•                                     ou...les soucis de POLE -EMPLOI....

     

                          Alors que le nombre de chômeurs ne cesse d'augmenter, Pole-Emploi recherche "offres et demandes d'emplois" sur Internet ! Un responsable de cet organisme interrogé hier par un journaliste de télévision, disait entre autres choses que les "demandeurs d'emplois ne savaient pas toujours se vendre"...

     

                          Vrai ou faux ? il s'agit souvent de savoir se vanter, se mettre en valeur et de "brandir" un tas de diplômes. Evidemment, mon esprit, profitant de ce qui était dit, a fait remonter "à la surface" un souvenir, déjà ancien, puisque datant d'une soixantaine d'années ! A l'époque où il était plus difficile pour un employeur de trouver un employé ou collaborateur, qu'à ce même employé de trouver un employeur ! C'était ce que j'appelle "l'époque bénie" au cours de laquelle on pouvait voir un "patron" sur le pas de sa porte, rameutant les passants en criant "venez travailler chez moi" ! Pas besoin de Pole-Emploi...Il n'y "avait qu'à se baisser" si on voulait changer de situation ! On croit rêver non ?

     

                           Or donc, j'en avais assez de la boîte où je travaillais et j'avais envie de changer d'horizon ! Me voici armée d'un journal d'annonces et je "cochais" tout ce qui m'intéressait. "Euréka" ! un poste de Secrétaire de Direction était à pourvoir dans une entreprise dont la situation géographique me convenait, et surtout le salaire attrayant ! Je vais donc me présenter...J'étais à peu près la 12ème...Les jeunes filles qui étaient avant moi faisaient très "secrétaires de direction" si vous voyez ce que je veux dire ! Bichonnées, pomponnées, semblant tellement sûres d'elles que ça me faisait un peu peur ! Moi, je n'avais pour moi que des "références" et des études que la guerre ne m'avait pas permis de terminer. Mes références étaient très bonnes (sans fausse modestie !). Mon tour arrive et si j'ai très bien répondu aux questions qui m'étaient posées par le Directeur de cette Société, me "vendre" a été un autre problème. Et je croyais vraiment que les jeux étaient faits...Je suis repartie chez moi en cochant d'autres annonces sur mon journal...Quelques jours après, je reçois une lettre fort aimable du Directeur qui m'avait reçue, me disant qu'il avait le plaisir de m'informer que ma candidature avait été retenue et que je veuille bien me présenter tel jour, à telle heure pour prendre mes fonctions ! Surprise oh combien, je me trouvais avec un autre souci...je venais d'être embauchée par une autre société que je devais rejoindre quelques jours plus tard !Il me fallait donc faire un choix ! J'optais pour la première Société et je ne l'ai pas regretté ! Au bout de plusieurs mois, au cours d'une conversation à bâtons rompus, je me lance et demande au Directeur pourquoi c'était moi qu'il avait retenue au milieu de ces jeunes filles ? Et il me répond vivement "parce que vous étiez la seule à ne pas vous être vantée" !!! ça je le savais bien que je n'avais rien fait en ce sens !

     

                           Est-il toujours bon de trop se mettre en valeur ! "Moi je", ce n'est pas mon truc ! et je crois que je ne suis pas la seule à avoir cette réaction ! Se vendre...même quand on cherche du travail, ce n'est peut-être pas facile à moins d'être imbu de sa personne.

     

                           Petite histoire des temps anciens...pour sourire...

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •                  DOUAI....1914  - 2014....

                    Il reste toujours quelque chose des guerres. Dans 5 mois bientôt, il y aura 100 ans que La "Grande Guerre" commençait, avec les horreurs bien connues...guerre de tranchées, sols bouleversés, tant d'hommes tués, blessés "à vie", gazés...Guerre inhumaine si tant est qu'une guerre puisse être humaine !

                    Et voici qu'à DOUAI, on constate la pollution de l'eau et qu'il est recommandé de ne pas en consommer. La raison en serait la pollution des nappes phréatiques, cette pollution provenant "vraisemblablement" de tout ce qui est resté dans le sol de cette région ... Combien d'obus ont été "déversés" pendant 4 ans ? C'est inimaginable ! C'est bien sûr, non une certitude, mais une explication qui pourrait être la bonne.

                    Si cela est, est-ce étonnant ? On ne peut sans dommages, rendre des sols inaptes aux cultures, polluer une région. La guerre entraîne toujours des suites...Et toucher à la nature (dont les nappes phréatiques) n'est certainement pas anodin. Je me souviens que lorsque mon père nous avait emmenés visiter les champs de bataille, manquaient certains villages qui, ayant trop souffert, n'avaient pu être reconstruits ! Leur sol portait encore la marque des obus qui les avaient labourés, retournés et rendus impropres à un regain de vie.

                    Quand les hommes comprendront donc que la guerre est atroce et ...qu'elle a des suites ?  immédiates ou éloignées, nous devrons payer un jour ou l'autre ! Que la guerre se passe sur notre sol, ou loin de chez nous, elle ne sait pas se faire oublier.

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    Google Bookmarks

    15 commentaires
  •           C'est bien ce qu'il me faut faire en constatant que je ne suis pas douée pour ce blog ! Je viens d'écrire un article "sans importance" et, tout comme il y a peu de jours, cet article a disparu avant même d'avoir pu être lu par 1/2 personne !

              Je racontais donc qu'ayant fait tomber une petite pile de papiers se trouvant sur mon bureau, il m'avait bien fallu les ramasser. Mais le ramassage par terre, ce n'est pas ce que je réussis le mieux depuis un moment ! Me baisser pour ramasser un objet, passe encore. Mais me baisser pour ramasser une feuille de papier qui "colle au sol", aïe ! depuis cette opération qui m'a empoisonné (et tente de continuer de le faire) ma vie, cela relève du "parcours du combattant" ! Enfin, j'y suis arrivée...C'était une petite note écrite de ma main il y a déjà bien longtemps (20...25ans ?). Et j'ai ri ! Allez, je ne suis pas égoïste et vous fais partager mon rire si vous le voulez bien ! Voici ce qui est écrit sur ce "bout" de papier :

              La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, il est normal que beaucoup de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons!"

              Et voilà, c'était aussi simple que ça ! Tout vient de la vitesse du son ! Je l'ai connue celle-là, il y a bien longtemps, mais je n'ai pas mémorisé...Et je me dis que pour cet oubli, je me suis peut-être fiée aux visages d'êtres qui m'ont paru brillants mais que ce n'était qu'une façade ! en réalité ils étaient "c...".  C'est grave ça ! A qui se fier ? Ce qui explique peut-être les erreurs qu'on peut commettre lors d'élections de nos représentants ?

              Il ne nous reste qu'à rire de cette formule qui vaut bien celle de la vitesse du son !

              Et rester zen !

     

      

      

      

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •                       Qui me fait rêver...

     

                           Rêver ou rajeunir ? Les deux sans aucun doute ! Je viens d'entendre un éleveur, lors d'un reportage à la télévision, qui vantait les caresses faites à ses vaches. Il expliquait que cela les "détendait" et que leur viande était bien meilleure...Une petite caresse avant la traite, la vache apprécie et libère son lait plus facilement...Pour que la viande des animaux soit meilleure, il suffit de quelques caresses et "d'un petit mot gentil", ce qui libère la graisse et met en route tout un processus que je ne saurais expliquer ! Je n'écoutais pas vraiment car j'étais alors transportée chez mes grands-parents, toujours en Lorraine, du temps de mon enfance !

     

                            Comme je l'ai déjà dit, ma grand-mère qui adorait toutes ses bêtes, les soignait avec amour. Je la revois aller vers le clapier où se trouvaient beaucoup de lapins que grand-mère semblait connaître personnellement. Elle aussi les caressait et leur parlait...Conversation unilatérale bien sûr...mais que chaque lapin appréciait ainsi qu'on pouvait s'en rendre compte en les voyant se "coller" le nez au grillage ! Grand-mère savait que telle mère était une excellente mère, qu'elle s'occupait bien de ses petits et les aimait, alors que telle autre...refusait de les nourrir et même...horreur, les dévorait !

     

                            Même chose pour les poules qui venaient au-devant d'elle, un peu intéressées peut-être, certains gestes de la main plongeant dans un sac ne trompant pas (!), mais aussi par attachement (on pourrait dire par affection) .  Quant au cochon lui aussi aimait celle qui lui apportait à manger et rendait propre son logement ! Grand-mère disait :"un cochon n'est pas sale. Si son habitat est propre, il s'y plaît..encore faut-il y faire le ménage "! Ah oui, toutes ces bêtes étaient heureuses et en bonne santé...

     

                            Je ne parlerai pas des deux chattes que j'ai toujours connues chez mes grands-parents : chacun avait la sienne ! Animaux domestiques, animaux de compagnie. Qu'on les appelle comme on veut, un animal est un être vivant qui possède un coeur et aime ses maîtres ! Et ce matin, en regardant la télévision, il m'était agréable de voir le regard des vaches regardant leur maître...Il était bon ce regard...et il m'a permis de regarder en arrière, jusqu'à ce temps de mon enfance...

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                       Salon de l'Enfance....

     

                          Quand on commençait à parler de Noël, on parlait du Salon de l'Enfance qui allait avoir lieu à PARIS, au Grand-Palais ! C'était pour nos trois enfants un rêve et une réalité...Le rêve, c'était tout ce qu'on pouvait y découvrir en jouets, livres etc...tout ce qu'on pouvait y ramasser comme publicités de toutes sortes, parmi lesquelles les chapeaux en papier, les masques ... La réalité, c'était la "queue" qu'il fallait faire pour obtenir les billets d'entrée ! C'est qu'il était très couru ce salon, non seulement par les enfants, mais par leurs parents qui y trouvaient tous les appareils ménagers modernes, les chambres d'enfants, les boissons et nourritures pour les petits...Enfin, tout ce qui pouvait rendre heureuses les familles !

     

                           Le premier Salon de l'Enfance se tenant au Grand Palais, avait eu lieu vers les années 1950. Jusqu'à quelle époque s'est-il tenu à cet endroit ? je ne me souviens plus... Mais je me souviens que lorsque nos deux plus jeunes enfants étaient encore petits, nous les laissions à la Garderie installée pour rendre service aux parents et éviter qu'ils aient à "traîner" leur progéniture dans les allées encombrées de visiteurs ! Dans cette garderie, pleine de jeux divers, on leur mettait à l'arrivée un numéro. Il ne fallait pas prendre de risques ! Et les petits étaient rois ! Les nôtres étaient ravis...leur grand frère nous suivait....

     

                            Quand nous revenions le soir, nous étions fourbus, mais si heureux ! Pas besoin d'acheter ! on "regardait" et on faisait des projets pour le jour où nos finances nous permettraient de nous offrir le dernier aspirateur, le dernier réfrigérateur, la dernière machine à laver ! "Pour le plaisir des yeux", telle devait être la devise ! Nous rapportions maints prospectus et tous les gadgets récoltés auprès des représentants de toutes ces marques ! Le bonheur présent, en attendant mieux !

     

                             Et je n'oublie pas les dégustations tout au long de la journée ! Dégustations qui empêchaient parfois les petits estomacs de manger le soir ! Mais, c'était un jour de fête....

     

                             Et avant d'arriver au Grand Palais, il y avait la promenade en métro ! Cela faisait partie de la sortie du jour et l'amusement commençait ! Entre deux stations, les enfants s'amusaient à lire cette publicité en trois parties "Dubo.....Dubon...Dubonnet...."Au fur et à mesure que le métro avançait dans le tunnel, on découvrait chaque partie...ça faisait passer le temps et les enfants se "tenaient tranquilles" !

     

                              Toute une époque !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires