•                     Quel plaisir...

     

                         Journée "sortie" pour moi hier, avec un groupe...Je ne suis pas une habituée des sorties en groupe, mais je ne regrette rien ! C'était fort sympathique, joyeux, amical et - cerise sur le gâteau - le tout agrémenté d'un excellent repas dans un bon restaurant dont le décor et les serveurs (et serveuses) étaient des plus accueillants. Tout était réuni pour passer une très bonne journée.

     

                         Les années étant là, je suis revenue un peu fatiguée, avec l'idée bien arrêtée de ne pas me coucher tard ! Et voilà ! venue éteindre mon ordinateur, j'ai quand même regardé avant si j'avais eu des messages ! ça, c'est une habitude immuable...Messages, commentaires...j'avais de la lecture. Un commentaire surtout de quelqu'un que je connaissais pas, qui disait être allé sur mon blog tout à fait par hasard et qui semblait heureux de ce qu'il y avait trouvé ! Moi, je n'avais plus sommeil tant ce commentaire était gentil...

     

                          Et je me suis dit qu'un petit mot, une phrase, pouvaient faire tant de bien...Ce doit être pour ça que je m'attache tant aux mots...Je dis toujours qu'un simple petit mot peut me faire énormément de plaisir et que parfois, à l'inverse, un petit mot qui semble insignifiant peut me faire beaucoup de mal ! Tout est dans la manière de dire... Ces mots, ces petites phrases peuvent être un réel plaisir et vous donner le moral pour plusieurs jours ! Sensibilité, sensiblerie ? Non, je ne crois pas...C'est le petit geste qui compte ! celui qui vous rend heureux et vous fait voir la vie autrement...Si j'aime donner, j'aime aussi recevoir...Je n'aime pas la flatterie qui manque un peu de franchise...Mais ce mot dit à propos, alors que vous êtes fatiguée et que la fatigue est mauvaise conseillère et vous empêche souvent de dormir (!), quoi de plus revigorant ? J'ai donc très bien dormi en pensant que peut-être j'avais été un peu utile à quelqu'un, en le distrayant de ses soucis....Prétention de ma part ? non, satisfaction !

     

                            Décidément, ce fut une bonne journée.

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                           Les rabais...

     

                         C'est l'instant, c'est le moment ! Si on veut profiter des soldes de tous ordres, il faut se précipiter dans les magasins et peut-être faire des affaires d'or. Moi, je ne peux plus aller dans les magasins, surtout à cette période, mais avec Internet, ce sont les magasins qui veulent venir à moi...J'en reçois des mails de différents endroits, tous plus alléchants les uns que les autres...Remises de 30, 40, 50, voire 70%...Je vais attendre encore quelques jours et j'aurais peut-être la chance de recevoir l'offre du siècle, celle du magasin qui m'annoncera que non seulement je n'aurais rien à payer, mais qu'en plus, je recevrai un chèque ! Soyons sérieuse...il y a bien longtemps que les chèques sont "à envoyer" et non "à recevoir" !

     

                           Quand même, jadis, je profitai quand je le pouvais, de cette période pendant laquelle on fait (?) des économies...Je me souviens notamment qu'un jour, me trouvant à INNO NATION à PARIS (magasin qui n'existe peut-être plus)j'entends par haut-parleur une annonce qui me chatouille agréablement l'oreille :"Pendant 1/4 d'heure, mise en vente de duffle-Coat pour enfants, avec remise de 70%..." Vite, vite, je termine mon ravitaillement en beurre, oeufs, fromage...pour lequel j'étais venue, et me précipite au rayon Confection enfants. Et là, bonheur, je trouve un manteau que j'avais déjà admiré quelques jours avant mais que j'avais ignoré parce que...ça ne semblait pas raisonnable de l'acheter ! manteau qui devait aller parfaitement à mon plus jeune fils....Magnifique ce manteau et à un prix à faire rêver ! Passée vite du rêve à la réalité, je l'achète et le rapporte triomphalement à la maison. Le soir, nous l'offrons à notre bonhomme déjà coquet. Il était tellement heureux que je ne regrettais pas mon achat.

