•                                           Il est parti...

     

                         Ce grand amuseur, chansonnier, acteur, auteur, cinéaste...Robert LAMOUREUX qui a fait le bonheur de plusieurs générations vient de nous quitter. Je me souviens l'avoir vu en 1954 je crois, lors d'une fête en plein air, à JUVISY, dans le Parc de la Mairie....C'était à l'occasion du 14 juillet...Son allure de grand jeune homme poussé trop vite, sa verve, tout avait contribué à la réussite de cette fête... On avait l'impression qu'il improvisait en s'adressant aux spectateurs, et tout le monde riait, même ceux qui étaient pris pour cible !

     

                          Quel esprit ! c'était l'esprit chansonnier, comique, jamais méchant...Il avait une façon de nous faire vivre les péripéties de sa vie inventée avec "Papa, maman, la bonne et...lui"...

     

                           La semaine dernière, c'était Jean Amadou qui tirait sa révérence. A chaque disparition, il me semble que c'est une petite partie de mes souvenirs qui s'en va...Souvenirs d'une époque où on savait encore rire sainement, où les amuseurs vous égratignaient en douceur, juste pour amener sourires et rires dans notre vie.

     

                           Tout ce que vous disiez Robert LAMOUREUX,"c'était simple, mais il fallait y penser" ! ça faisait mouche à chaque fois...C'était du grand art, et les "chutes" tant attendues ravissaient tout le monde...

     

                            Nous avions tellement besoin de rire lorsque vous avez débuté, après ces années que nous venions de passer...Merci à vous...

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                     Décidément, ce n'est pas la première fois que cela arrive avec OB ! Je m'aperçois que, si on veut laisser un commentaire notamment sur mon article d'hier, il faut avoir beaucoup de patience et "une tête chercheuse" !

     

                        Ce qu'il faut ? simple me direz-vous ! il suffit de "dérouler" la page jusqu'en bas ! après un grand blanc qui contiendrait au moins deux autres articles, vous y serez ! toutes les mentions y sont (catégorie, nom de l'auteur etc..et la phrase "écrire un commentaire" !).

     

                         OB fait, défait en ce moment, suivant son humeur ? Par exemple, lorsque je veux laisser des commentaires, il faut à nouveau que j'indique tout mon "pedigree" ! un peu lassant....

     

                          Donc, je vous prie de bien vouloir m'excuser..."C'est pas moi, c'est lui !".

     

                           Bon dimanche. Après ma déconvenue d'hier, je vais passer la journée chez mes enfants.

     

                            A bientôt....

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                                   "Le linge sale se lave en famille"....

     

                           Qui doit-on rendre responsables ? Les hôtesses, les stewards, le personnel, la Direction d'AIR FRANCE ? Tous en vérité, le tout composant une véritable famille. Les uns ont des revendications à faire, l'autre une compagnie à diriger. Les uns doivent écouter l'une qui elle, doit être à l'écoute des autres....Or, un dicton dit bien que le linge sale doit se laver en famille ! Ce n'est pas le cas vous concernant, la preuve en est la pagaille de ce jour au sein d'AIR FRANCE.

     

                            Moi, je les attendais mes petits-enfants qui venaient me voir et me présenter leur bébé et ils ont dû rebrousser chemin et repartir chez eux. Tout avait été organisé pour le mieux et leur plus grand confort par d'autres membres de la famille...Ce long "pont de la Toussaint" permettait un voyage pour rejoindre la famille. Et voilà que depuis deux jours, l'incertitude planait... Grève prévue à AIR FRANCE... Téléphone, internet, tout a été employé pour se tenir au courant. Mes petits-enfants se sont présentés ce matin à ROISSY, ils ont pu faire enregistrer leurs bagages (là, ils ont appris que leur avion aurait environ 20 minutes de retard), et ils ont attendu dans la salle d'embarquement, certains de partir...jusqu'à ce qu'une hôtesse vienne avec une liste de nom de personnes qui allaient être "débarquées", les avions étant surchargés par suite des annulations de vols et...d'autres raisons sans doute. Leur nom était sur la liste...Inutile de parlementer, leurs bagages ont été débarqués aussi de la soute...Mais là, complications, le service de gestion des bagages étant tombé en panne, les employés ont tout débarqué...Les voyageurs qui avaient la chance de partir se sont approchés et ont "choisi", en les reconnaissant bien sûr, quels étaient leurs bagages à embarquer ! ceux qui restaient non reconnus par les partants, étant ceux qui appartenaient aux voyageurs débarqués ! Simple non....Mais bien sûr, ceux-ci n'ont pu les récupérer, ils leur seront livrés au plus tard demain paraît-il...Ben voyons ! La poussette de mon arrière-petite-fille se trouve dans le lot...ça manque !

