•                      Souvenirs très anciens...

     

                         Le Salon de l'Agriculture, on en parle, on en a parlé et on en parlera encore...Pour quelles raisons ce Salon me rappelle ma petite enfance, alors que je passais des vacances familiales en Lorraine ? Même pas l'odeur puisque je regarde par télévision interposée ! Mais en voyant tous ces animaux, je me "revois" dès mon arrivée en Lorraine, chez ces grands-parents que mon frère et moi adorions et qui nous le rendaient bien ! Quelles belles vacances pour nous petits parisiens...La liberté était là...Nous allions avec ma grand-mère chercher de l'herbe pour les lapins, nous donnions à manger aux poules, au cochon dont les jours étaient comptés (à la St Nicolas, il se transformait en choses délicieuses, côtelettes, saucisses, boudin et toute la "cochonaille" possible...).

     

                          Mes grands-parents n'avaient plus de vache depuis bien longtemps déjà. La dernière qu'ils avaient eue, revenait des champs conduite par mon arrière-grand-père. Et suivant son habitude, elle s'arrêtait devant la fenêtre de la salle commune, passait sa tête et grand-mère devait la caresser et lui parler ! On en parlait dans la famille !

     

                           Ce qui nous étonnait aussi, c'était le tas de fumier qui se trouvait derrière la maison. Mon grand-père nous racontait que ce tas de fumier se trouvait, quelques années plus tôt, devant les maisons. Chacun avait le sien ! Et on jugeait de la fortune de son propriétaire en évaluant la hauteur du tas de fumier ! Une vraie richesse mais qui n'était pas très hygiénique ni odorante ! C'était parait-il pendant la guerre de 1914/1918 que l'Armée Française avait décidé d'interdire cette "fortune" devant les maisons et demandé aux propriétaires de bien vouloir "l'évacuer" dans les jardins se trouvant derrière la maison..."Cachez ce fumier que je ne saurais voir...et sentir !" ... Les "toilettes" n'étant pas encore très répandues (!) le fumier en tenait lieu parfois ! Je me souviens...

     

                            Grâce au Salon de l'Agriculture, mon esprit a gambadé "à travers les âges" ? Non, seulement à travers mon enfance !

     

     

     

    Google Bookmarks

    16 commentaires
  •  

                          Par des "têtes chercheuses"...

     

     

                           C'est fou ce que nos "têtes chercheuses" peuvent se démener en ce moment ! Etudes diverses (utiles ou moins utiles) foisonnent ! Aujourd'hui, je viens de lire sur Internet, rapportée par Le Figaro, une étude de laquelle il résulte que:

                Avec l'âge vient le goût des bonheurs ordinaires ...

     

                             Pas besoin de faire des études coûteuses sur ce sujet que chaque personne âgée peut constater tous les jours. C'est ce que j'appelle personnellement, "mes petits bonheurs"...Je sais, je ne suis ni une intellectuelle, ni (encore moins,) une chercheuse. Il y a ce que je constate et ce que j'entends dire autour de moi par des amies.

     

                              Recevoir une carte postale, une lettre, un coup de fil de vos enfants ou  d'un de vos petits-enfants, un petit bouquet de fleurs...mais c'est le bonheur assuré pour un bon moment ! Point n'est besoin qu'on vous emmène ici ou là...Les "bonheurs ordinaires" sont constitués d'un tas de petites attentions, une aide que vous n'oseriez pas demander de crainte de déranger, un petit mot affectueux qui vous permet de constater que "vous comptez encore"...Tout est là. Plus on avance en âge, plus on se rend compte qu'on risque d'être mis "sur la touche", bien involontairement bien sûr...Mais il faut bien le reconnaître et répondre à cette question "A quoi servent les vieux qui vivent de plus en plus vieux ?" Mais oui, ils servent ! ils sont le lien entre les générations, la mémoire vivante d'une époque, chargés de transmettre leur savoir qui n'est pas le même que le savoir des jeunes, mais qu'il est utile de connaître...

     

                               Ils attendent la fin de leur histoire commencée il y a souvent bien longtemps. Pour leur permettre d'attendre avec sérénité, ils comptent sur des "petits bonheurs" qui semblent souvent insignifiants mais qui ont une telle répercussion sur leur vie. Pas de grands et coûteux cadeaux...non, ces petites preuves d'affection de tous les jours, juste pour leur prouver que malgré leur âge, ils comptent encore pour quelqu'un...