     

                           Quelques jours plus tard, une amie me téléphone, elle-même mère de trois enfants et qui, comme moi, était peut-être parfois "dure à la détente"...Les multiplications par trois, ça vous use une mère ! Et je lui raconte mon achat...J'étais assez fière de moi et surtout très contente...

     

                              Et patatras ! une tornade entre dans la pièce. Je vois alors mon fils arriver et j'entends ce reproche véhément "Alors, maintenant, on m'habille au rabais "....Rabais, occasion, il avait tout mélangé ! Avec ma manie de ne jamais parler devant les enfants...J'ai bien senti que j'aurais dû expliquer, ce que j'ai fait "après". Bon, mon cadeau avait été apprécié quand même...et il était trop beau pour le bouder ! Pauvre maman qui croyait bien faire...

     

                              

     

                             

     

                             

     

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                     Encore jeunes...ils sont déjà vieux !

     

                        Je revoyais dans ma cuisine après déjeuner cette table roulante que mon mari m'avait offerte il y a...47 ans déjà ! c'était pour Noël 1963 ! Je venais de sortir de clinique après une grave opération et j'étais encore très fatiguée. Et cette table a été la bienvenue pour les "allées et venues" de la cuisine à la salle à manger. J'étais si heureuse de ce cadeau qu'un court instant je me suis considérée comme une "nantie" ! Depuis, elle nous a toujours suivis dans nos déménagements assez nombreux ! Je l'utilise encore pour moi seule ! Merci ma table pour tes bons et loyaux services ! Pliée et dépliée en un clin d'oeil, elle se range derrière une porte ! C'était une marque connue à l'époque, qui n'existe certainement plus, "Adap'table".

     

                          C'était encore l'époque bénie de la durée des objets...solides, pratiques...Maintenant, lorsqu'on achète un appareil quelconque, on sait qu'au bout de cinq ans (s'il vous fait tout ce temps), vous n'avez plus qu'à en changer...La Société de consommation est passée par là...ça devient vite trop vieux, c'est obsolète dès le moment où vous le sortez de son emballage ! Mon mari (toujours lui !) m'avait offert en 1956 les robots Marie et Charlotte de chez MOULINEX...Le robot Marie fonctionne encore très bien, après être passé du 125 volts au 250 volts (opération réalisée alors par EDF). Il se trouve maintenant chez mon fils où j'ai eu le plaisir de le rencontrer dernièrement ! ça fait un choc ! 1956/2010...oui, il y a 54ans .... Est-ce que ceux achetés en 2010 seront encore en état de marche en 2064 ? Il y a une dizaine d'années, nous avions acheté une cuisinière électrique...Un jour, panne sèche...Aïe, nous faisons venir un technicien attaché à la maison (réputée !) où nous l'avions achetée. A peine entré dans la cuisine, cet homme de l'art nous dit :"elle a plus de cinq ans...elle est irréparable". Il faut en changer....Refus de la prendre pour réparation...Cinq ans ! est-on vieux au bout de cinq ans ? Heureusement que l'âge est un peu plus reculé pour les humains...j'en tremble quand j'y pense !

     

                           Je me demande si, sans le vouloir, on ne gâcherait pas un peu ? Je répète, sans le vouloir ! On jette, on détruit, on passe à autre chose, quelques modifications excusant cette façon de gaspiller ... Le progrès a bon dos ! Toujours mieux, toujours plus...Pour notre bien ? pas certain ...Nous vivions jadis...j'ai vu nos parents changer de meubles, changer d'appareils, mais de leur propre volonté, pas contraints et forcés, pour le mieux-être. Et les appareils ou meubles anciens "ne sortaient pas de la famille" ! ils étaient vite recyclés et continuaient leur vie d'objets solides...On fabriquait vite et bien...

     

                            Toutes ces réflexions pour une simple table roulante ! oui, mais quels souvenirs !

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                      Tout a une fin...