     

                             Et nous voici tous déçus...et peinés... Je les attendais tellement et nous nous faisions une joie de cette visite et de ces quelques jours de vacances. Oh, évidemment, moi je ne suis rien qu'une grand-mère et arrière-grand-mère...Mais combien d'autres personnes auront été déçues et peinées. Est-ce normal ce "Tu peux monter dans l'avion...ah et puis tiens, non, ce sera pour une autre fois, suivant notre bon vouloir..." ? A la Toussaint, beaucoup de monde pour se rendre loin parfois, se recueillir sur la tombe d'un être cher, ou aller voir un parent âgé resté seul....S'arrête-t-on à des bêtises pareilles ? Non, on règle ses histoires de travail avec son patron...Le droit de grève existe et je ne le critique pas, mais pourquoi punir des gens qui eux ne sont pas responsables des dissensions au sein du travail...et ce, au moment de vacances. Pour la direction, ne pouvait-elle négocier avec un peu de bonne volonté ? Je n'accuse personne, je constate....Négocier et prévoir les conséquences de son intransigeance, d'un côté comme de l'autre...d'autant plus que dans le cas d'AIR FRANCE et de ses employés, je me demande si l'argent de tous les contribuables ne contribue pas à leurs salaires et revenus....?

     

                               Je suis triste, je ne peux le nier et je n'aime pas être déçue...Alors, je suis désolée, mais employés et direction de notre compagnie Nationale,

     

                                J'ai honte pour vous !

     

                              

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Google Bookmarks

    20 commentaires
  •                      C'est le moment !

     

                         Ces jours-ci, les tombes de nos disparus vont se couvrir de ces fleurs si répandues et si jolies : les chrysanthèmes...Chez nous, nous en avons fait des fleurs de cimetières, qu'ils soient "échevelés", ou en petits bouquets bien sages, blancs, jaunes ou mordorés, nous les déposons avec ferveur comme gage de pensée fidèle sur la dernière demeure de ceux qui nous ont quittés. Tradition ? oui sans doute pour une part, mais surtout commémoration...

     

                          Il n'est pas besoin de ce jour du 1er novembre et surtout du 2 novembre, pour se souvenir...Nos disparus ? ils sont dans nos coeurs et dans notre esprit...Chaque jour, un "petit quelque chose" nous en fait souvenir : phrase familière, objet, un air de musique...que sais-je encore ? Partis, ils restent présents...On raconte leur vie, leur histoire et chacun croit les connaître ou les avoir connus.

     

                           Ils sont très beaux les chrysanthèmes...Je ne sais d'où vient cette tradition de les mettre dans les cimetières ? Je sais que dans certains pays, le Japon par exemple, ils sont fleurs de bonheur. Alors, admirons-les pour ce qu'ils sont, élégants ou simples, et pour ce qu'ils représentent dans chaque pays. Ce sont des fleurs tout simplement.

     

                          

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                      En cette année 1933...

     

                         Je viens de consulter le programme de la télévision de ce soir...Il y en a un qui retient mon attention, parce que, malheureusement j'ai vécu l'époque de la montée du nazisme... Moi, à ce moment, je venais d'avoir 10 ans et si je ne m'intéressais pas trop à ce qui se passait, je n'étais pas sourde ! Et mes parents, famille, amis, parlaient et faisaient part de leur inquiétude...Il faut bien reconnaître que cet Hitler, avec ses théories, n'emballait personne hormis un grand nombre d'allemands...Mon père était soucieux comme beaucoup d'hommes qui sortaient à peine de la Grande Guerre...Hitler ne pouvait amener que la guerre, prévisions justes d'ailleurs !

     

                          De gré ou de force, grandes personnes, enfants parlaient de cet homme. Début de l'année 1933, je suis emmenée dans une clinique, une péritonite ayant cru bon de venir assombrir mon avenir !!! J'avais dans ma chambre une petite fille de mon âge à peu près...le vrai "titi parisien" ! elle n'avait pas sa langue dans sa poche, mais elle était adorable et me faisait rire ! Un jour, alors que mon père était venu me rendre visite, ma petite voisine lui dit "Monsieur, dites 10 fois de suite, très vite : Hitler au pouvoir, c'est la guerre". Mon père qui adorait les enfants, s'exécute et à la fin, il s'entend dire par la petite "Alors, fermez votre bouche et on aura la paix. Vous savez, je dis la bouche parce que c'est vous, mais d'habitude ce n'est pas ce qu'on dit "!!! Il était tout de même rare qu'un enfant parle ainsi à mon père...ce n'était pas le genre ! Mais il a ri de bon coeur et en plus, comme c'était ce qu'il pensait pour l'arrivée d'Hitler...il était ravi !

     

                            On en parlait déjà avant 1933 et ça n'a fait qu'empirer ! Quel mal cet homme a fait ... Il ne faudra jamais l'oublier et quand je pense qu'il y a des nostalgiques de cette période qu'ils n'ont pas vécue, je crois bien que j'ai un peu peur....

     

                            


    Google Bookmarks

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires