•                     IMG_0004.jpg Squirou...pour vous distraire !....

     

                        Anniversaire...La télévision, la radio, les journaux, tout le monde a passé sous silence cette date mémorable pour moi...et pour mes maîtres ! et pourtant.....

     

                         Le 10 septembre 1981, j'arrivais dans ma nouvelle maison et surtout chez mes nouveaux maîtres....Je venais de quitter ma maman, mes frères et soeurs et les personnes qui nous hébergeaient et que j'ai toujours considérées comme "mes grands-parents" ! J'étais tout juste âgé de deux mois, je venais d'être tatoué, vacciné, enfin j'étais en règle ! Il paraît que les chiens quittent leur maman à cet âge-là...Mais c'est certain, nous ne savons pas nous débrouiller seuls et il faut bien que quelqu'un accepte de nous élever, ne serait-ce que pour nous apprendre les bonnes manières ! ça s'appelle l'éducation, comme pour les humains ! Et aussi, il ne faut pas oublier notre nourriture....Me voilà donc chez "Patou et Magitte" comme les appelaient leurs petits-enfants...Un de ceux-ci était  chez eux et c'est le premier que j'ai connu...Tout de suite, je l'ai aimé ce Yannick qui aimait (et aime toujours tant les animaux)....Il y avait un grand jardin, un tas de jouets que les enfants voulaient bien me prêter...quand je ne leur chipais pas...de toute manière, ils me les auraient prêtés ! Je me suis habitué tout de suite aux gens et aux lieux. Juste un petit problème le premier soir, Patou ayant décidé que je dormirais dans le garage...Je reconnais que j'étais bien installé, mais il me semble que le salon aurait été plus agréable....Alors, comme je ne trouvais pas le sommeil, j'ai décidé de "fouiner" dans cette pièce très grande et qui servait un peu d'atelier à Patou. J'ai tout apporté sur mon tapis : marteaux, tournevis...enfin tout ce qui avait un manche en bois et qui me permettait de me faire les dents... Le lendemain, mon travail n'a pas tellement été admiré par Patou qui a juste trouvé à dire "ah zut, on a pris un bricoleur"...Compliment ou non, je me suis retrouvé pour la nuit suivante installé à la cuisine...C'était déjà ça..j'avais une patte dans la maison ... Par la suite, c'est moi qui ai bien voulu admettre mes maîtres chez moi ! ça s'appelle "arriver à ses fins"...

     

                             Et c'est ainsi qu'ont débuté 13 années de bonheur pour moi et pour toute la famille ! Tous m'aimaient...Même la maman de Magitte qui venait souvent et posait ses pieds sur moi pour les réchauffer disait-elle ! Alors moi, bonne pâte, je me couchais juste devant elle et je n'osais plus bouger ! Et j'ai grandi, les enfants aussi, de 3 quand je suis arrivé, ils sont passés à 6 ! J'étais de plus en plus heureux...et je crois bien que mes maîtres l'étaient aussi ! Ils m'ont appris "ce qui se faisait, ce qui ne faisait pas" pour un chien, ce qui était permis ce qui ne l'était pas (par exemple aller sur les lits...ça, quand on me laissait seul à la maison, c'était ma petite vengeance...je savais ouvrir les portes des chambres...alors, le diable et les lits me tentant, je ne pouvais résister...quitte à me faire gronder...)

     

                              Et voilà, c'était un souvenir de ma petite enfance. Maintenant, d'où je suis, je revois le jardin à ROBION, les grandes tables l'été, les jeux dans la piscine, enfin tout ce qui faisait mon bonheur !

     

                               A une autre fois....

     

                             

     

                       

    Google Bookmarks

    16 commentaires
  •                               Souvenir...récent...

     

                        Parmi tous mes souvenirs, celui-là est vraiment incrusté dans ma mémoire...La télévision sans doute y joue un grand rôle, et aussi l'époque...Après de longues semaines d'hôpital, mon mari était rentré à la maison, mais ne se levait plus...Ma fille lui avait apporté un poste de télévision qu'on lui avait installé dans sa chambre afin qu'il puisse regarder des documentaires, ce qu'il adorait ! En cet après-midi du 11 septembre, je m'étais mise à repasser...

