•               Je ne me poserai plus de questions concernant ma "longévité"....Je viens de lire un article rapportant que des chercheurs ont trouvé la réponse...Il suffirait de six minutes de course à pieds par jour pour faire gagner trois ans de vie...La course à pieds "c'est bon pour la santé"...Bien sûr, l'étude a été faite sur des personnes ayant une bonne quarantaine d'années...Or moi, si je considère que ma longévité est due à la course à pieds que je faisais chaque matin...c'était bien avant l'âge de 40 ans, quand j'allais encore à l'école !

                  Occasionnant alors le désespoir de mes parents qui me croyaient "incurable", je suis toujours partie à l'école en courant ! toujours en retard, contre mon gré. Mes voisins pouvaient admirer ma "foulée" matinale...Et plus tard, comme j'habitais en banlieue et que je devais prendre le train pour aller à PARIS pour mes études et ensuite mon travail, rien n'avait changé. je courais toujours...Et j'utilisais les "six minutes" recommandées actuellement...

                   Qu'on ne pense pas que j'avais découvert avant l'heure le bienfait de cette course matinale ! Non, je n'arrivais pas à partir de la maison à temps pour arriver avant la cloche de l'école ou à temps pour attraper le train que je devais prendre ! J'avais, d'après moi, toujours le temps de "faire autre chose" avant ... On ne saura jamais ce que le retard peut être pénible pour celui (ou celle) qui le pratique....et sa famille ! Désespérant ! On voudrait bien être à l'heure...mais on ne peut pas...on aimerait avoir que des visages souriants autour de soi, mais....on agace tout le monde !

                   Alors, imaginez ma joie quand aujourd'hui j'ai lu cet article ! Enfin, je savais, j'avais la réponse à toutes mes questions...Comme je suis une chipoteuse, je ne suis pas très d'accord sur cet âge de 40 ans qu'il faut avoir pour courir, si on veut voir son espérance de vie s'allonger ! J'ai couru bien avant cet âge ! Je serais donc un être exceptionnel ? Je n'en suis pas plus fière pour autant !

                   Courez, courez...six minutes par jour, et vous vous dirigerez allègrement vers vos 100 ans...Tout un programme non ? Une chose est certaine, c'est que courir est bon pour la santé...Mais, ou bien j'ai mal lu, ou l'étude faite ne le dit pas, je n'ai pas vu d'âge limite pour courir ? Et là, je crois l'avoir dépassé....

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                     Je ne suis pas sportive et il faut bien reconnaître que "j'ai passé l'âge" ! Mais, j'ai toujours apprécié le Tour de France...Souvenirs d'enfance, quand nous étions rivés au poste de "TSF" pour écouter l'arrivée du Tour ! Pour rien au monde, nous n'aurions oublié l'heure de ce rendez-vous .... Rien de visuel pourtant à l'époque...Mais nous admirions tellement ces coureurs et leur courage à toute épreuve...leurs vélos n'étaient pas perfectionnés comme ceux de maintenant et les "petits ennuis" étaient légion !...

                  Ce Tour de France 2014, commencé par un petit tour d'Angleterre...je l'ai suivi également, bien installée devant ma télévision...J'avoue que maintenant, je suis autant attirée par les participants que...par les régions traversées ! Et une fois de plus, j'ai été gâtée. J'ai reconnu des régions, j'en ai découvert d'autres...par tous les temps, j'ai voyagé.

                   Et hier, comble de la volupté (!) je me suis sentie à nouveau parisienne ! Images magnifiques de PARIS, de la Seine, des Tuileries, du Champ de Mars, de nos monuments ! tout pour ravir les yeux ! Je m'y voyais...(à PARIS s'entend...). J'ai admiré les coureurs une fois de plus et les derniers efforts qu'ils ont dû faire pour conserver leur place ou gagner cette ultime étape ! Et bien sûr, en bonne française un peu "cocorico", j'ai été très heureuse de voir sur le podium deux français ! On ne se refait pas....Mais j'ai salué aussi l'exploit de ce coureur italien, gagnant du Tour pour lequel il s'était si bien battu pendant trois semaines. NIBALDI, un nom dont on se souviendra...Heureux d'avoir gagné et de retrouver femme et enfant, et peut-être un peu étourdi aussi par tous ces honneurs...C'est la rançon de la gloire ... Mais, je dis Bravo à tous les participants...dont aucun n'a démérité...Il en faut du courage pour entreprendre ce périple et aller jusqu'au bout. Quelques chutes ont malheureusement abrégé le parcours de certains...Une petite pensée pour eux !

                  Il semble que le "dopage" ait été absent du Tour 2014. Espérons que la confirmation arrivera et qu'aucune affaire ne viendra ternir ce si beau Tour, le 101ème ....

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •               J'ai lu sur Internet ces jours derniers que des chercheurs (? ) se demandaient ce qu'il pouvait bien y avoir...dans le sac d'une femme ! Question des plus sérieuses qui m'a "redirigée" vers la fin des années 1960 ! Je sais, ce n'est pas récent, mais mes souvenirs, tout comme moi, sont un peu anciens !

