•                      Dévouement et recherche...

     

                          Depuis hier dans la soirée, cette grande manifestation est en marche pour la vingt-cinquième année...Des personnes dévouées inconnues pour la plupart, aidées de célébrités, oeuvrent pour recueillir des fonds qui seront utilisés par nos chercheurs, avec l'espoir pour eux de découvrir des traitements à des maladies dont on ne connaît pas toujours l'origine....Ces chercheurs courageux qui sont peut-être de temps en temps découragés lorsque leurs travaux n'aboutissent pas comme ils le désirent ?

     

                           Faire de la recherche...Quel beau rôle, ingrat souvent....Mais qui réjouit toute une équipe à la moindre petite étincelle qui jaillit pour signaler que la voie est bonne et qu'il faut "s'accrocher"...Je me les représente ainsi ces chercheurs qui ne sont pas certains de devenir riches et d'obtenir la notoriété ! Mais quel bonheur ce doit être de se dire "qu'on a participé" à des découvertes importantes pour le futur.

     

                            Je regardais cette émission à la télévision vers midi et j'ai été émue par un jeune garçon en fauteuil qui parlait de sa vie sans récrimination...Il était joyeux ce jeune et je crois qu'il avait un grand espoir. Un brave chien labrador l'accompagnait pour lui rendre tous les petits services nécessaires. Ce garçon expliquait que ce chien, bien dressé, lui avait changé la vie. Il avait un compagnon dont le regard en disait long sur son affection envers cet enfant qui aurait dû être en âge de courir et sauter avec ses copains...Un autre ami l'accompagnait, pas un compagnon d'infortune..Non, un jeune de 13/14 ans ? Ils avaient tout simplement sympathisé depuis plusieurs années...Une amitié profonde les liait ...

     

                             Quand on voit de tels dévouements, de volonté de trouver, on ne peut qu'être réconcilié avec le genre humain dont certains membres s'entourent d'égoïsme et de profits pour eux-mêmes...Penser aux autres, c'est un beau sujet de réflexion pour chacun de nous. Le désintéressement, ça existe...

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                      Quand la publicité était de la "réclame"...

     

                          Nous "croulons" sous toutes sortes de publicités...A la radio, à la télévision, dans nos boîtes aux lettres (ah ce tri que nous devons faire parfois !), dans les supermarchés, et...dans les boîtes mail d'Internet ! Il y en a pour tous les goûts - encore faut-il les aimer - et nous trouvons ça énervant. Pas vous ? moi si ! Si certaines publicités sont amusantes et spirituelles (mais si, ça peut exister...), d'autres sont absolument nulles et très souvent sans rapport avec le produit vanté...Mais c'est ainsi, nous subissons...

     

                           Quand j'étais jeune (je trouve que je dis ça de plus en plus !), s'il n'y avait pas de "publicité", il y avait des "réclames" ! Et ça y ressemblait terriblement, ne serait-ce que par le but visé : nous faire acheter un produit, le meilleur en principe (!), et même parfois le moins cher du marché ! On y croyait ou on n'y croyait pas....Je revois ces anciennes affiches colorées, vantant qui le chocolat Meunier avec sa petite fille jouant au ballon contre un mur, qui le savon Cadum avec son magnifique bébé souriant....et bien d'autres produits...Les vins Nicolas avec l'image de "Nectar et Glouglou livreurs", le grand et le petit qui vous livraient des bouteilles tenues en éventail dans chaque main....On s'en amusait, les enfants adoraient voir ces images très souvent réalisées par des artistes de talent...Quand la TSF a fait son apparition dans les foyers, les réclames "parlantes" sont arrivées également ! Je me souviens de "Pour 19 francs, pour 19 francs seulement, vous aurez chez Toutfait la robe qu'il vous plaît"...sur l'air de ?...je ne me souviens plus ! "Un meuble signé Lévitan est garanti pour longtemps"... On sentait un brin de poésie, puisque les rimes étaient respectées...enfin....rimes à 4 sous, mais rimes quand même !

     

                             Et quand à PARIS on prenait le métro, entre deux stations, on ne perdait pas de temps ! Du départ d'une station avec DUBO...à la moitié du chemin avec DUBON....et l'arrivée à la station suivante avec DUBONNET, les enfants faisaient leur page de lecture....A l'époque, on ne nous disait pas que ce n'était pas bon pour la santé (un verre ça va, deux verres "bonjour les dégâts" )....Il y avait aussi les produits d'entretien...le NAB qui vous récurait les casseroles en un temps record (à la condition de frotter), le Zébracier qui astiquait votre cuisinière et la rendait tellement brillante...Je me souviens même avoir assisté au théâtre de l'Empire je crois, à une matinée organisée par Jean NOHAIN, pour les enfants bien sûr, aux frais de Zébraline et Zébracier !...Spectable féérique pour les enfants ! La Compagnie d'Electricité, devenue EDF, organisait aussi des séances de cinéma pour les enfants des écoles. J'y avais vu deux films avec NOEL-NOEL ..."Adémaï aviateur" et Adémaï bandit d'honneur"....Réclames de ma jeunesse, vous étiez très correctes et pouviez être vues par tous, petits et grands....La publicité a changé tout ça...

     

                              Souvenirs "d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître"...et ceux de moins de soixante ans non plus peut-être! C'était du temps de la T.S.F....

     

                             

     

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                      Une âme d'enfant...

     

                         C'est vraiment ce que je voudrais garder ou plus exactement ... retrouver ! Quand j'entends les nouvelles à la radio, à la télévision...je me dis que j'étais vraiment heureuse quand j'étais enfant ! Un peu inconsciente peut-être, je me laissais vivre tout tranquillement...Les soucis ? ils n'étaient pas pour moi...Je continuais mon "petit bonhomme de chemin", bercée sans doute par la chanson de Maurice Chevalier "Dans la vie faut pas s'en faire...".Et je ne m'en faisais pas beaucoup, ce que mes parents me reprochaient un peu...

                         Et puis, les années ont passé, la guerre est arrivée et avec elle bien des soucis et des peines. Le temps de l'insouciance était terminé.

     

                         Maintenant, au fil des années et il y en a pas mal...je prends la vie au sérieux et suis plutôt devenue anxieuse. J'ai perdu cette âme d'enfant que je regrette tant ! Comme je voudrais pouvoir me dire que tout va bien, que tout s'arrangera pour le bonheur de tous les habitants de la terre ! Mais ce n'est qu'un rêve...On nous parle de crise, de pauvres, de gens sans emploi, de grèves,de conflits un peu partout dans le monde, de changement de climat, de sécheresse, de...de...de...sans compter les "affaires" politiques et politico-sexuelles....Mais dans quel monde vivons-nous ? Innocente toujours, j'avais pensé que la guerre de 1939/1945 aurait servi de leçon au monde entier ...Pas du tout !

     

                          Puisque nous ne sommes que le 1er décembre, et qu'il est encore temps de faire une lettre au Père Noël, je lui demande instamment de me rendre mon âme d'enfant...Il n'a qu'à la déposer à La Poste, un facteur se chargera bien de me l'apporter...Ah non, j'oubliais, il me fera descendre mes deux étages pour que j'aille la chercher moi-même ! Les temps ont changé que voulez-vous ? Il m'arrive encore de me croire "jadis"....


    Google Bookmarks

    8 commentaires