• IMG_7020.jpg

     

                             "Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction"... (SAINT-EXUPERY).

     

                             J'ai eu le plaisir de recevoir hier quelques photos de Bretagne, prises dans un petit bourg, lors du Pardon de la Saint-Jean... Toutes sont très bien, mais je ne sais pourquoi, en voyant la photo de ce jeune couple, cette phrase de SAINT-EXUPERY m'est revenue immédiatement à l'esprit....

     

                             Regarder dans la même direction, tout au long de la vie commune, ce n'est pas toujours facile, mais combien agréable...Malgré une jeunesse différente, une éducation différente, on peut arriver à s'entendre et à se diriger vers un but commun...vivre à deux une vie que l'on a désirée, construire une famille et conjuguer tous ses efforts pour mener cette vie  au mieux...C'est alors une réussite, malgré toutes les embûches, les difficultés, les contrariétés, les peines.... Mais surtout grâce aux joies qui s'invitent aussi tout au long de cette vie, naissance des enfants, petits-enfants et de plus en plus, arrières-petits-enfants (c'est que nous vivons plus vieux que nos parents maintenant !).

     

                              Je ne connais pas du tout le jeune couple de la photo, mais j'ai été vraiment attirée par leur regard à chacun...regard clair et joyeux,

    tourné vers un seul point...Je pense vraiment que c'est ça "aimer"...

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                         

     

     

     

     

     

     

                           Quand on est un chien.....

     

     

     

    IMG_0004.jpg

     

                            Dur, dur, d'être un chien bien élevé ! On en a des expériences à faire et des trucs à apprendre ! Les humains ne se rendent pas compte....Il nous faut retenir tout d'abord qu'il est indispensable d'être propre dans la maison de nos maîtres....qu'on ne mordille pas les pieds des chaises et des fauteuils (ça, je l'avais fait quand j'étais encore très jeune...). Une petite tape sur les fesses est vite attrapée, et vous entendez un "Non, pas ça" qui vous ferait rentrer sous terre....Non pas ça ! je l'ai entendue souvent cette petite phrase si brève mais si impérative ! Manger sa laisse en cuir, alors que c'est si bon, ça ne se fait pas non plus .... Ce qu'il faut, c'est obéir et surtout, aimer ses maîtres ! Alors, ça, c'était le plus facile...

     

                             Moi, je les aimais de tout mon coeur de chien, malgré ces "Non pas ça"...Et eux m'aimaient beaucoup. Mais, j'étais un bon gros toutou obéissant et je voulais faire plaisir. Et j'obéissais aussi aux petits-enfants, tous si gentils et qui m'aimaient comme si j'avais été leur frère ! J'étais leur copain de jeux et nous étions tellement heureux de nous retrouver à toutes les vacances...

     

                              "Une vie de chien"...C'est une expression que les humains emploient souvent quand ils trouvent la vie un peu difficile ! Pour moi, ma vie de chien a été belle...je n'avais qu'à me laisser vivre ! mes promenades et mes repas étaient assurés, mes distractions aussi....Je sais qu'il y a des chiens moins heureux, que leurs maîtres abandonnent sur la route pour ne pas les emmener en vacances...Quelle horreur ! Un chien n'abandonne jamais son maître, même quand il prend des coups (si, si, ça existe...).

     

                               Pour vous tous sur terre, c'est la période des vacances...Alors, pensez à nous....ne nous abandonnez pas ! Nous ne le méritons pas....




    Google Bookmarks

    14 commentaires
  •                      C'était jadis....

     

                         Quand nos yeux et nos oreilles n'étaient pas habitués ! Je me souviens, alors qu'on parle beaucoup du bac et de ses résultats depuis un petit moment, de cette année 1937...Mon frère passait sa première partie de bac et il avait reçu une carte postale d'un ami, sur laquelle il y avait seulement écrit, outre la signature de l'expéditeur : "M.... 13"...vous savez, ce mot rendu célèbre par Cambronne et à la puissance 13 en plus ! C'était destiné à lui porter chance ! Oui, mais voilà... Nous avions un brave facteur qui n'avait pas apprécié du tout et s'en était pris à ma mère ! Pour lui, c'était honteux d'écrire des choses semblables et de les faire porter par le facteur !!!Il se sentait atteint dans sa dignité...le pauvre. Et il avait toujours pensé que nous étions des jeunes bien élevés...mais ce n'était pas le cas !!!

     

                            Mes parents ont ri, d'autant plus que mon frère a été reçu (ça n'avait sans doute rien à voir....) s'il suffisait de ce petit mot devenu tellement quelconque maintenant, les résultats du bac seraient "surévalués"...120% de reçus !!!

