•                     Après la pluie....

     

                        Ce matin je retrouve IMG-copie-1au milieu de mes trésors, cette petite photo datant du mois d'août 1977 ! Yannick avait à peine 3 ans et nous l'avions emmené en Bretagne, à Plougasnou...Que de souvenirs...Depuis un an, ce petit bonhomme qui avait eu un très gros problème de santé,qui avait fait prendre des cheveux blancs à ses grands-parents et avait fait "vieillir" ses jeunes parents, pouvait grâce au Ciel remarcher, mais il y avait encore bien des progrès à faire. ! Donc, nous comptions sur la Bretagne et cet air vivifiant pour le remettre tout à fait d'aplomb...

     

                  Le grand jardin était là, à proximité de la mer et le petit était heureux...Je me souviens de ce matin où l'ayant emmené avec moi jusque chez le boucher, je le laissai trotter devant moi en pensant qu'il faisait des progrès et que tout s'arrangerait bien. Tout à coup, il se met à courir un peu (c'était la première fois depuis un an) et il s'arrête en se retournant vers moi...et j'entends cette petite phrase accompagnée d'un joli rire "t'as vu Magitte, moi y court ".... Oh oui, je voyais et...je n'avais plus de jambes ! Et lui, il était si heureux, il pouvait courir ! tout rentrait dans l'ordre...Après cette peur que nous avions tous supportée, c'était un bonheur...ça se vit, ça ne se décrit pas ! J'y repense bien souvent. Et je me souviens de nos enfants quand le petit avait été hospitalisé, ma fille m'avait téléphoné et m'avait dit "maman, nous avons vieilli de vingt ans"..Et nous, nous étions si loin d'eux alors...

     

                         Ah oui, ce matin d'août 1977 était un matin à part...que cette photo m'a fait revivre.

    Google Bookmarks

    10 commentaires
  •                     Quelle horreur...

     

                         Une jeune fille a disparu à PORNIC...ses proches sont dans l'attente de nouvelles, quelles qu'elles soient....Quelle chose horrible cette incertitude : ne pas savoir...Espérer, désespérer...Pour avoir connu une situation pareille et avoir vu mes parents se poser tant de questions, j'imagine quel est l'état d'esprit de la famille.

     

                         Chez moi, c'était pendant la guerre...Juin 1940, plus de nouvelles de mon frère qui avait à peine 19 ans. Qu'était-il devenu ? Mort, en captivité, parti rejoindre ceux qui ne voulaient pas capituler ? Que de questions auxquelles aucune réponse ne répondait. Nous n'avions plus d'espoir, tout au moins c'est ce qu'on pensait...Mais lorsque deux ans plus tard, nous avons enfin appris cette nouvelle atroce, j'ai bien vu que tous, nous avions gardé tout au fond de nous un espoir insensé...Soulagement aussi de pouvoir donner une sépulture décente à notre disparu...

     

                          C'est en me souvenant de cette période que je souhaite qu'on retrouve cette jeune fille, vivante ou malheureusement morte. Tout vaut mieux que l'incertitude qui vous fait passer du pessimisme le plus terrible à l'optimisme le plus irréel...Qu'on puisse lui rendre un lieu de repos où elle pourra dormir en paix et sur lequel sa famille pourra se recueillir.

     

                           Elle n'avait que 18 ans...

    Google Bookmarks

    14 commentaires
  • Otello dans la tourmentejpg                    C'est de saison !

     

                         Obligée de sortir ce matin à 8h30, j'ai pu constater...qu'il faisait très froid ! Quand on est bien douillettement derrière ses vitres, on ne se rend pas vraiment compte ! Frileuse moi ? Je ne suis pas du Sud et le froid ne me faisait pas peur quand j'avais quelques années de moins. Le problème est là, les vieilles personnes sont comme les bébés, il leur faut un peu de chaleur ! Mais le temps est magnifique, le soleil est présent et cette année, à part l'intermède neigeux de décembre, les beaux flocons blancs sont absents . Les tout premiers jours de janvier 2010, alors que j'étais venue dans la région toulousaine, il avait neigé et le bon gros toutou de mes enfants, Otello, était allé, sans grande conviction il faut bien le dire, faire un petit tour de jardin...Lorsque j'étais revenue à Montpellier, il neigeait très légèrement, histoire de nous démontrer qu'on était en hiver ! J'ai alors voulu immortaliser "le paysage" que je voyais de mes fenêtres...Rien de comparable ! Temps gris, un peu de blanc sur les toits....Le paysage était triste ! IMG 0151

     

                            Je me souviens des hivers de ma jeunesse, en banlieue parisienne. A l'époque, nous avions de vraies saisons accompagnées de leurs joies et de leurs inconvénients ! Est-ce moi qui ai changé ? ça se pourrait bien ! J'aimais l'hiver alors, période de jeux dans la neige, de bout du nez rouge, de genoux gercés....Nous n'avions pas peur de sortir, ce qui n'est plus mon cas....Décidément, la réponse à ma question précédente est oui : c'est moi qui ai changé ! On ne peut pas avoir été et être encore...Les années passent et comme disent les jeunes "il faut faire avec" ! Alors, allons-y gaîment, courage, sortons !