     IMG 0131

                          Profitant de la présence de mon aide ce matin, c'est avec un petit pincement au coeur que j'ai regardé ma crèche pour la dernière fois.... Jésus, Marie, Joseph, l'âne, le boeuf, les santons, tout ce qui a égayé mon appartement depuis le début de décembre, lui donnant ce petit air de fête qu'on ne trouve que pendant la période de Noël, ont été précieusement emballés et remis dans leur boîte jusqu'à Décembre prochain...Un autre Noël viendra...Présente ou pas, j'admirerai à nouveau cette crèche faite depuis tant d'années...et que j'aurais aimé garder encore un peu "en l'état" quelques jours supplémentaires...Mais il faut bien que je profite des bras et des bonnes volontés que j'ai à ma disposition, au bon moment !

     

                           Je ne suis pas sortie la nuit, je ne sais si les illuminations des rues sont encore là...Jadis, elles restaient tout le mois de janvier, mais...économies obligent...

     

                           Cette période que j'apprécie tant a une fin provisoire...ce n'est que pour quelques mois...Entre deux périodes, on se remémore...Pour l'instant, on en est à la période "des rois", prolongement de Noël...Les galettes odorantes et bien dorées arrivent de plus en plus tôt..On en a vu à Noël...Quand j'étais jeune, on "tirait les rois" le 6 janvier. Je me souviens des galettes faites par ma mère, c'était jour de fête et on guettait qui aurait la fève ou ce petit baigneur blanc qui nous semblait être un objet de luxe !

     

                           Et bien voilà...Tout a une fin, même si elle est provisoire !

     

                           

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  •                                       

                        En tôle ondulée...mais quel tube !

     

                        Ce "la", je l'ai attrapé au vol après déjeuner en tombant sur un téléfilm bien connu, "Louis la Brocante"...Victor Lanoux, alias Louis la Brocante, ne saurait vivre sans sa camionnette Citroën, son "tube", déjà usé, brinquebalant, mais qui lui rendait tant de services. Et moi, je revoyais mon mari "amoureux" également de ce tube qu'il avait pour aller sur les chantiers. Serviable, pratique, obéissant, prêt à tout, cet engin était toujours disponible et ce depuis qu'il lui avait été affecté.

     

                         Combien de fois ai-je entendu cette phrase "bien sûr, avec mon tube, je peux faire ça" ! Il pouvait tout...ou presque ! Élégant ? pas vraiment, mais il n'était pas destiné à un concours d'élégance...Pour ça, une Rolls aurait été plus indiquée. Ce "tube" était en tôle ondulée solide...sa couleur ? grise..Rien de bien excitant ! mais c'était "son"tube, son double...Quand on voyait l'un, on voyait l'autre ! Avant ce tube, il allait sur les chantiers en "tri Vespa"...Quelques années après la guerre, il ne fallait pas être trop exigeant. Et après avoir été mis en retraite pour bons et loyaux services, le tri avait été remplacé par le Tube Citroën, beaucoup plus confortable parait-il ! ça secouait quand même, mais tout était à l'abri à l'intérieur ! Quand par hasard, les horaires des enfants et du mari concordaient à 13 heures, à la question "qui veut que je l'emmène à l'école", il y avait du monde intéressé! ça ressemblait à une récompense....On trouve son bonheur où on peut...

     

                            Quelle bonne idée avaient eue les ingénieurs de chez Citroën, à cette époque d'après guerre où être motorisé pour son plaisir ou son travail était encore un luxe ! ça roulait et c'était ça qui était important ! Vitesse limitée, mais pour transporter ouvriers et matériel dans Paris, on ne va pas à 100 kms à l'heure ! Que des avantages...et si le soir les reins étaient un peu endoloris, le tube n'y était pour rien (!)...

     

                             La fabrication a été arrêtée au début des années 1980 je crois. Je ne sais ce qu'est devenu le "Tube" affecté à mon mari...Peut-être est-il au musée de l'automobile et fait-il rêver des petits garçons...

     

                          

    Google Bookmarks

    8 commentaires