     

                            Ce pauvre facteur si "pudibond" n'est sûrement plus de ce monde...heureusement pour lui. Que dirait-il maintenant où l'habitude est donnée d'appeler un chat un chat, de parler et d'écrire sur le sexe et ses dérivés, de regarder ce qu'on nous passe à la télé et de survoler Internet et tout ce qui s'y trouve....Il en aurait une attaque d'apoplexie (ancien terme !!!) et tomberait raide sur le champ ! Lui se contentait de boire comme une éponge, de faire sa tournée en zigzaguant, mais de toujours distribuer les lettres à temps et sans aucune erreur !

     

                             Les temps ont changé...le courrier arrive quand il veut, les facteurs ne s'offusquent plus de ce qu'ils peuvent être amenés à lire, et le mot ce Cambronne est devenu si anodin qu'il passe inaperçu ! On a fait beaucoup mieux depuis ... ou moins bien ?

     

                          

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                     Pour changer un peu....

     

                        Je réfléchis tellement depuis deux jours que ma pauvre tête est endolorie. Evoluer dans la boue...ce n'est pas bon pour la santé ! Et je me souviens d'un temps où les maux de tête étaient mes compagnons très fidèles... Migraines venant on ne savait d'où, qui m'obligeaient à me coucher, dans le noir....

     

                         Mes enfants avaient l'habitude de me voir ainsi, tout comme leur papa...Tout le monde prenait un air désolé, ce qui n'améliorait en rien mon état ! Un jour, mon petit Philippe rentre de l'école et me trouve...au lit. Il me dit très gentiment "tu es malade maman ? tu as très mal ?" Ah oui, il était très désolé et ennuyé...Il quitte ma chambre sur la pointe des pieds et, se ravisant, revient vers mon lit...Le plus doucement possible, il pose cette question qui devait bien le tracasser "Tu as pu nous faire à manger ? "...A ma réponse affirmative, il se redresse et dit assez fort "ah ben tant mieux" ! Et il repart d'un pied léger ....

     

                          C'était un enfant sensible, mais je suppose qu'il devait être tiraillé par la faim, et ça...c'est sérieux ! Il m'avait également dit un jour "Tu peux rester malade si tu veux, Papa nous fait des oeufs avec des pommes de terre et c'est très bon !" J'étais prévenue, moi qui me croyais indispensable !!!

     

                           Tout ça était dit si gentiment, sans arrières-pensées...paroles d'enfant. C'est bon de se retremper dans l'enfance....

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                      Pourquoi ?

     

                         Dans la vie, il faut toujours réfléchir avant d'agir...C'est plus prudent pour éviter les catastrophes ou les désagréments....Oui mais, a-t-on vraiment besoin de huit années pour ça ? Serais-je restée si "enfant" qui aime les explications simplistes ? Innocente je suis, innocente je resterai...Innocente voulant dire un peu "nunuche" sans doute !

     

                         Je suis tracassée par cette histoire de viol arrivée il y a huit ans d'après ce qui est dit. Patience, la victime déposera plainte, mais quand le moment sera venu...Et il est venu sans doute...Frapper un homme à terre, c'est de bonne guerre...C'est l'instant, c'est le moment semble-t-il...Alors que DSK (pour ne pas le nommer !) semble sortir la tête de cette boue dans laquelle il pataugeait depuis bientôt deux mois, une voix s'élève et un doigt se pointe ... "Moi, il m'a agressée il y a 8 ans, mais à l'époque, ma maman ne voulait pas que je porte plainte...J'étais déjà majeure et ce depuis plusieurs années, mais on doit toujours obéir à sa maman, surtout lorsque celle-ci fait de la politique...Et il se trouve que je ne peux plus supporter cela...Donc, j'ai décidé de porter plainte contre cet homme...."

     

                           On peut se poser beaucoup de questions...ce que je fais. Moi, on m'a appris l'honneur entre autres choses...On m'a dit qu'on ne frappait pas un homme à terre, qu'on ne tirait pas sur un adversaire, dans le dos...en un mot, qu'il y avait une qualité qui s'appelait la "décence", une autre s'appelant "courage". Il y a aussi l'honnêteté, même à notre époque.

     

                            Oh, je reconnais que cette affaire est glauque...Saurons-nous un jour si complot il y a eu ? C'est tellement malsain qu'il serait peut-être préférable de ne pas trop chercher à savoir... Et la maman dans tout ça ? Pourquoi pousse-t-elle sa fille maintenant à réagir ? Le moment doit être propice !Il faut savoir utiliser les "bons moments"....ou ceux qu'on considère comme tels....

     

                             Horrible cette période pré-électorale ! Un lien ? pensez-vous ! personne n'oserait !

     

                            

     


    Google Bookmarks

    10 commentaires