     

                           

        

     

                  

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •                     Nous les aimions tant...

     

                        Poulailler, clapier, volière, pigeonnier...Avant la guerre (c'est déjà un peu loin !), nous avions toutes sortes d'animaux...Bien entendu également chats et chiens...Et tout ça dans notre grand jardin de la banlieue parisienne...Mon grand-père ébéniste de son état leur avait fait un véritable palace...c'était Versailles en plus petit ! Mon frère qui aimait tous les animaux avait apprivoisé les canards qui le suivaient dans les allées du jardin, et surtout un couple de tourterelles...Elles étaient magnifiques et tellement douces...elles venaient se poser sur son épaule dès qu'il entrait dans la volière !

     

     

                            Bien sûr, cette photo ne représente pas nos hôtes...elles ne sont plus depuis longtemps, ayant toutes deux eu une destinée tragique...Comme nous les aimions ces douces petites amies ! En voyant ce matin sur un site ces animaux qui peuvent vite devenir des animaux de compagnie, tout m'est revenu en mémoire, la maison, le jardin, tous ces animaux que nous aimions et qui semblaient nous aimer et obéissaient à la voix de mon frère devenu leur grand ami...Aurions-nous pu vivre sans animaux ? Je ne pense pas...Ma mère, élevée à la campagne, les dorlotait, les soignait...C'était le bonheur pour elle...Elle avait légué à ses enfants cet amour et ce respect des bêtes.

     

                             Les animaux ont un coeur et un coeur aimant. Ils reconnaissent ceux qui s'occupent d'eux, sans perdre leur indépendance pour autant...Et maintenant, je repense à tous avec tendresse pour les beaux souvenirs qu'ils m'ont laissés. Ils font tous partie de ma jeunesse lointaine ...

    Google Bookmarks

    12 commentaires
  •                                Tous les goûts sont dans la nature...

     

                                   Mes parents me l'ont assez reproché d'être difficile ! c'est vrai que lorsque j'étais enfant, je "n'aimais rien" à part les oeufs et...les lentilles ! Bon à l'époque, il n'était pas de bon ton de dire à table qu'on n'aimait pas...Que vous le vouliez ou non, il fallait manger ce qu'on vous donnait...Et là-dessus, la guerre est arrivée et pendant l'occupation, nous avons mangé, oui, mais bien souvent mangé quoi ? On ne savait pas trop...de l'ersatz d'un peu tout...La faim aidant, bon gré, mal gré, nous avons ingurgité des trucs pas toujours très appétissants ! Personnellement, je suis devenue beaucoup moins difficile et même plus du tout.... Mais ce que je viens de lire ne me met absolument pas en appétit ! En me promenant sur le net, je tombe sur un article intitulé "LES INSECTES PEINENT A RENTRER AU MENU DES EUROPEENS...." Ben ça alors ! En sommes-nous là ?

     

                                      http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/01/20/01008-20110120ARTFIG00665-les-insectes-peinent-a-rentrer-au-menu-des-europeens.php/commentaires

     

                                      Il paraîtrait donc que nous devrions manger des insectes ! ça, nous l'avons fait pendant la guerre, mais par accident (charançons dans des lentilles, papillons dans des pâtes etc...) mais nous ne le faisions pas exprès ! Alors que certains esprits "rigolos" aimeraient que nous mangions avec le plus grand des plaisir criquets, puces, punaises et j'en passe, pas des moindres sans doute ! Représentez-vous une cuisse de cafard ou une patte d'araignée dans votre assiette....C'est pas du progrès ça ? Les pays défavorisés en mangent bien...D'accord, mais où en est leur santé ? Tiens dans l'article que j'ai lu, il y a même une préparation de "quiche aux vers".... La 1/2 lorraine qui est en moi crie au scandale ...si ma mère et ma grand-mère voyaient ça, elles ne pourraient dormir tranquilles du sommeil éternel. Je les entends d'ici !

     

                                       Moi, je ne suis pas prête...Mais puisque dimanche arrive et que ce jour là on fait un peu un menu spécial, vous pouvez essayer . L'écologie, le réchauffement de la planète, la protection de notre environnement, je suis pour...mais il y a des limites....

     

                                        Bon appétit !

    Google Bookmarks

    16 commentaires