     

                         Il était 15 heures environ, coup de fil de ma fille me demandant si je regardais la télé...A ma réponse négative, elle me dit "allume ton poste et dis à papa d'allumer le sien...il se passe des choses en Amérique"... Je vais prévenir mon mari et je mets son poste en route...Et nous voyons cette horreur...Était-ce un film de science-fiction ou la réalité ? Et puis, plus aucun doute, c'était bien la réalité : un attentat par avions qui s'étaient jetés contre les tours du World Trade Center à NEW YORK...Les télévisions du monde entier commentaient alors qu'on ne savait pas encore d'où venait l'attentat. On apprendra par la suite que d'autres attentats devaient avoir lieu, dont l'un au Pentagone à WASHINGTON . Le troisième n'avait pu réussir, l'avion s'étant écrasé avant son méfait, . En tout, environ 3.000 morts...et des dégâts considérables...

     

                            Les responsables ont été connus très vite si je me souviens bien. On entendait parler d'Al Qaïda, de Ben Laden...Nous étions tous anéantis ! comment une telle chose pouvait-elle se produire ? Les faits étaient là. La barbarie avait parlé...Des personnes qui voulaient s'échapper de ces tours, alors que les ascenseurs ne fonctionnaient plus, ont même sauté par les fenêtres de ces immeubles béants....Horrible, je ne trouve pas d'autre mot...Et la télé et la radio qui diffusaient sans arrêt...Journée inoubliable pour tous les pays...Et pour les Américains, un drame terrible...que de familles endeuillées...

     

                             Et aujourd'hui 11 septembre, les images me reviennent...il me semble que c'était hier...Que dire ? si ce n'est qu'on espère ne jamais revoir un drame semblable préparé minutieusement par des hommes au nom de quoi ? de quelle logique ?

     

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                     Vacances des années 1960...

     

                        Pourquoi ce nom de village de l'Ain m'est-il revenu à l'esprit aujourd'hui ? A vrai dire, je n'en sais rien ! il s'est imposé à moi tout à coup et m'a fait revivre une émotion forte que mon mari et moi avions eue lors de vacances dans le Jura, il y a déjà bien longtemps ! Cette émotion que l'on ressent lorsque "c'est trop beau" et que le souffle est coupé ! Revenant d'une promenade touristique avec une amie Jurassienne, elle nous demande de faire un "petit" crochet afin de nous faire admirer un site dont elle était fière ! Elle nous parle de PEROUGES, dont nous n'avions même pas entendu parler...Bien sûr, alors que le soleil commençait à se cacher, nous n'hésitons pas et...en route pour cet inconnu !

     

                        Bon, si le village "moderne" ressemblait à tous les villages de la région, elle nous prévient que ce qui est à voir, est le village médiéval...Et là...nous manquons de voix, nous nous trouvons transportés des siècles en arrière. Nous n'étions plus au 20ème siècle, mais au 15ème ou 16ème ! Nous nous sommes promenés dans toutes ces ruelles, entre "chiens et loups" ce qui rendait l'émotion encore plus forte !

                         Comment vous décrire ce lieu ? Moi, je croyais voir, à chaque coin de rue, un Mousquetaire du Roi descendre de cheval pour aller à l'auberge ! Aucun câble téléphonique ou électrique apparent dans ces ruelles...On voyait des soubrettes, en habits d'époque, porter des cruches d'eau ou de vin...

     

                          Quels souvenirs...quelle beauté...Un petit copié/collé pris sur Wikipédia vous donnera envie de vous rendre dans ce paradis ancien, sans voiture bien entendu !

                       

    Pérouges

                       "Pérouges est commune française du département de l'Ain, située à 36 kilomètres au nord-est de Lyon. La cité médiévale qui constitue le Vieux Pérouges est juchée sur un mamelon de la Côtière.

    La cité médiévale est classée parmi les Plus Beaux Villages de France1 et en fait un des lieux les plus touristiques du département. C'est une ancienne cité de tisserands, dont la double enceinte de remparts a pu être restaurée. L'architecture interne est typique de l'époque du Moyen Âge avec des demeures datant XVe et XVIe siècles, mais également des rues en galets et une église fortifiée."