                  Mon mari et moi étions en vacances et mon époux, curieux de tout, voulait faire connaissance avec le Tunnel du Mont Blanc ouvert depuis 1965 je crois ! Moi, bonne fille, j'accepte, bien qu'à l'idée d'avoir une partie des Alpes au-dessus de ma tête..."ce n'était pas la joie" comme disent les jeunes ! Enfin, j'avais fait la promesse le jour de mon mariage d'accompagner mon époux "pour le meilleur et pour le pire"...Exécution...Nous nous engageons dans ce tunnel dans lequel je pensais avoir roulé déjà au moins 3 heures (!) quand je lis sur une pancarte :"sortie à 14 kms..."ce qui ne me donnait pas de courage ! Par manque d'optimisme, je pensais "encore 14 kms"... Enfin...nous apercevons un bout de ciel bleu et comme nous étions arrivés en Italie, à COURMAYEUR, des douaniers (ou policiers) s'approchent de la voiture et nous demandent si nous avons quelque chose à déclarer...Moi, j'avais juste une peur carabinée, mais ça, on le garde pour soi ! Et horreur, l'un d'eux me demande de bien vouloir "vider mon sac"...Ce sac que mon mari appelait un sac de plombier, de par son contenu et son poids ! Pauvre douanier...il ne savait pas ce qui l'attendait (mon mari savait, lui...). J'ai commencé à obtempérer tout en répondant "ben, vous en avez pour un moment...")...Papiers d'identité, stylo, peigne, poudrier, rouge à lèvres ont déjà été "débarqués". Rien de répréhensible dans tout ça...Et le préposé, pensant sans doute qu'il ne dînerait pas avant minuit, voyant qu'il restait encore un tas de choses dans mon sac, m'a dit que ça allait bien, et a dit à mon mari/chauffeur que nous pouvions passer ! Je crois qu'il trouvait qu'il avait assez perdu de temps avec nous ! le découragement, ça existe !

                  Et moi, j'ai eu droit aux moqueries de mon époux, un peu fâché il faut bien le dire...le "sac de plombier" faisant les frais de la conversation ! Nous avions perdu au moins ?....plus que ça ! et comme chacun sait, quand on est en vacances, "faut que ça roule" !!!

                   Depuis, j'ai eu bien d'autres sacs...je ne sais pas comment je m'arrange, ils sont toujours aussi bien garnis. Même moi, je ne m'y retrouve pas (ou presque) ! Alors, je crois que si les chercheurs veulent une réponse à cette épineuse question, ils ont tout intérêt à me contacter...un jour où j'aurais plusieurs heures devant moi pour "faire l'inventaire"...

                   Il faut bien sourire de temps en temps....

     

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  •               Cette horrible année 2004, je ne peux l'oublier...Un fils et un mari partis la même année...Je ne pensais pas survivre à ces malheurs... Ce matin du 25 juillet à 8h30, c'en était terminé de notre vie commune. A un mois près, nous aurions fêté nos 58 ans de vie commune.

                  Que pourrais-je dire aujourd'hui ? Contrairement à mes prévisions, j'ai continué mon chemin toute seule, mais bien entourée par famille et amis. Et entourée de tous mes souvenirs qui sont si nombreux à venir me visiter. Et aidée par cette "arme de dissuasion" qu'est un ordinateur...et qui m'a fait connaître tant de monde !

                  Aujourd'hui, pas d'autre article à publier...Je me souviens...

    Google Bookmarks

    11 commentaires
  •                        Je ne vous oublie pas...

                   Eh bien voilà, je ne me présente pas ! C'est moi Squirou "l'intérimaire" de Magitte. (quand elle veut bien laisser sa place)...J'arrive donc de mon paradis et j'ai bien du mérite par cette chaleur...Magitte vous a parlé hier des vacances à ROBION, avec tous les petits-enfants...Alors, moi, je peux en parler aussi ! Qu'est-ce que j'étais content quand je les voyais arriver tous ! Je les aimais tant...Bien sûr, j'avais ma petite préférence...c'était Yannick ! C'était lui le premier petit que j'avais vu à ROBION, le lendemain de mon arrivée...Et il adorait les animaux ! Et en toute modestie, je dois bien reconnaître que j'étais "craquant" ! une petite boule de poils avec des yeux et une petite "truffe" bien noirs...et je ne demandais qu'à jouer avec des copains à deux pattes ! Là, j'étais servi ! ils étaient déjà 4 quand je suis né...

                   J'avais quelques petits ennuis avec eux, car je leur chipais leurs quilles en plastique (et même d'autres jeux) ! Je ne les cachais pas, on les retrouvait sur mon tapis ! mais bon ! ça ne plaisait pas à tous...surtout que je les mordillais un peu (il fallait bien que je "fasse mes dents" ) ! Mais que ça soit les jouets, ou les pieds de meubles, on me stoppait immédiatement par un "Non pas ça !" dit sur un ton qui n'avait rien d'engageant. Les heures de repas des humains, ça j'aimais ! surtout lorsqu'on mangeait dans le jardin : je passais sous la table (ni vu ni connu !!) et je récoltais quelques petites bouchées que des petites mains me passaient...C'était le "fruit défendu"...Patou et Magitte, bons princes, semblaient parfois n'avoir rien vu...ça s'appelle "faire comme si...." ! Les enfants étaient heureux et ma gourmandise était comblée !!!

                    Et puis, il y avait les jeux dans le jardin. Chacun me lançait bâtons ou balles et je courrais après...ça leur faisait plaisir et à moi aussi. Et les promenades avec Patou et mes copains ? ça c'était du bonheur...On allait à travers champs ou dans le Luberon...Et vint un temps où j'ai été autorisé à me baigner...c'est que j'étais un chien d'eau moi et le canal qui passait près de la maison a eu souvent ma visite matinale...Et on m'emmenait à St Mandrier où là, pas de canal, mais la mer ! avec des vagues pour jouer !!! C'était le bon temps !

                    Des souvenirs ? j'en ai plein la tête ! je suis comme Magitte qui les range dans un fouillis...quelle drôle d'idée ! les miens ils me visitent souvent...

                     A une autre fois ? en attendant, profitez bien du beau temps d'été et peut-être aussi de vos vacances ... A bientôt..

     

    Google Bookmarks

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires