillance !

                   Je le répète, je suis d'une époque où les enfants, pas plus niais que ceux de maintenant, savaient que garçon et fille étaient différents ! Mais, cela n'allait pas plus loin. Et si je déplore en trouvant ça dangereux, qu'on tienne alors les filles en dehors des histoires de naissance et autres, il y a un juste milieu à respecter. De mon temps, c'était trop d'inconnues notamment pour les filles, actuellement, les enfants très jeunes, en connaissent beaucoup trop ! De là à vouloir faire quelques expériences...On nous apprenait à être "convenables" devant la famille et les amis, de ne pas se promener en "tenue légère" . Et on ne voyait pas de parents prendre bain ou douche avec leurs enfants. En résumé, on se respectait l'un l'autre...

                   Le grand problème était :"comment avait-on les enfants" ? J'avoue que j'ai trouvé très bien les cours d'éducation sexuelle qui ont été donnés (et sont devenus obligatoires je crois) il y a quelques décennies dans les écoles. Mais il y a un âge pour tout. Et surtout, ne laissons pas les enfants "apprendre seuls" via Internet ou des revues...

                  Je sais que jadis, nous n'avions pas tous ces outils modernes (ordinateurs etc...) qui, s'ils sont tentants pour les enfants, peuvent être si néfastes ! "A manipuler avec précaution" et...en présence d'adultes...

                  Je ne sais si je suis arrivée à faire comprendre mon désarroi devant cette nouvelle ? Je pense avant tout à ces enfants  qui font des expériences qui ne sont pas de leur âge... Et "avant" ou "de mon temps" ou "jadis", ce n'était pas comme ça ! On restait enfant....

                 

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •               Il y a quelques petites semaines, je vous parlais de ce blog et comment j'en étais arrivée à le créer.

                  Ces jours derniers, j'ai eu la surprise de recevoir des souhaits de bon anniversaire de blog, venant d'Over-Blog, mon hébergeur de 2008 à 2014/2015...J'ai toujours ce blog, bien que je ne publie plus rien sur celui-ci depuis plus d'un an !

                  Oserais-je dire que ces vœux m'ont fait plaisir. Bien sûr, je ne me fais pas d'illusions .... Manœuvre commerciale sans aucun doute...Oui mais....Ce blog existe toujours, depuis le 7 ou 8 mai 2008 (magitte.over-blog.com). Je l'avais quitté car je ne me faisais qu'avec beaucoup de mal à leur nouvelle formule...ça devenait un peu trop compliqué pour moi...Je possédais même un "nom de domaine" ...

                  Je n'aime pas le changement, c'est un fait établi ! Mon père me disait toujours que j'étais comme les chats, attachée à mon domicile....Alors que mon mari et moi avions déménagé assez souvent, je n'étais pas spécialement une aide efficace dans un déménagement (je me mettais dans un coin et je pleurais) ! Quitter OB m'avait "fendu le cœur", et j'avais bien hésité avant de prendre la décision....ce qui explique ce petit fil qui me raccroche toujours à eux ! et m'a fait apprécier ces souhaits d'anniversaire ! J'avais essayé de "tenir" les deux blogs (EB et OB), mais, cela n'a pas été possible...

                  Une page a été tournée...

                 

                 

    Google Bookmarks

    6 commentaires