     

     

    Hostellerie de Pérouges ( parmi tant d'autres maisons d'époque)....
                                                                                  
                                                            Bonne Visite !            
                                                                                 





                       

     


    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                     Garder le moral....

     

                        Cette rentrée, non pas scolaire, mais celle des adultes, semble démarrer sous un mauvais signe ! Dès qu'on allume la télévision ou le poste radio, les nouvelles qui sont diffusées vous "font froid dans le dos" !

     

                         En France, celle qu'on appelait la "Doulce France", on se tue à qui mieux mieux ! Règlements de comptes, Assassinat d'une famille en vacances sur notre sol...et quelques meurtres par-ci par là, dont on parle moins mais qui existent ! Sans compter les nouvelles politiques qui reprennent le dessus, après quelques semaines de vacances...Tout, on a droit à tout pour que notre moral vire au noir !Des tarifs EDF/GDF qui vont peut-être changer suivant une progression qui m'échappe, aux tarifs de l'alimentation qui ont changé suivant une progression qui n'a échappée à personne !

     

                          Nous entrons dans l'automne, les feuilles d'impôts tombent et vont continuer de tomber....Est-ce cela qu'on appelle la chute des feuilles ? Mauvaise période....Voir avec des lunettes dont les verres seraient bleus ou roses, serait peut-être une solution pour revigorer notre moral ?

     

                          Mais non, ce qu'il faut c'est retrouver un peu d'optimisme, avec ou sans lunettes bleues et roses...et surtout, se "secouer" ! Appliquer la méthode COUE : "tout va bien, tout va bien"...Oui mais voilà, ce qu'il faut, c'est y croire et c'est ça le plus difficile . Allez, un peu de courage....des promesses sont dans l'air....

     

                        

    Google Bookmarks

    6 commentaires
  •                     Un petit fait de société ?...

     

                         Que de questions je me pose depuis quelques jours ! Ayant besoin d'une aide ménagère et les diverses associations ou entreprises d'"Aide à la Personne" que j'ai contactées et utilisées (!) ne répondant absolument pas à mes besoins, je me suis décidée à passer une petite annonce pour trouver la personne que j'aurais moi-même choisie et qui me conviendrait, et ce en utilisant les chèques emploi-service.

     

                          Et j'ai été étonnée, tout d'abord du nombre de coups de téléphone reçus et aussi de l'âge de mes correspondantes...45/55 ans (une seule avait 25 ans). J'ai même reçu (ou répondu à) des personnes déjà en retraite, mais dont la retraite était très insuffisante et permettait tout juste de vivre...Si les revenus n'augmentent pas et que la vie augmente, c'est bien certain...le pouvoir d'achat diminue ! Le calcul est simple...CQFD (formule que j'ai conservée de l'école où pourtant je n'étais pas une "forte en maths" !) . C'est la logique pure. Pour les personnes de 45/55 ans et même un peu plus parfois, elles voient approcher l'âge de la retraite avec crainte et cherchent à augmenter leurs revenus actuels....Donc, pour toutes ces personnes, il s'agit d'un revenu complémentaire, soit qu'elles ne soient pas très bien rémunérées, soit qu'elles n'aient qu'un travail à temps partiel, ce qui arrive de plus en plus souvent...Soit...que les cotisations qu'elles ont versées toute leur vie de travail et qui devaient leur assurer une vieillesse tranquille, aient fondu comme neige au soleil ! Quelle que soit la raison, celà me rend triste...ça devient vraiment compliqué de "devenir vieux"...L'espérance de vie augmente, ça pourrait être très beau...oui mais, comment faire pour vivre ?

     

                           Si j'ai, comme tous ceux de ma génération, connu des jours difficiles par suite de la guerre et de...l'après-guerre pas toujours drôle, je vais vous faire une confidence :


                           "Je suis drôlement contente d'être née en...1922 !". Mais je suis "drôlement fâchée" de constater que la vie actuelle et des générations qui vont suivre,  ne soit pas plus sécurisée...Et pourtant, nous sommes abreuvés de belles paroles ! Le "social", voilà un bien grand mot pour de si petits effets !

     

                           

                          

                          

     

     

     

    Google Bookmarks

    12 commentaires