     

                                Moi qui ai la chance de pouvoir "emmagasiner" tous ces petits bonheurs, je sais de quoi je parle et je voudrais tant que tous les "z'âgés" puissent en dire autant !                            

     

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •           Têtue je suis, têtue je reste ! Comme je ne fais pas de brouillon pour mes articles, et que je n'ai rien enregistré...je suis bien obligée de changer mon fusil d'épaule et de vous parler "de la pluie et du beau temps"! Donc, je persiste et signe cet autre article qui n'a rien à voir avec celui que j'avais intitulé "Visite utile ou agréable" et qui m'a fait la surprise de refuser de se laisser publier !

               La pluie et le beau temps ? parlons-en ! le temps est bizarre cette année - seulement cette année ? - Il ne fait pas froid, le soleil peut même se montrer dans certaines régions dont celle où j'habite...L'hiver ? il a fait comme mon article précédent, il s'est envolé avant même de s'être montré !

               Nous avons eu dans bien des régions des inondations, des tempêtes qui ont rendu des familles entières bien malheureuses. Maintenant, je vois de ma fenêtre des arbres qui bourgeonnent...le printemps semble en avance pour l'instant. Drôle d'époque !

               Les animaux de certaines fermes, conduits par leurs éleveurs, "montent" à PARIS où les attend le Salon de l'Agriculture et la visite de notre Président. Pour l'occasion ils se sont faits beaux...douche, coiffeur, pédicure, manucure et j'en passe (!) ils ont eu droit à tout . C'est qu'il y a quelque chose à gagner pour le plus beau de chaque espèce : une médaille qui leur donnera de la valeur ! Pour ne pas être en reste, "les" visiteurs du matin très tôt, leur chef en tête, sont venus "sur leur trente et un". Cette dernière expression n'est certainement plus de mode...qu'on me la pardonne, je ne suis pas de ce temps ! Ce qu'ils espèrent ? eux aussi voudraient bien en retirer une médaille ? que non pas, mais quelques voix et surtout quelques échelons de plus dans ce qu'on appelle "sondages" ! Chacun a donc son petit intérêt à ne pas négliger. 

              Le salon de l'agriculture, lorsque nous habitions PARIS, mon mari et moi y étions allés. J'en ai gardé un excellent souvenir. Se sentirait-on plus à l'aise en compagnie des animaux que des humains ? Les chercheurs devraient bien se pencher sur cette grave question !

              

     

     

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •  

     

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •                       Nos premières impressions...

     

                          D'après des études faites par des spécialistes en psychologie, nos premières impressions seraient inébranlables et nous dirigeraient dans nos relations futures...Je serais tentée de le croire...Il m'est arrivé plusieurs fois de juger - en bien ou en mal - une personne vue pour la première fois. Et je me faisais des reproches par la suite, me demandant pourquoi j'étais si catégorique...Manque de gentillesse ce parti-pris de partialité ? Ou besoin de "trancher" ? Même pas...On me plaît ou on ne me plaît pas ....Or, après un temps de réflexion, j'ai parfois fait "marche-arrière" en me disant que mon interlocuteur(ou interlocutrice) n'était sans doute pas "si mal que ça" ou au contraire, si je l'avais jugé trop bien, que mon jugement avait besoin d'être revu "à la baisse" !

     

                           Et puis, de même qu'on revient toujours à ses premières amours paraît-il, je revenais à mes premières impressions ! Et les "oui...mais" de m'empoisonner la vie ! Je ne savais plus où j'en étais, j'hésitais entre la bonne impression et la mauvaise impression ressenties lors d'un premier contact, et l'impression que je ressentais vraiment ! En règle générale, j'en reviens toujours à mes premières impressions...Têtue me direz-vous ? Oui, certainement un peu, d'ascendance lorraine et mariée à un breton pendant 58 ans (!) ça vous laisse des traces ! 

     

                            Je n'ai pas lu l'article concernant les recherches de ces psychologues, je me suis contentée du titre ! Mais, comme disait ma fille "s'il faut tout lire alors !!!". Je ne connais que mes réactions qui ne sont sans doute pas assez profondes..."Je survole" ... et je pose une étiquette noire ou rose sur les visages...tout en reconnaissant que je devrais plus approfondir...Est-ce que je marche à l'instinct ? A voir et à corriger si besoin !

     

                              

     

     

     

    Google Bookmarks

    4 commentaires