•                      C'était jadis !

     

                         J'avais des parents aimants, mais...On ne pouvait pas tout faire. Il y avait ce qui était permis et ce qui était défendu ! Normal, ça fait partie de l'éducation...Et nous devions faire attention à nos vêtements qui devaient avoir une certaine "espérance de vie"...

     

                          Je devais avoir environ 8 ans...je me revois vers 16h.30 dans la cour de l'école, attendant ma mère...Que faire en attendant ? le pitre bien sûr, histoire d'amuser les copines surtout quand on n'est pas une enfant de tout repos. Une de mes chaussures à brides et boutons, venait de perdre ce fameux bouton, et la chaussure avait des envies d'évasion ! Tiens, voilà un jeu...Je m'aperçois que je pouvais lancer la chaussure le plus haut possible, en m'y prenant bien ! Et v'lan, avec un peu d'élan ma chaussure était partie pour atteindre au moins le ciel !!! Admiration des filles (il ne nous fallait pas grand-chose...) Et v'lan !!! je reçois une gifle arrivant par derrière moi...Plus personne ne riait...je me retourne et me trouve nez à nez avec ma mère...j'avais oublié qu'elle avait rendez-vous avec mon institutrice et qu'elle pénétrerait donc dans la cour....Je n'avais rien vu venir, je n'avais pas été prévenue...et j'étais honteuse ! Et bien sûr, je pensais aux suites ! On en parlait à mon père, là c'était plus grave...et même s'il ne sévissait pas, la punition ayant déjà été donnée, il y avait une leçon de morale à la clé !

     

                             Quand je repense à des petites histoires de ce genre, je me dis qu'à l'époque actuelle, on parlerait de "mauvais traitements à enfants" ! Les parents étaient sévères peut-être, mais absolument pas des bourreaux d'enfants ! On nous habituait à respecter tout et tout le monde....Chacun avait son truc : ma mère nous promettait des gifles qu'en principe elle ne donnait pas...Mon père ne promettait rien, mais agissait en distribuant des punitions (les verbes surtout, c'était sa spécialité...). Mais comme nous étions heureux !

     

                              C'est de l'histoire ancienne !

     

                        

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                      Des nouvelles si tristes...

     

                         Les actualités ces jours-ci sont horribles concernant notamment les jeunes : élève de 13 ans qui trouve la mort, battue par le frère d'une de ses camarades de lycée, pour une histoire "d'amour" ... Jeune fille de 17 ans qui trouve la mort en allant faire son jogging habituel...Mais où va notre jeunesse ? quel est son avenir ? la peur ? A un âge où tout l'avenir est devant soi....Oh bien sûr, les aînés ne donnent pas l'exemple...Cela va des attaques diverses, verbales ou physiques aux agressions sexuelles qui sembleraient avoir été constatées avec beaucoup de bonhomie depuis un certain temps ! Ce n'est pas grave de ne pas respecter les femmes sans doute ? ça fait partie du jeu de la vie ? J'ai du mal à l'admettre...

     

                          Il y a quelques jours, je parlais sur ce blog des petites "lolitas" que des mamans (!!!) poussent sur le devant de la scène...On leur apprend à devenir un objet de convoitise...Faut-il s'étonner si elles "tombent amoureuses" dès la maternelle ? Et qu'elles soient le point de départ de bagarres...les chiens se disputent bien pour des chiennes....Je n'excuse et n'accuse personne, mais je crois que si on inculquait aux enfants le respect de l'autre, nous n'en serions pas là....Les responsables ? mais ce sont les adultes...Manque de moralité, manque de morale à la maison et à l'école...Tiens, à ce propos, j'ai lu ce matin que dès la rentrée prochaine, on verra le retour de la morale à l'école primaire ! Ben, c'est pas trop tôt ! Ce siècle vit mal...on ne peut pas tout laisser aller..."Il est interdit d'interdire" ? et après......

     

                            Tous ces faits divers me retournent et je réfléchis beaucoup à ma jeunesse, à mon adolescence qui a été "bousculée" par suite de la guerre et de tout ce que nous subissions. J'en arrive à penser que ma "jeunesse de guerre" a été meilleure que la jeunesse que nous imposons à cette jeunesse actuelle que je n'arrive pas à rendre responsable entièrement de tous ses maux...Notre jeunesse est en danger moral et ça, c'est grave...Que faire, si ce n'est reprendre en mains l'éducation familiale et l'éducation scolaire...Il y a beaucoup de travail...Mais avec du bon sens, de l'amour pour tous ces jeunes, de la fermeté, de la bonne volonté et...du courage on doit pouvoir y arriver ! Il n'est que temps...

     

                           

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                     On m'a dit que....

     

                         Il paraît que...Aucune certitude dans ces mots...Sauf si par orgueil, on raconte des faits "arrangés", histoire de se faire valoir un peu ! Il est peut-être agréable de raconter qu'on a connu telle ou telle personne, mais attention, encore faut-il que l'une ou l'autre ait vécu à votre époque !

     

                         Raconter ce qu'on a vu, connu, vécu...bon, c'est intéressant...Mais raconter ce qu'on a lu dans des journaux ou des livres en voulant faire croire qu'on l'a vécu soi-même, c'est de l'orgueil mal placé....J'ai lu aujourd'hui un commentaire  émanant d'un homme qui a tout vu, tout connu,tout vécu surtout, sautant allègrement d'une époque à une autre et avec des certitudes admirables ! Je pense qu'il s'agit d'un homme qui lit beaucoup et qu'il y a peut-être un petit fond de vérité dans ce qu'il dit...mais s'il a bien connu l'une des personnes citées, il ne peut avoir bien connu l'autre...Celui qui a connu De Gaulle ne peut avoir connu Napoléon !

     

                         Cette façon de faire m'agace prodigieusement. Dans la vie, il faut savoir rester humble et avoir connu des personnages célèbres ne vous grandit pas spécialement aux yeux des autres ! Si on pouvait "rester soi-même" et se contenter de briller par son honnêté, sa conscience, sa bonté et son humilité...."Moi je sais..." Comme disait mon père, citant je ne sais plus qui "Je sais que je ne sais rien..."

     

                          C'était un petit mouvement d'humeur...mais qui soulage !

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                     Bonne fête....

     

                        Oui bonne fête à tous les papas ou à ceux qui vont l'être....Et une pensée émue à tous ceux qui nous ont quittés et qui sont quand même si présents. Nous ne les oublions pas, ils vivent dans notre mémoire...

     

                         Je trouve qu'il est juste de rendre hommage aux papas puisque maintenant, très souvent, ils s'investissent comme les mamans. Ce sont des "mamans-bis".

     

                         Je souhaite une bonne journée à tous.

     

                        

     

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                                         Pitié pour leur enfance....

     

                        A l'époque où les enfants étaient...des enfants ! Avec leur joie de vivre, leur innocence, ils étaient heureux. Pourquoi cherche-t-on à leur "voler" cet épisode de leur jeune vie ? Leur enfance ils en ont besoin pour construire leur vie future, cette vie qui est faite de soucis de tous ordres, mais de beaucoup de joies et de bonheur, le tout constituant leur réserve de souvenirs...Très attachée à mes souvenirs d'enfance, même avec des parents aimants mais sévères, je regrette toujours que les personnes de ma génération n'aient pas eu de "jeunesse"...Notre adolescence a été zappée en grande partie, à cela une bonne raison : il y avait la guerre...Nos souvenirs de cette époque ne sont pas des souvenirs agréables....mais nous ne pouvions faire autrement et nos parents se sont dévoués alors pour nous faire accepter cette vie si peu en rapport avec notre âge.

     

                         Et voilà que des mamans (puisque telle semble être leur qualité), poussent leur progéniture à devenir femmes avant l'âge ! Elles deviendront séductrices...et après ? Mais, ce n'est pas de leur âge ! Une petite fille c'est doux, c'est tendre, ça reste un peu bébé...Que vont en retirer les mamans ? "L'honneur" de voir leur fille sur un podium ? ou plus exactement la honte ? Veulent-elles se débarrasser si vite d'une fille qui les encombre peut-être ? On voit bien des mamans vouloir vivre et s'habiller comme leur fille adolescente, par refus de vieillir....

     

                          S'il vous plaît, pitié pour l'enfance ! N'en faites pas des "têtes à maquiller"; les petits ont la fraîcheur de la jeunesse...Je n'aime pas voir un regard un peu "osé" ou "impur" chez un enfant. Ne leur apprenez pas ça ! La vie s'en chargera bien assez tôt...

     

                           La jeunesse (et même la prime jeunesse) est en danger. Est-ce le rôle d'une mère de la mettre en danger ? Envoyez promener tous les maquillages et autres artifices destinés aux enfants...

     

                           Une petite anecdote : lorsque j'étais enfant, j'avais un beau poupon en celluloïd qui ressemblait à un bébé. Je l'adorais. Mon grand-père m'a acheté pour Noël une magnifique poupée, bras et jambes articulés, sourire bordé de rouge à lèvres, sourcils bien dessinés, cheveux bien frisés, en un mot, la vraie Lolita actuelle ! Je n'ai jamais pu jouer avec cette poupée trouvant qu'elle ne faisait pas vraie ! Je la mettais "en décoration" sur mon lit et rejouais toujours avec mon ancien poupon....C'était un vrai bébé ....

     

                            Et si un jour, les petites filles rejetaient leur maman pour avoir voulu faire d'elles un objet de luxe ? Quelle tristesse ....

    Google Bookmarks

    12 commentaires